Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Vin de Table Zind 2008 Domaine Zind-Humbrecht.

Publié par stephanew sur 29 Août 2010, 10:43am

Catégories : #Divers Vins d'Alsace

Vin de Table Zind 2008 Domaine Zind-Humbrecht :

Cuvée issue du clos Windsbuhl d’un assemblage de 65% de chardonnay et 35% d’auxerrois. Cette cuvée a été vinifiée dans le nouveau foudre de 82hl du domaine. La robe est assez soutenue et brillante. Le nez est marqué par les fleurs, l’iris mais aussi les agrumes, curieusement, le lendemain le reste de la bouteille aura un aspect moins net avec une pointe de sous-bois ! Cette impression s’efface un peu au réchauffement. La bouche est grasse avec une acidité pointue et une forte salinité en finale. Les 7.5g de sucre sont bien gérés et ne vont pas gâcher un début de soirée. Le bois neuf du foudre est discret, seule la finale est un tannique. 15/20

stéphane

Notes du domaine sur cette cuvée.

Mise en bouteille : 9/ 2009, Alcool acquis 12.6°, SR: 7.5 g/l, 4.6 g/l H2SO4, pH: 3.3; Rendement : 59 hl/ha, Optimum de dégustation 2010-2018, Age moyen des vignes : 19 ans, Surface : 2 ha, Terroir : calcaire muchelkalk, Indice 1.
Le Zind fut créé en 2001 suite au refus de classement du Chardonnay en AOC Alsace et nous avions donc l’obligation de déclasser ce vin en Vin de Table si nous voulions continuer à le produire. Le fait de perdre Alsace sur l’étiquette nous donne en fait une certaine liberté de vinification et de choix de cépages. A partir de 2004, alors que les vignes avaient 15 ans, nous décidions de produire le Zind uniquement à partir de nos raisins d’Auxerrois et Chardonnay du Clos Windsbuhl. La proportion de Chardonnay grimpait alors à 65% environ. Le 2008 fut récolté à une maturité idéale, produisant un vin équilibré en acidité et richesse. Les raisins étaient très sains et l’évolution lente de la maturité en septembre rendait cette recherche aisée. En 2008, nous avions du réformer l’un de nos grand foudre pour le remplacer par un neuf (82hl). Le choix du premier vin qui devra donc étrenner ce fut neuf était évident ! Ces cépages peuvent intégrer une petite dose de bois neuf (un grand foudre est beaucoup moins marquant car moins de surface pour un plus grand volume et moins de brûlage). En finale, 75% du Zind 2008 a donc fermenté et été élevé dans ce foudre.
2/2010 : l’influence du foudre est très délicate et pratiquement imperceptible pour le dégustateur qui n’en est pas averti. Il y a symbiose entre les arômes naturellement grillés, beurrés et amande de ce vin avec le caractère légèrement vanillé du foudre. La structure de bouche est précise et fine grâce à une acidité équilibrante. La sensation de minéralité est plus forte en finale et les quelques sucres résiduels sont très bien intégrés.

Commenter cet article

Archives

Articles récents