Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Quelques Scharzhofberg d’Egon Muller

Publié par stephanew sur 9 Juillet 2011, 15:20pm

Catégories : #CR Club AOC de Barr

Ce soir c’est vers les vins de la Mosel-Saar-Ruwer que nous allons nous tourner avec une sélection de bouteilles du plus réputé des domaines allemands, la Romanée Conti germanique j’ai nommé le Domaine Ëgon Muller à Wiltingen avec son célèbre cru situé sur la colline du Scharzberg, le Scharzhofberg du nom de la maison de la famille au pied de la colline, Scharzhof. Si la région viticole porte le nom de Mosel-Saar-Ruwer, c’est bien au pied de la Saar, qui se jette un peu plus loin dans la Mosel, que l’on trouve ce vignoble. A noter qu'il n'y a que du riesling sur cette colline. 

 scharzhofberger riesling auslese Egon Muller

A la base de l’échelle, les Landwein remplaçant depuis peu les Tafelwein. Il y en a 26. Viennent ensuite les Qualitätswein bestimmter Anbaugebiete - Q.b.A

Pour finir les Prädikatsweine, avec 6 labels différents en fonction de la richesse de la vendange.

Kabinett, les vins les plus légers.

Spätlese (vendanges tardives) du niveau d’un vin de base alsacien.

Auslese (sélection) la maturité est parfaite.

Beerenauslese (sélection de grains nobles) raisins atteint de pourriture noble.

Trockenbeerenauslese (sélection de grains nobles séchés) raisin atteint de pourriture noble et desséché.

Eiswein (vin de glace) Raisins d’un niveau Beerenauslese vendangés après une gelée d’au moins -7°C.

 

1-Riesling Kabinett Scharzhofberg 2008 Ëgon Muller : la robe est gris pale. Le vin est malheureusement bouchonné.  NN

 

2-Riesling Kabinett Wiltinger Braune Kupp 2008 Le Gallais Ëgon Muller : La robe est dans les même teintes, gris pale. Le nez est réduit, discret et délicat sur des notes florales de chèvrefeuille évoluant sur des notes de citron, citronnelle avec quelques traces de soufre. La bouche présente une petite rondeur en attaque avec une acidité marquée sans pour autant devenir mordante. Style léger sur le citron confit en finale avec une pointe de tomate verte. Presque un vin pirate car il ne provient pas du Scharzhofberg mais d’une parcelle juste à coté. Ce domaine a été acheté en 1954 par la famille Muller. 13/20

 

3-Riesling Spätlese Scharzhofberg 2008 Ëgon Muller : robe pale avec des reflets verts. Nez pas très net à l’ouverture sur le carton puis les épices, le caillou dans un ensemble réduit. Le temps fera apparaître des senteurs de fruits blancs. La bouche est riche avec des sucres et une acidité fondue, en largeur. De concentration moyenne il est soyeux et prend du corps à l’aération. Va demander du temps pour ce faire mais c’est beaucoup mieux que le précédent. Le terroir a parlé ! 14/20

 

4-Riesling Kabinett Scharzhofberg 2007 Ëgon Muller : robe toujours dans les mêmes tons. Le nez est fin sur le caramel, les fleurs et les agrumes avec une dose massive de sulfite. Attaque sur le couple sucre/acide avec un coté tranchant qui s’enrobe dans le gras en milieu de bouche. Le vin reste malgré tout raide, strict et austère avec une impression malique en finale. 12/20

 

5- Riesling Spätlese Scharzhofberg 2007 Ëgon Muller : la robe passe au jaune plus soutenue. Nez minéral sur les agrumes, le citron. La bouche présente une bonne dose de gaz avec une richesse fondue, beaucoup de gras, de l’ampleur dans un style généreux provenant d’une bonne concentration. L’acidité est dans le même esprit, fondue, soyeuse. Finale moyennement longue. Comme je le présenté c’est avec ce niveau de maturité que les choses intéressantes commencent. 15/20

 

6-Riesling grand cru Kastelberg vieilles vignes 2007 Guy Wach Domaine des Marronniers : robe dorée. Nez grillé sur les épices, la fleur et une touche de pas net genre carton. La bouche est large avec un support amer terrifiant qui n’attend pas la finale pour se manifester. L’acidité est elle aussi massive rendant le vin bancal. Problème de bouteille ou de cuvée ? 11/20 (pour cette bouteille)

 

7-Riesling Kabinett Scharzhofberg 2006 Ëgon Muller ½ bouteille : nez discret, floral puis confit avec des touches de poivre, d’écorce d’orange. Bouche ample avec une forte dose de gaz donnant une belle définition et un coté ciselé et cristallin. L’acidité allonge bien le vin. On retrouve bien en rétro les agrumes. Premier vin vraiment harmonieux de la soirée et de niveau Kabinett se qui contredit mon point de vu d’autant que le millésime 06 est moins grand que 07 mais ce vin a plus de bouteille. Le contenant a accéléré sa maturité. 16/20

 

8- Riesling Kabinett Scharzhofberg 2004 Ëgon Muller : la robe est dorée. Nez grillé avec une bonne dose de soufre dans un style confit. La bouche est glissante sur un équilibre sucre/acide en avant sans plus à raconter. Ensemble fluet, flottant manquant de concentration. Boom, retour dans les travers du kabinett. 13/20

 

9- Riesling Scharzhofberg 2004 Von Volxem : robe soutenue. Nez sur le miel, les agrumes, l’abricot, la truffe blanche. La bouche est sphérique, légère avec de l’amertume et une acidité raide. Manque d’élégance et d’expression. A noter que ce vin atteint les 13° d’alcool ce qui est une rareté dans cette région. 12/20

 

10- Riesling Scharzhofberg 2004 « Cuvée P » Von Volxem : nez confit, dense, complexe sur le sucre d’orge et le café. La bouche est raide mais aussi bouchonnée. NN

 

11- Riesling Kabinett Scharzhofberg 2002 Ëgon Muller : robe gris pale. Nez fumé avec à nouveau du soufre en quantité mais aussi des fleurs et de la cire. La bouche est homogène, cohérente, grasse et glissante avec une acidité fondue. 13,5/20

 

12-Riesling Gaisböhl Ruppetsberg Dr Bürklin Wolf 1999 : robe dorée. Nez pétrolé accompagné de fleur et de touches grillées. Léger en attaque plus dense en milieu de bouche l’ensemble est étriqué avec une amertume limite en finale. Vin pirate provenant de la région du Pfaltz, juste au nord de l’Alsace. 11/20

Dr Burklin wolf Mosel

 

13-Riesling Auslese Lange Goldkapsel Reichsgraf Von Kesselstatt # 102007 : Ach !! robe dorée. Nez sur les fleurs, la rose, la pêche le sucre d’orge mais aussi la pomme granit smith. Je lance gewurztraminer !! La bouche est liquoreuse en attaque avec une acidité perlante. Très glissant il est tout de même assez simple en laissant penser qu’il est concentré. Pas très profond il termine sur des notes de pommes vertes. Lange Goldkapsel signifie longue caspule dorée, le top du domaine, mouais ! 14/20

Reichsgraf Von Kesselstatt

 

14- Riesling Auslese Scharzhofberg 2006 Ëgon Muller ½ bouteille : nez comme botrytisé sur les agrumes, la cire, le cuir neuf, l’abricot et des touches fumées et poudreuses. La bouche est ample, moelleuse, compact, minérale, avec une acidité faible en harmonie avec l’ensemble. Beau touché de bouche, très beau vin et belle sélection.17/20

 

Si je trouve léger les Kabinett je n’ose même pas imaginer ce que pourrait être un QbA ou un Landwein! cela doit être terrifiant !!  Quitte à acheter des vins étrangers qui ne seront qu’exotismes mon conseil est de passer directement aux Spätlese voire aux Auslese car la densité dans le verre n’est pas du tout la même et tant qu’à payer cher autant ce faire plaisir.

 

Ensuite, mais cela ne devrait pas changer grand chose sur les Kabinett, nous avons déguster ces vins trop jeunes et un tour en carafe aurait certainement fait du bien à certain comme le vin n° 3 que j’ai monté de deux points en fin de soirée. Faudra trouver un amateur centenaire qui pourra nous ouvrir les fameux 59, 71, 75, 76…..

 

J’avais annoncé en début de soirée que pour moi Vin Allemand =gaz+acide+sucre  et bien pour certain je ne me suis pas trompé. Arrivent quelques vins avec du gras, ce gras qui provient de l’alcool dans les autres régions provient ici uniquement du sucre car les taux d’alcool n’ont pas décollé des 8,5% ce qui est finalement bien pratique lorsque l’on a décidé de vidanger une cartouche à deux en soirée.

scharzhofberger kabinett riesling Egon Muller

 

Stéphane

 

 

Commenter cet article

Alex 15/07/2011 10:36



Bonjour,


très belle parade de vins! C'est dommage que vous étiez un peu décu. Je pense qu'il faut tout d'abord comprendre le style de ces vins, ces Kabinett qui sont fait pour apparaitre légers, ciselés
et cristallins et en effet pas comparable avec n'importe quel autre vin doux.


Si l'on aime ou l'on aime pas ce style est une tout autre question. Il est cependant clair qu'il faut se poser la question pour quelle occasion on sert ce type de vin.. pas évident!


Une question: que voulez-vous dire par "gaz"? CO2?


Et j'imagine que par "soufre" vous faites allusion au ton typique des vins de Saar et Mosel, qui provient des sols d'ardoise (Schiefer).


cordialement,


 


Alex



stephanew 15/07/2011 20:50



Bonjour,


Par gaz j'entends bien le coté perlant de certain vin et lorsque je parle de soufre c'est bien du SO2, celui qui prend le nez et monte à la tête et non pas d'une trace quelconque de terroir.


stéphane



EricL 09/07/2011 18:39



Mouais ...... c'est encore raté pour lire les commentaires d'une série de Riesling non alsaciens qui permet de se dire qu'on fait des séries d'excellents Riesling ailleurs. Un auslese par ci, un
spätlese par là ... ok...


On a le droit de dire qu'on ne compare pas, mais dans ce cas quels sont les repères de ces vins qui sont également faits à partir de Riesling ?


Et même ,au delà de ça, les tops de vins allemands ne devraient-ils pas aller au-delà des ces stéréotypes ? Car je trouve quand même bizarre que quelles que soient les conditions climatiques, le
vin allemand c'est trop souvent des acidités pas mûres et/ou désagréables et des tonnes de sucres, avec du gaz ce qui permet de ne pas trop sulfiter, donnant des "équilibres" tellement haut
perchés qu'ils forment des déséquilbres patents. C'est ensuite seulement, quand on évite ces équilibres top haut perchés, qu'on trouve - chez les meilleurs - des bons vins ... je trouve que la
route est longue et fastidieuse.


Bon, on attends alors ... ( j'ai au frigo actuellement  un Guy Wach "Riesling Andlau" 2006 - que tu m'as poussé à acheter - qui est lui superbe ! )



jy 09/07/2011 17:13



Merci bien pour vos commentaires de riesling mosellans; après votre déception des vins d'Egon Müller, il m'est plus aisé d'attendre encore quelques années avant d'ouvrir un Kabinett 2004. Pour
les impatients qui ne souhaitent pas attendre quinze ans ou pour sortir du triptyque gaz-acide-sucre, on pourra se diriger vers des domaines comme Heymann-Lowenstein, Sankt Urbans Hof,
Müller-Catoir (liste non exhaustive).



stephanew 10/07/2011 19:59



pas vraiment une déception mais plutôt une confirmation et oui visiblement votre 2004 pourra attendre, attendre.....attendre.


stéphane



Archives

Articles récents