750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En marge de la série de pinot gris 2010 une série de rouges pour accompagner le repas et reprendre nos esprit. 

Alsace Pinot noir 2008 Albert Mann. Robe tendre. Nez très floral, propre et net. La bouche est fine sur des tannins discrets avec un petit gras en milieu de bouche et une amertume un peu en avant mais qui structure la finale. Ensemble léger mais bien fait. 14,5/20

Côtes de Nuits Village VV 1999 Domaine Naudin Ferrand. Une bouteille laissée pour morte sous l'escalier de la cave par manque de place dans l'espace climatisé. Robe sombre. Nez plein et très jeune sur les fruits noirs. La bouche est gourmande, structurée dans un style ample et généreux, encore très jeune. L'ensemble est très en place avec une dimension assez dingue pour ce niveau d'AOC. 16/20

Pommard 1er cru les Pezerolles 2009 Domaine Joseph Voillot. robe rubis intense. nez sur l'amende, la vanille, la rose, les ronces et une touche d'épice. La bouche est ample sur des tannins gras beaucoup de structure restant dans un esprit souple et gourmand. Pommard digeste, sapide et juteux avec un gros volume plein de soleil. 17/20

Gigondas 2012 Domaine Raspail Ay. Robe profonde. Nez délicat sur le sirop de grenadine, la groseille et une point d'herbe aromatique. Pour une fois cela ne sent pas trop le Sud. La bouche est franche en attaque sur des tannins ciselés mais très propres avec une forte rétro-olfaction et une belle profondeur athlétique. Le meilleur millésime de mon expérience sur ce domaine. 17/20

 

Stéphane

Pommard de Voillot, Pinot noir de Mann, Gigondas Raspail Ay.
Tag(s) : #Alsace Pinot noir, #Volnay et Pommard, #Les vins du Rhône

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :