Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Barbaresco et Barolo au club AOC de Barr (avril 2013)

Publié par stephanew sur 2 Mai 2013, 19:58pm

Catégories : #CR Club AOC de Barr

Soirée additionnelle du club AOC avec un organisateur exceptionnel puisque toutes ces bouteilles ont été sélectionnées par Ian Wescott, importateur Australien et amoureux fou des vins européens, français bien évidemment mais également italiens.

 

Le vignoble piémontais est coincé entre Turin au nord et Gênes au sud. Les vins produits en ces terres sont Dolcetto, Barbera, Barolo, Barbaresco, et Moscato d’Asti. Nous allons nous concentrer ce soir sur les Barbaresco et surtout les Barolo.      

 

Dégustation à l’aveugle.

 

Boca Nebbiolo 2004 Le Piane (35 euro)

Robe légère, tuilée. Nez sur les fruits noirs, la suie, la cerise, la sauce soja, la réglisse avec des touches fumées. La bouche est souple sur des petits tannins fermes, relativement fondus. On a du mal à trouver une bonne matière sous ses tannins, on est plutôt sur un vin léger. La finale manque de raffinement et de classe avec une pointe de chaleur. 13/20

 Boca 2004 Le Piane

Roero 2000 (19 euro)

Robe légère. Nez pas net, piquant avec de la volatile, de la réglisse du bois de rose. Les tanins sont très présents, asséchants voire râpeux pour les palais sensibles dans un ensemble fluide. 11/20

 

Perbacco Nebbiolo 2010 Vietti (bouteille offerte)

Robe rubis brillante. Nez élégant sur le jus de fruits, la groseille, le citron, l'orange bien dessiné mais assez basique. La bouche est gourmande, pleine sur des tannins gras accompagnés d'une acidité franche. La profondeur est correcte et le style fluide passe bien sur ce vin, les tannins ne perturbant pas la structure. Finale fruitée. 15/20

Perbacco Nebbiolo 2010 Vietti 

Barbaresco dont l’aire de production est partagée entre Barbaresco, Neive, Treiso et une partie de San Rocco Seno d'Elvio, dans le district d' Alba. Le cépage est le Nebbiolo dans ses variétés "Michet", "Lampia" et "Rosè" Le rendement est de 52 hectolitres par hectare et le vieillissement sous bois est obligatoire pendant 2 ans en fûts de chêne ou de chataigner (4 ans pour la Riserva)

 

Barbaresco Rabaja 2009 Cascina Luisin (30 euro)

Robe rubis foncé avec un bord tuilé. Nez végétal, pas très agréable avec toutefois des notes de fruits noirs. La bouche est charnues grasse et dense avec des tannins qui tirent sur le sec en milieu de bouche. Un vin puissant présentant une grosse chaleur, too much. 13/20

 Barbaresco Rabaja 2009 Cascina Luisin

Barbaresco riserva 2008 Sottimano (bouteille offerte) 

Robe tendre aux reflets violets. Nez sur le bois façon noix de coco avec des touches de poivre, de fruits noirs confiturés, des fruits acidulés comme de l'orange. La bouche est ample, bien construite sur des tannins puissants à la limite du sec. Vin avec beaucoup de coffre, une belle matière riche qui tient les tannins. Impression de sucrosité en finale. 16/20

Barbaresco riserva 2008 Sottimano 

Barbaresco riserva 2007 Monteficco (26 euro)

Robe tendre. Nez épicé mais discret avec des relents de goudron brûlé. La bouche est charnue, gourmande sur des tannins souples très plaisants presque juteux. Beaucoup de franchise dans la fraîcheur qui allège l'ensemble avec succès. Finale serrée appelant la garde. 16/20

Barbaresco riserva 2007 Monteficco 

Barbaresco Serracapeli 2004 Cecilia Monte (30 euro)

Robe évoluée. Nez poudreux rappelant une vendange botrytisée avec des touches animales puis fruitées façon confiture le tout sur des notes de boîte à cigare et de levure. La bouche est pleine, gourmande et soyeuse sur une bonne mâche mais chaude et présentant toujours ce caractère de lie sans oublier une acidité un peu trop pointue. 14,5/20

 Barbaresco Serracapeli 2004 Cecilia Monte

Barolo dont l’aire de production est partagée entre Castiglione Falletto et Serralunga d'Alba et partiels de La Morra, Novello, Monforte d'Alba, Verduno, Grinzane Cavour, Diano d'Alba, Roddi et Cherasco. Le cépage est 100% Nebbiolo dans ses variétés "Michet", "Lampia" et "Rosè" Le rendement maximum est fixé à 52 hectolitres par hectare. Le vieillissement sous bois est obligatoire pendant 3 ans en fûts de chêne ou de chataigner (5 ans pour la Riserva)

 

Barolo Rocche dell'annunziata 2009 Mauro Veglio (bouteille offerte)

Robe sombre. Grand nez noir, torréfié sur la suie, les fruits le bois de cèdre. La bouche est hyper soyeuse, fraîche très bien en place sans aucune brutalité sur de beaux tannins. Grand vin, long, racé, très précis, pas loin de la perfection. 18/20

 Barolo Rocche dell'annunziata 2009 Mauro Veglio

Barolo Castiglione 2009 Vietti (bouteille offerte)

Robe brillante et tendre. Nez fumé et confit sur les fruits noirs avec à nouveau un coté poudreux dans un style assez compact. La bouche est ample sur des tannins précis dans le style du précédent avec un surplus de fraicheur sur des tannins un peu plus secs mais l'ensemble reste  gourmand. 15/20

 Barolo Castiglione 2009 Vietti

Barolo Rocche 2009 Vietti (bouteille offerte)

Nez sur le graphite, le cassis façon jus de fruit et la pierre. La bouche est fraiche sur des tannins précis mais présentant une légère sécheresse. Ensemble est un peu simple et serré, un vin de nez, mais quel nez ! 16/20

 Barolo Rocche 2009 Vietti

Barolo Cascina Francia 2008 Giacomo Canterno (94 euros)

Robe tendre. Nez végétal noble, discret avec un coté ferreux, graphité sur les herbes aromatiques. Bouche soyeuse avec des tannins d’une précision extrême dans la trame, le placement en bouche, la longueur. Un véritable jus de terroir qui en met plein les mirettes. Superbe vin rappelant les meilleurs bourgognes, le prix aussi.18,5/20

 Barolo Cascina Francia 2008 Giacomo Canterno

Barolo Le vigne 2008 Luciano Sandrone (75 euros)

Robe un peu terne. Nez sur la griotte, la suie avec des touches minérales. La bouche est ample, ronde avec une impression sucrée sur des tannins généreux et un alcool trop présent, trop en avant. Vin brutal, asséchant même, moins évident certainement après le sublime Canterno.14,5/20

 Barolo Le vigne 2008 Luciano Sandrone

Barolo Trentaquattro34 2006 Massimo Rattalino

Robe rubis sombre. Nez minéral, lardé, sur des notes de sang frais, de poivre, avec des relents animales.  La bouche est ronde en attaque mais les tannins trop rustiques arrivent pour ternir le tableau donnant un vin sans finesse, un peu trop brouillon.14/20

 Barolo Trentaquattro34 2006 Massimo Rattalino

Barolo Cerretta Vigna Bricco 2005 Elio Altar

Nez ouvert sur la mûre, le cassis, la noix de muscade, la coriandre avec des notes foxés. Véritable soie en bouche sur des tannins puissants mais étrangement digestes, ce vin est équilibré, très fruité, riche et fortement minérale. Peut être des tannins un peu secs en finale mais c’est pour lui trouver un truc qui va pas.17/20  

Barolo Cerretta Vigna Bricco 2005 Elio Altar 

Superbe soirée, une des plus belles du club. Les Barolo dégustés ont indéniablement un supplément d’âme, de race et une constitution bien plus harmonieuse que le Barbaresco dans leur trame tannique. Cette différence vient du fait que les Barbaresco sont vendangés un peu plus tôt que les Barolo du fait de l’exposition aux vents marins. La vinification est de ce fait plus rapide et les tannins exigent moins d’élevage pour se faire. Reste que lorsque le Barolo est grand et bien né il reste difficile à prendre en défaut.

 

Merci à Ian Wescott pour cette sélection et pour sa présence dans notre club et merci aux domaines ayant eu la gentillesse de donner des bouteilles pour faire découvrir à moindre frais leurs vins aux 17 participants.

 

Stéphane

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents