Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Dégustation de Muscadet avec le club AOC de Barr.

Publié par stephanew sur 8 Février 2011, 06:46am

Catégories : #CR Club AOC de Barr

Voilà plusieurs mois que j’avais raccroché les gants avec mon ancien club de dégustation dont j’avais contribué à poser les premières pierres. Une discussion avec un participant à un repas m’a remis en selle sur la commune de Barr. Le thème du mois de janvier de ce club créé en 2001 était les Muscadets.

 

Soyons franc, pour moi le muscadet évoque les débuts des linaires des supermarchés avec la bouteille à 2,50 voire à peine plus.

 

Cette dégustation a été préparée avec l’aide bienveillante de Jocelyn qui tient le blog http://vertivin.over-blog.com/

 

Quelques chiffres pour commencer.

 

Le vignoble compte 13.000 hectares :

 

8800 ha en AOC Muscadet-Sèvre-et-Maine sur 23 communes de Loire-Atlantique et  Maine-et-Loire.

300 ha en AOC Muscadet-côtes-de-Grandlieu sur 19 communes de Loire-Atlantique et Vendée.

200 ha en AOC Muscadet-coteaux-de-la-loire sur 24 communes de Loire-Atlantique et Maine-et-Loire.

3600 en AOC Muscadet 88 communes de Loire-Atlantique, Maine-et-Loire et Vendée.

 

Une démarche de classification de crus communaux est en cours. Ainsi on trouve Les Schistes de Goulaine, Clisson, Gorgeois, Rubis de la Sanguèze pour les entités déjà identifiées et des secteurs plus récents autour du Pallet, de Monnière-St Fiacre, Château Thébaud-Vertou Maisdon.

Ce n’est pas simple, heureusement il n’y a qu’un cépage, le melon de Bourgogne.

Rajoutons à cela des sous-sols très variés avec du Gabbro, de l’amphibolite, du granit, du Schiste, du gneiss, de l’orthogneiss, du granodiorite et vous obtenez un beau bordel, oh pardon, une carte des terroirs complexe et riche.

 

Une sélection pointue commentée par l’organisateur du Club, Christian. Je maitrise assez mal ce coin de France, aussi il se peut que quelques noms de cuvées, de domaine ou de personne soit écorchés. Mea culpa.

 

La dégustation en aveugle verre INAO pour ma part.

 

Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie Gadais Père et Fils Vieilles Vignes 2007

 

Robe pale. Nez sur le citron légèrement confit, simple et net mais un peu muet. La bouche est fine, avec une acidité discrète en attaque. Vin facile d’accès sans lourdeur avec une belle fraicheur. Finale acidulée et bonne entrée en matière pour cette soirée. 14/20

 

Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie Domaine de l’Ecu Expression Granit 2007

 

Robe d’un jaune plus dense. Nez pierreux, caillouteux avec des touches fruités et grillées façon noisette. Bouche grasse avec une acidité franche sur une forte salinité. Ensemble complexe un peu serré mais tellement dense et concentré. Remarquable structure saline qui allonge considérablement le vin. Deuxième bouteille est déjà un coup de cœur pour moi. 16/20

 

Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie Domaine de la Pépière Granit de Clisson 2007

 

Robe intense. Nez sur le beurre évoluant sur les fruits ; les agrumes dans un style un peu moins éclatant que le précédent sans pour autant être austère. Bouche ronde, concentrée, moins élancée avec une salinité grasse, dans la masse. Finale plus fine et minérale. Un style radicalement différent que le précédent dans un style que j’affectionne un peu moins mais c’est toute de même bien fait. 14,5/20

 

Muscadet Sèvre-et-Maine vieilles vignes Bruno Cormerais 2005

 

Nez pas net, poussiéreux. Bouche plate paraissant très vieille. Problème de bouteille. Dommage d’avoir vidé le verre trop vite car en fin de soirée cette sensation de pas net à quasiment disparu.  Faute au bouchon en plastoc ?! Pas de note pour ce vin.

 

Muscadet Domaine de Port Jean Le Nectar de L'Erdre 2005

 

Joli nez, complexe sur les fruits rouges et le pain grillé. Bouche fine en attaque avec de l’ampleur en milieu de bouche résultant d’une grosse matière. Vin concentré mais manquant un peu de longueur. Ce vin a été passé en carafe pendant plusieurs heures avant le service, certainement la cause de ce manque de longueur mais la cuvée est au niveau des meilleurs. 16/20

 

Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie Domaine Rafou, Jean et Marc Luneau Côte du Rafou 2005

 

Nez pas net, liégeux ? Bouche dynamique, racée et droite mais aussi austère. A regouter si possible. 13/20

 

Muscadet Sèvre-et-Maine Granit de Château-Thébaud Château de la Chauvinière 2005

 

Nez très expressif sur la réglisse et la pomme granit smith, pas franchement mon trip non plus. La bouche est vive avec une matière longiligne. Ensemble maquant un peu de relief. Finale acidulé. 13/20

 

Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie Domaine Michel Brégeon 2003

 

Robe dense avec des reflets verts. Nez réduit au service évoluant sur l’anis, l’iode, le pain grillé. La bouche est droite, structurée avec une salinité très dense sur une matière moyennement grasse. Finale astringente et serré, austère. Le plus étonnant dans cette cuvée et la fraicheur qui s’y dégage pour un 2003. Vin élevé 6 ans en cave avant la vente. 16/20

 

Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie Château du Coing de Saint-Fiacre Comte de Saint Hubert 2003

 

Robe d’un jaune très dense. Le nez est intense, floral, sur la pierre évoluant sur les fruits jaunes juteux. Petite touche beurrée. La bouche est généreuse, sapide, équilibrée et intense avec de la souplesse en milieu. Finale un peu courte mais l’ensemble est tellement généreux…Tiendra au moins 10 ans. 16/20

 

Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie Rubis de la Sanguèze Michel Luneau Tradition Stanislas 2002

 

Robe pale. Nez sur le caramel au beurre salé, les fruits, la pêche, les fruits acidulés. La bouche est dense en attaque avec une acidité mure, dans la masse, avant un milieu de bouche ample avec une impression de sucrosité. Sapide et salin sur une grosse fraicheur. 17/20 pour ce vin ayant passé 7 ans en élevage avant sa commercialisation.

 

Muscadet sur lie Cotes de Grandlieu Domaine du Haut Bourg 2000

 

Robe pale, or gris. Nez intense lui aussi, sur les fleurs, le chèvrefeuille, l’ail des ours, le sous-bois. La bouche est ronde et grasse avec beaucoup de matière et un profil charmeur et joueur. 16/20

 

Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie Domaine de la Grange - Clos des Noëlles Le L D’Or de Pierre Luneau 1995

 

Robe jaune intense. Nez iodé, tourbé, fruité et grillé. La bouche est ample, très mûre avec un gros volume, beaucoup de mâche. L’acidité est un peu métallique et la finale un peu marqué par des touches torréfiées de café. 15,5/20

 

Petite conclusion :

 

Voilà la plus belle surprise de ce début d’année. Je n’avais pas envisagé le muscadet, le melon de bourgogne sous cet angle. Il faut dire que l’AOC est vaste et assez compliquée à comprendre pour le novice que je suis, de ce coin de France. Les vins sont tendus avec de belle expression saline un peu à l’image des alsaces. Ils sont du coup assez facile d’accès pour moi. La valorisation de ces terroirs n'est pas simple. Des vins avec des rendements autour de 50 hl/ha voire beaucoup moins vendus moins de 10 euros après parfois 7 ans d'élevage !! Il faut vraiment être un vigneron passionné pour subsister.  

Pour finir, la vision de l’Alsace doit être du même niveau  pour un Nantais et le combat identique. Faire comprendre qu’il y a des terroirs derrières des vins qui n’ont pas forcement d’étiquette ronflante.

 

Stéphane

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Fanny Raymond 21/05/2015 17:04

Article sympathique, qui permet d'aller au delà des préjugés sur le Muscadet.
Un gros travail est fait sur l'image, et la mise en avant des terroirs amène les gens à voir
ce vin d'un autre œil. Il est vrai qu'il faut être passionné pour subsister dans le Muscadet !

Jocelyn 10/02/2011 14:03



Salut,


Vraiment très intéressant.


Ha et pour infos, ce n'est pas la cuvée Granit de Clisson de Cormerais que je vous ai envoyé mais la cuvée Vieilles Vignes.


ouaip Jean Luneau et ses bouchons.... ppfff gmbl. tant pis pour lui encore une fois... J'ai des appréciations qui varie du méga-coup de coeur au méga coup de gueule sur les mêmes vins de chez lui
selon les bouteilles.


Le L d'or de Pierre Luneau c'est un 1995 pas un 2005... naturellement malgré la torréfaction, je tiens à souligner qu' il n'y a pas du tout d'élevage en barrique sur ce vin : élevage cuve
béton verrée à 100%.


eumm à la reflexion.. tu n'as pas inversé les commentaires du Nectar de l'edre de Bécavin et du granit de Château Thébaud de Jérémie Huchet ? c'est marrant, on dirait que l'un a les descriptions
de l'autre...


Bon ben n'hésites pas à me donner tes quantités souhaitées :)



stephanew 10/02/2011 17:12



merci pour ta lecture attentive. 


stéphane



Archives

Articles récents