Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Fremiets 1983 et 1974 suivi par Champans 1969 du Dom. Joseph Voillot

Publié par stephanew sur 17 Avril 2010, 18:06pm

Catégories : #Volnay et Pommard

Après ce qui est maintenant devenu notre visite annuelle au domaine Joseph Voillot, et après la série complète des 2008 et 2009, Jean-Pierre Charlot, le maitre des lieux, nous offre la possibilité de découvrir l’évolution des vins du domaine avec trois volnays sur 3 décennies.  

Volnay 1er cru les Fremiets 1983 : nez sur la menthe fraiche à l’ouverture évoluant sur la cerise, la fraise écrasée. En bouche, c’est la densité et le coté gras et souple qui prennent le dessus, l’acidité ce faisant discrète, présente mais fine. Impression curieuse de sucrosité. Plus que de beau reste sur ce Volnay longtemps oublié par Jean-Pierre Charlot.

Volnay 1er cru Les Fremiets 1974 : Mon année de naissance et cela sans le vouloir car je tiens cela secret tant ce millésime n’est pas glorieux en France, reste le Porto. Le nez est fin, sur des touches torréfiées type café froid et le sous-bois. La bouche est élancée, droite et aromatiquement bien en place. L’acidité est beaucoup plus franche que sur le 83. Encore un beau 74, après un clos des Ducs….oublions les porto…..

Volnay 1er cru Les Champans 1969 : Nez plus évolué, sur le tabac blond. La bouche est ample en attaque mais cette dimension ne se retrouve pas sur toute la bouche. Début de pente négative pour ce vin mais il a le droit du haut de 41 ans. La finale reprend un peu du poil de la bête avec un soupçon de poivre sur de petits tannins.

Ces bouteilles ont été terminées dans notre chambre d’hôtes avec le plat de pates/sauce tomate que nous avions prévu.

 

3-volnay-voillot.jpg

Énigme de la Bourgogne, Fremiets qui est prêt le premier dans la gamme des volnays 1ers crus de la maison tient son rang bien haut pendant plus de 30 ans.

Un grand merci à Jean-Pierre Charlot pour ce joli voyage dans le temps.

stéphane

 

 

 

Commenter cet article

Stefano 17/04/2010 19:35



Bonjour Stephane, moi aussi j'ai eu la chance de visiter JP Charlot à Volnay et de dèguster des vieux millésime et je comprend bien tes émotions


 


Stefano



stephanew 17/04/2010 19:51



Oui derrière sa stature imposante ce cache un homme simple et d'une grande générosité.


stéphane



Archives

Articles récents