Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Soirée Vosne-Romanée avec le club AOC de Barr

Publié par stephanew sur 16 Février 2011, 19:47pm

Catégories : #CR Club AOC de Barr

On ne présente plus le célèbre village de la côte de Nuits qui a décidé, comme tous les grands villages viticoles de la région de rajouter le nom de sa plus belle parcelle à son nom de village. Coincé entre Vougeot et Nuits Saint Georges, cette AOC est pour beaucoup d’amateurs la plus belle de Bourgogne. Je dois avouer que cette soirée tombe à pique car je n’en connais pas grand chose.  

 

L’AOC Vosne-Romanée s’étend également au village de Flagey-Echezeaux.

 

Les célèbres grands crus de cette commune par ordre croissant de superficie.

 

Grands crus sur la commune de Vosne-Romanée

 

LA ROMANÉE 0,85 ha 
(monopole Château de Vosne-Romanée)

ROMANÉE-CONTI 1,63 ha (monopole Domaine de la Romanée Conti)

LA GRANDE RUE 1,65 ha 
(monopole Domaine Lamarche)

LA TÂCHE 5,03 ha
(monopole Domaine de la Romanée Conti)

RICHEBOURG 7,40 ha


ROMANÉE-SAINT-VIVANT 9,30 ha
               

 

Grands crus sur la commune de Flagey-Echezeaux

 

GRANDS ÉCHEZEAUX 7,53 ha

ÉCHEZEAUX 34,79 ha


 

Les premières crus de cette AOC, par commune, qui sont sur 56,64 ha.

 

Commune de Vosne-Romanée :

 

Les Beaux Monts, Les Suchots, Aux Brûlées, La Croix Rameau, Clos des Réas, Les Gaudichots, Les Chaumes, Aux Malconsorts, Au-dessus des Malconsorts, Cros Parentoux, Aux Reignots, Les Petits Monts.


 

Commune de Flagey-Échezeaux : Les Beaux Monts, Les Rouges, En Orveaux.

 

La dégustation en aveugle dans l’ordre des millésimes et non pas dans l’ordre de valeur des crus. Verres Spiegelau Expert pour ma part. Certain prix sont des prix cavistes.

      ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vosne-Romanée 2008 Méo-Camuzet (49 €)

 

Robe bien jeune avec des reflets violets. Nez noir sur la mûre, le zan, la réglisse avec de notes boisées et des fumées puis d’alcool et de cerise. La bouche est fluide, fine avec des tannins serrant à peine. L’acidité est par contre marquée et l’ensemble est étroit et simple, manquant de volume. La finale est fraiche et moyennement longue. Pas le pied et une relative déception pour ce premier vin de la soirée au regard du domaine. 12/20   

 le clos liger belair

Vosne-Romanée Clos du Château 2008 Château de Vosne-Romanée Comte Liger-Bélair (60 €)

La robe est très légère, apparaissant presque évoluée pour son âge. Nez expressif sur la cerise rouge avec un fond légèrement animal puis végétal avec des relents de tabac blond, d’épice et de poivre. La bouche est charmeuse, ronde avec de la matière et une grosse fraicheur en milieu de bouche qui semble mieux en place, plus définie que sur le précédent. Tannins gras, dense mais profondeur moyenne. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour se faire plaisir avec cette cuvée d’extraction légère mais issue d’une belle matière. 15/20

 

Vosne-Romanée La Colombière 2008 Château de Vosne-Romanée Comte Liger-Bélair (54 €)

La robe est d’un rouge tendre. Le nez est complexe, difficile à définir sur les épices, le poivre noir, les fruits rouges acidulés évoluant sur des touches florales. La bouche est elle aussi ronde, sphérique avec une belle acidité au milieu de cette boule de matière. Tannins très discrets, dans la masse de cet ensemble équilibré. Finale qui reprend largement les notes du nez. Un vin très homogène et équilibré d’un fort beau niveau pour un village. 16/20

 

Vosne-Romanée 2006 Philippe Charlopin (54 €)

 

Robe sombre avec des touches noires. Nez sur l’amande, très mûr presque cuit sur la griotte et le caramel au beurre salé. La bouche est tannique et asséchante. Ceci est bien dommage car la bouche est généreuse et la matière devait être belle. L’acidité est plus fondue et la finale est serrée. Certainement une trop fort extraction ou un élevage trop ambitieux. Vu le prix, pas bien. 14/20

 

Vosne-Romanée 2006 Bossières Jean Grivot (35 €)

 

Robe très sombre. Nez curieux avec des notes de croutes de fromage évoluant sur la réglisse le maggi (le condiment) avec un bon fond boisé. Frais en attaque cette cuvée est habillée de tannins structurés montant en puissance mais beaucoup trop à mon sens. Vin puissant mais brutal et manquant de grâce, de charme pour un Bourgogne. 13,5/20

 les chaumes meo camuzet

Vosne-Romanée 1er Cru les Chaumes 2006 Méo-Camuzet (89 €)

 

Robe encore une fois sombre. Nez sur l’amande, les épices et les petits fruits rouges, la framboise. La bouche est ample avec une belle matière et ne manque pas de charme avec cette souplesse et cette acidité précise et bien en place. Très beau vin cette fois de célèbre maison que j’apprécie connaître aujourd’hui sous les traits de cette cuvée. Beaucoup mieux que le premier. 17/20

 Dominique Laurent Echezeaux

Echézeaux 2006 Dominique Laurent (68 €)

 

Robe avec une petite évolution. Le nez est complexe, parfumé avec des notes florales mais aussi boisées, surtout à l’aération passé 30 minutes ou il ne reste plus que ça. Bouche compact, strict avec des tannins précis. Ample et puissant en milieu de bouche avec une finale très longue digne des grands crus. Dommage pour l’élevage mais il reste sur cette cuvée fidèle à sa légende. 15/20 pour la longueur mais cette bouteille n’est pas au niveau de son appellation pour moi.

 

Vin pirate : Sancerre rouge 2005 Paul Prieur (9 €)

 

Robe tendre. Nez que je trouve végétal- j’ai même annoncé 2004 rapidement- avec des touches d’asperges vertes et de persil. Impression de sucrosité dans une bouche riche, ronde exempte de tannins. Un style charmeur, mais sans plus. Finale courte. Un style complètement différent, un vin de soif. Pas mon style car la soif appelle l’eau.  13,5/20

 

Vosne-Romanée Les Beaumonts 2001 Bruno Clavelier (22 €)

 

Robe évoluée mais encore limpide. Nez réduit et pas net sur la chaussette avec des notes animales et un fond de petite cerise en cherchant bien. Structure d’une acidité marquée avec des tannins fermes. Vin strict et austère. 12/20

 

Vosne-Romanée 1999 J.P. Mugneret (50 €)

 

Nez moisi. Bouche complètement déséquilibrée. Problème de bouteille. NN

 

Vosne-Romanée 1997 Confuron-Cotétidot

 

Robe très évoluée. Nez sur la cerise, l’eucalyptus, la menthe sèche, l’eau de vie, les fleurs sèches, le tabac, les fruits acidulés. Grosse acidité encore une fois mais dans un beau volume avec des tannins gras sur des aromes de fraise. Finale un peu chaude. La robe est un peu avancée pour un vin de 14 ans mais c’est une fois de plus une belle bouteille pour un village. 16/20

 

Vosne-Romanée  1er Cru Les Suchots 1991 Confuron-Cotétidot

 

Robe sombre avec des touches évoluées. Nez nettement sur le cacao, le sous-bois, le champignon sec, la fraise. Très ample avec beaucoup de mâche, des tannins très gras et discrets. Ensemble fondu, subtil, sapide avec cette impression de sucrosité tellement agréable sur ces vieux pinots noirs. 17/20

 

Sans atteindre les sommets cette série est très homogène avec une brochette de beaux producteurs. Coup de cœur pour les Chaumes 2006 de Méo-Camuzet qui fait oublier le village de 2008. Effet millésime ou uniquement effet parcelle ? Belle garde aussi pour le 1991, petit millésime mais grande maison que je découvre enfin dans le verre après en avoir beaucoup entendu parler. Manquait un peu de grand cru pour ce faire une idée plus complète mais on en demande toujours plus.

Je suis client en Gevrey Chambertin, Volnay et Pommard et j’évite depuis longtemps ce village, les prix étant beaucoup plus élevés. Je vais revoir mon jugement pour quelques cols.

 

Stéphane 

Commenter cet article

Archives

Articles récents