Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Soirée Pouilly Fuissé au club AOC de Barr (mai 2012)

Publié par stephanew sur 9 Juin 2012, 19:48pm

Catégories : #CR Club AOC de Barr

L’AOC Pouilly Fuissé s’étend sur 4 communes, Fuissé, Solutré-Pouilly, Vergisson et Chaintré et sur 750 ha. Cette AOC est exclusivement blanche avec comme porte étendard le chardonnay. Autre particularité, ses 2 majestueuses roches, celle de Vergisson et surtout celle de Solutré (la roche à papy)

Les prix sont ceux des cavistes ou annoncés par les fournisseurs. Service à l'aveugle, verre spigeleau. 

 

Pouilly Fuissé Cuvée «C. C» 2009 Guffen Heynen. (52€)

Nez sur le citron plutôt confit mais pur et précis avec des touches de fleurs blanches et fumées. Petit boisé noisette. La bouche est tendue avec un boisé net, encore en avant sur  un gras moyen en milieu de bouche. Style ample rond, long mais assez simple. Mouais je ne suis pas vraiment convaincu par cette cuvée, jeune mais tout de même. 14,5/20

pouilly fuissé CC 2008 guffens 

Pouilly Fuissé Grand élevage 2009 Verget. (24€)

Robe dorée. Nez lacté évoluant sur les fruits jaunes, des notes coquillées, grillées soulignées par du poivre. A noter une absence presque total de perception boisée. La bouche est élancée sur une acidité longue avec plus de corps que le précédent, plus de fraicheur. Petites notes torréfiées et minérales apportant encore d’avantage de sapidité. Finale présentant une amertume propre. Un très beau vin qui porte bien son nom nettement au dessus de la version « domaine »16/20

pouilly fuissé grand élevage 2009 verget 

Pouilly Fuissé Trilogie des terroirs 2008 Stéphane Brocard. (13€)

Robe or gris. Nez poussiéreux, pas très net et point engageant. La bouche présente une acidité mordante, malique. Pas la peine d’aller plus loin avec celui-ci. Bouteille servit dans la bouteille d’Humbrecht pour tromper l’amateur. Grosse déception à la vu de l’étiquette de ZH en goutant ce vin, moins en fin de soirée en ayant connaissance de la vrai cuvée. 11/20

 

Pouilly Fuissé Vignes Blanches 2008 Saumaize Michelin. (59€ hallucinant)

Robe brillante assez soutenue. Nez sur l’abricot, les fruits jaunes, le menthol, le bois façon lourd et pesant puis la fraise. Elevage est bien présent mais le vin est gras, ample sur une acidité puissante mais bien intégrée dans l’ensemble. Finale acidulée et beurrée. Une cuvée beaucoup trop boisé, je préfère de ce domaine les cuvées Ronchevats ou Courtelongs.  13,5/20

 pouilly fuissé vignes blanches 2008 saumaize michelin

Pouilly Fuissé Tête de Cru, Le Clos 2008 Domaine Ferret. (30€)

Robe dorée. Nez floral évoluant sur le miel d’acacia, les fruits rouges, la menthe fraiche le poivre.  Grosse fraicheur en attaque pour un vin dans un profil fluide, fin, large, profond et élancé qui avec ce dynamisme tranche avec les précédents. On à l’impression de changer de région. La structure est tannique, serrée, en devenir. Vin à l’opposé de la soirée qui prouve que l’on peut faire un grand vin sans taper dans les excès de tout qui ne donne rien. 16/20   

pouilly fuissé la clos 2008 Ferret 

Pouilly Fuissé La Roche 2008 Guffens Heynen. (67€)

Nez sur le poivre, les fleurs, les fruits secs et grillés, mais aussi herbacé sur la sauge avec un coté lacté pas déplaisant. La bouche est complexe, pierreuse, ciselé sur les fruits murs avec une acidité rafraichissante. Finale minérale. Un peu dans le style du Ferret, fin, racé, ciselé. Encore une belle bouteille de ce domaine. 15/20

pouilly fuissé la roche 2008 guffens 

Vin de Table Z007 Zind-Humbrecht.

Nez sur le caillou, le silex, les fruits jaunes, les écorces d’agrumes confites, l’abricot. La bouche est riche, moelleuse avec une acidité discrète. Vin digeste, cohérent mais tout de même un peu juste dans la soirée. 13/20

zind 2007 zind humbrecht 

Pouilly Fuissé Cuvée Hors Classe, les Ménétrières 2007 Domaine Ferret. (40€)

Robe fluo, très vive. Nez réduit, discret délicat et presque austère sur le poivre blanc. La bouche est elle aussi discrète complétement sur la réserve, pur, serré, à revoir dans plusieurs années car il est difficile de se faire une idée même si l’on sent que ça pousse fort dans le flacon. 15/20

pouilly fuissé les méntrières 2007 Ferret 

Pouilly Fuissé La Roche 2006 Bret Brothers. (19€)

Nez boisé accompagnant des fruits très murs, du raisin de corinthe, du café, de la mirabelle. La bouche est très ample, acidulée, généreuse, très travaillée dans son expression. L’élevage est luxueux et appuyé, heureusement le gras et la densité du terroir arrivent à donner un semblant d’équilibre. Vin too much qui a dur à faire ce soir avec des expressions de Pouilly bien plus digestes. Pas le meilleur de la maison. 14/20

pouilly fuissé la roche 2006 bret brothers 

Pouilly Fuissé Terroir de Vergisson 2004 Merlin. (17€)

Nez réduit sur les agrumes, la pierre à fusil, des notes fumées et grillées mais aussi des épices comme le poivre avec un fond rafraichissant d’eucalyptus. La bouche est franche, précise, tendue très sapide dans une belle structure très bien définie. Cuvée très homogène, propre, très bien maitrisée où toutes les composantes s’imbriquent parfaitement. La finale est encore serrée et un poil austère annonçant encore une bonne garde. La grande bouteille de la soirée d’un domaine discret, faisant bien d’année en année sans tapage inutile.17/20

pouilly fuissé terroir de vergisson 2004 merlin 

Pouilly Fuissé Tradition 2005 Domaine Valette.

Nez sur les fruits rouges, le sureau, le foin, la mirabelle et le cuir. La bouche est raide,  acide sur l’alcool à bruler. Bouteille défectueuse ?

pouilly fuissé tradition 2005 domaine valette 

Pouilly Fuissé Clos de Monsieur Noly 1998 Domaine Valette.

Nez terreux accompagné de notes de fromage, enfin plutôt la croute de fromage. Même profil que le précédent. Beurk.  

pouilly fuissé le clos de mr noly 1998 domaine valette 

Deux profils forts se dégagent de cette soirée. Le type joufflu, rebondi avec parfois une bonne dose de bois comme la Roche des Bret, Vignes blanches de Saumaize-Michelin et le type plus racé, plus « mince » avec les cuvées de Ferret ou encore la superbe bouteille de Merlin. Les vins de Guffens n’ont pas toujours fait l’unanimité, passant de « sans plus » pour la cuvée CC 2009 facturée tout de même pas loin de 50 euros à très bien pour La roche 2008, d’un profil radicalement différent de celle des Bret mais encore plus cher avec 67 euros (prix caviste). Pas simple tout cela.  

Stéphane

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents