Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Plusieurs verticales avec Henri Schoenheitz.

Publié par stephanew sur 21 Décembre 2011, 20:52pm

Catégories : #Informations Vins d'Alsace

Plusieurs verticales avec Henri Schoenheitz.

schoenheitz salle

 

Henri est un passionné de vin en plus d’être vigneron, deux notions parfois antagonistes, et c’est cette passion qui lui donne l’envie de partager son travail et ses vénérables trésors de cave qu’il garde, non pas jalousement, mais pour faire comprendre à qui veut bien savoir, que les vins d’Alsace, peuvent et doivent vieillir.

 

Ce village de Wirh au Val est situé plus prêt de Munster que de Colmar et on sent bien l’éloignement de la route du vin en s’y rendant, le dernier « village viticole » étant Turckheim et l’on doit traverser quelques villages anonymes pour retrouver de la vigne. On y accède toutefois rapidement par la voie rapide D417 en longeant Wintzenheim. Ce n’est donc pas par hasard que l’on va chercher du vin dans ce village mais bien en connaissance de cause.

 

La cave est double avec exclusivement des cuves inox pour les grands contenants et une série de pièces pour les rouges. Adrien , le fils d’Henri s’essaye en ce moment à des élevage de Riesling Lisenberg 2011 en fûts de chêne et d’acacia.

La salle de dégustation est toute neuve et remplace l’ancienne, avec son bar haut perché qui avait tendance à limiter le dialogue entre le client et le vigneron. Aujourd’hui c’est debout, autour d’une barrique, que le dialogue s’installe. Pour ma part je vais avoir droit à la table car le nombre de bouteille va être terrible.

salle schoenheitz

 

Après un passage en cave avec les 2011 vient le tour des vins en bouteilles, en ventes ou en attentes de l’être. Les terroirs du domaine, Lisenberg, Herrenreben et Holder, tous granitique, sont passés en revue sur plusieurs millésimes et sur trois cépages, pinot noir, riesling et pinot gris.

 ********************************

Le Linsenberg est le premier terroir granitique que nous allons découvrir. L’orientation est plein sud et les parcelles du domaine sont entre 380 et 450 mètres d’altitude ce qui est relativement haut pour la région. Les cailloux affleurant réchauffent rapidement les vignes au printemps. Les vignes sont jeunes sur ce terroir.


Le Herrenreben est un terroir également granitique. Ce granite est toutefois plus désagrégé et se présente souvent sous forme de sable granitique. L’exposition est sud-sud/ouest est l’altitude est encore plus élevée, entre 480 et 550 mètres laissant plus d’acidité dans les baies. Ce terroir est rentré plus tard dans le domaine car le contrat avec la cave de Turckheim avait encore cours lorsqu’Henri et Dominique ont repris la maison. 


Le Holder est le troisième terroir du domaine composé de granit mais également d’argile avec des touches de fer, plus propice au pinot gris et gewurztraminer même si le domaine propose également du riesling. L’apport d’argile donne plus d’opulence aux vins.

 

Alsace Pinot noir 2010. La robe est tendre. Nez net sur la griotte, l’amande. La bouche est légère, croquante, fine en ½ corps avec des tannins souples et friands. La finale est un peu plus ferme donnant un sursaut de caractère. Un vin de soif, plaisant et bien fait. Bien

 

Alsace  Pinot noir Val Saint Grégoire 2010. Nez grillé, sur la réglisse avec des touches de fruits noirs. Beaucoup de mâche en bouche avec des tannins fermes, un boisé fondu apportant de la race et du volume. La marche est déjà haute avec le précédent. Bien+

 

Alsace Pinot noir Herrenreben 2010. Nez beaucoup plus complexe sur les fruits noirs. Une bonne dose de charme en bouche avec du gras, des tannins fermes plus puissants et un élevage plus présent, donnant un rouge de caractère. Très bien.

 

Alsace Pinot noir Lisenberg 2010. Nez racinaire, sur le poivre, les épices. La bouche est sérieuse, homogène avec une trame tannique très fine dans un très beau bois. Pinot noir élancé, longiligne qui va droit au but. Très bien.

 

Alsace Pinot noir Val Saint Grégoire 2009. Nez fumé sur la suie qui me rappelle le terroir, avec des touches de fruits rouges et d’amande. Beaucoup de volume en bouche avec de la profondeur et des tannins finissant un peu trop fermes pour l’heure. Très bien

 

Alsace Pinot noir Herrenreben 2009. Nez complexe mais discret, pas très ouvert quoi. Bouche avec beaucoup de volume et des tannins plus élégants avec une fois de plus un très bel élevage. Un rouge qui tient son rang. Très bien

 

Alsace Pinot noir Lisenberg 2009. Nez délicat sur des notes florales. Bouche avec une acidité franche des tannins fins, un boisé bien digéré par une bonne concentration. Comme une évidence dans le verre. Un grand rouge d’Alsace qui devrait suivre le 1990 du domaine (voir plus bas) Excellent mais très limité voire pas disponible car réservé à la restauration.

  ********************************

Alsace Muscat 2010. Muscat avec une majorité d’Ottonel. Le nez est comme on pourrait l’attendre, croquant, musqué sur le raisin frais. La bouche est ronde en attaque puis tendue dans un style aérien et acidulé. Vin friand, idéal pour commencer la soirée ou à boire à toutes heures de la journée. Bien+

 

Alsace Muscat 2009. Nez épicé sur l’herbe fraiche pour ce muscat contenant cette fois une bonne proportion de muscat d’Alsace. La bouche est également ronde mais continue sur ce profil pour être sphérique. Ensemble moins racé que le 2010 mais de bonne facture. Bien

  ********************************

Alsace Riesling Lisenberg 2010. Nez austère sur les fleurs et la pierre. La bouche est tendue avec une forte acidité, une salinité large, aérienne. Beaucoup de race est de complexité avec une finale punchy. Très Bien.

 

Alsace Riesling Lisenberg 2009. Nez exotique avec de l’ananas. Bouche plus ronde avec une acidité plus en retrait mais toujours dans la largeur. Bien plus mou que le précédent. Bien.

 

Alsace Riesling Lisenberg 2008. Nez pierreux. La bouche est ample, complète, homogène avec un milieu de bouche plus sage au niveau acidité qui est bien plus fine que le 2010. La salinité pointe son nez. Une bouteille qui va être terrible dans les prochaines années. Très bien

 

Alsace Riesling Lisenberg 2007. Nez croquant et confit sur le sucre d’orge comme souvent en 2007. Bouche plus simple dans la structure, tannique sur la réglisse et moins profonde mais aussi plus gourmande. Un Lisenberg charmeur qui supportera l’apport de crème dans les plats. Bien +

  ********************************

Alsace Riesling Herrenreben 2010. Nez fermé sur les fleurs. Bouche plus verticale que le Lisenberg avec plus de fond et une acidité plus digeste. Plus de corps sur toute la ligne et finale acidulée. Très bien+

 

Alsace Riesling Herrenreben 2009. Nez sur le bonbon. Même profil et même contraste que le Lisenberg sur le même millésime. Bouche compacte et dense avec une bonne structure sur une bonne matière. Bien+

 

Alsace Riesling Herrenreben 2008. Nez plein, gourmand, très fruité sur l’ananas. La bouche est pleine, très saline, dense et compact, bien en place. Un grand riesling granitique qu’il faudra mettre un jour à coté des grands crus granitiques des environs. Excellent.

 

Alsace Riesling Herrenreben 2005. Nez exotique, gourmand sur l’anis. Bouche douce avec une acidité dans la masse mais racée dans beaucoup de fond. Style différent sur le gras du vin avec une bonne maturité. Très bien.

 ********************************

Alsace Riesling Holder 2010. Nez ouvert sur les fleurs et la pierre. Bouche vive, sur le caillou avec plus de gras que les autres 2010 et une salinité moins forte certainement dominée par le gras et la matière apportée par l’argile. Très bien

 

Alsace Riesling Holder 2009. Nez fumé sur les agrumes confits. La bouche est douce, d’aspect moelleux avec une acidité en avant qui prend de l’ampleur donnant un vin démonstratif puissant et épicé. Un équilibre pas simple à lire. Bien

 

Alsace Riesling Holder 2008. Nez plaisant, ouvert sur les fleurs, l’anis, le chèvrefeuille. Acidité dès la mise en bouche et toujours droite et rectiligne. Salinité moins puissante que sur le 2009, plus subtil, en filigrane. Bien+

 

Alsace Riesling Holder 2007. Nez complexe sur des notes de sous-bois et les épices. La bouche est ample et semble sur la réserve, compact, repliée sur elle même. Le milieu de bouche est gras et très profond avec une bonne puissance. Très bien.

 

Alsace Riesling Holder 2005. Nez ouvert, confit avec des notes d’anis, de sucre d’orge. La bouche est riche, plus sèche en milieu de bouche qui est ample et saline. Très aromatique et charmeur pour ce riesling plein de vigueur. Très bien.

 

Alsace Riesling Holder 2004. Nez sur les agrumes avec une pointe végétale. La bouche est moelleuse dans un registre ½ sec avec du gras, de la puissance et beaucoup de largeur. Plus simple mais croquant Très bien

 

Alsace Riesling Holder Sélection de grains nobles 2006. Nez sur l’écorce d’orange confite. La bouche présente une liqueur moyenne sur une acidité très présente signant le cépage. Vin aérien propre et net ou un verre appelle le suivant. Excellent

riesling holder schoenheitz

 

*******************************

 

Alsace Pinot gris Holder 2010. Nez primeur sur le froment et les fleurs et les fruits frais. Bouche vive avec du punch et beaucoup de potentiel donnant un vin complet ayant le bel équilibre des pinots gris de table. Beaucoup de caractère aidé par un profil épicé. Excellent.

pinot gris holder schoenheitz 2010

 

Alsace Pinot gris Holder 2009. Nez pierreux. Bouche riche, moelleuse avec une fine minéralité sur une forte acidité. La finale est plus sèche mais un peu courte. Bien.

 

Alsace Pinot gris Holder 2008. Nez sur les fruits blancs. Bouche tendue en attaque, sèche, large et saline ayant une finale très aromatique. Bien+

 

Alsace Pinot gris Holder 2000. Nez boisé sur le menthol. Bouche compact avec une acidité centrale se buvant sec malgré 20 g de SR et une malo. Vin de gastronomie avec un joli passage en barrique qui apporte vraiment un truc au breuvage.Bien+

********************************

 Alsace Pinot noir Cote du Val Saint Grégoire 1990. Robe rubis assez sombre sans la moindre trace de fatigue. Le nez est marqué par la groseille, la myrtille avec des relents de sous-bois façon truffe. La bouche présente des tannins fins et structurant avec une matière fluide, pas immense mais longue et présente. Un vrai jus ferme et qui ne fait absolument pas son âge. Une main de fer dans un gant de velours. Excellent

pinot noir 1990 cote du val saint grégoire schoenheitz

 

Alsace Riesling Lisenberg 1990. Robe claire. Nez riche sur la truffe blanche, la menthe fraiche et les épices. La bouche est dense avec beaucoup de matière et de corps. Fraicheur bien en place. Très bien

 

Alsace Gewurztraminer Holder 1990. Nez exotique sur la nèfle avec des touches d’abricots un peu comme un sauternes. La bouche est moelleuse, fondue et bien en place, solidement ancrée malgré une acidité faible. La finale est épicé et signe bien le cépage. Excellent

gewurztraminer holder 1990 schoenheitz

 

Alsace Riesling Lisenberg 1983. Robe claire. Nez sur les feuilles sèche, la menthe fraiche avec des touches terpénique à l’aération. Un vin ferme qui a de la présence grâce à une belle maturité dans un ensemble racé, serré de longue garde. Un des plus beau 83 que j’ai bu. Bien+

riesling lisenberg 1983 schoenheitz

 

Alsace Riesling Lisenberg 1982. Nez sur le camphre, le cuir avec un coté terreux. La bouche est sportive avec une acidité très forte dans un style malique, tannique. Ne devrait pas bouger dans les 50 prochaines années. Typiquement le vin qui a vieilli sans se bonifier. Bof

 

Alsace Pinot noir Val Saint Grégoire 1981. Robe acajou. Nez sur la confiture de fleur (si ça existe). Bouche maigrelette qui ne raconte plus rien. Pour l’histoire. Bof

 ********************************

Trois terroirs et trois styles de vins qui devraient réjouir tous les amateurs de vins d’Alsace. Le Lisenberg donne, du moins pour le moment car les vignes sont jeunes, des vin horizontaux dans un style aérien et frais. Le Herrenreben donne des vins plus profonds, plus verticaux avec un surcroit de structure et les vins du Holder sont plus riches et plus puissant et comme le dit Henri « on ne sait jamais ce que l’on avoir comme équilibre »

 

Un grand merci à Henri Schoenheitz pour les 6 heures que j’ai passé avec lui.  

Henri schoenheitz

 

Stéphane

 

Commenter cet article

www.invalidxmlfix.com 23/04/2014 14:53

Henri is a wine enthusiast in addition to being winemaker he is a very good collector of very precious wines. We will really envy him for having those great collections. Really thank you for sharing an article about the Henry..

Archives

Articles récents