750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Peut être avez-vous lu l’article concernant les blogs consacrés aux vins dans le magasine, passion-vin.

Cet article, place et digestibilité oblige est un condensé de plusieurs entretiens. Je le trouve me concernant un peu trop condensé, ceci est certainement normal je ne suis pas le cœur du sujet. Je vais donc m’expliquer un peu sur le tout petit passage me concernant.


« Je suis un collectionneur ». J’ai toujours beaucoup de mal à finir la dernière bouteille d’une série car je n’aime pas les fins et j’aime savoir qu’il reste au moins ou de ces bouteilles que j’ai appréciées quelque part dans le monde, et pourquoi pas dans ma cave. Acheter les bouteilles par 6 permet de repousser ce point mais les achats se faisant aujourd’hui par 3 pour les diversifier, je me retrouve à ne plus vouloir les ouvrir.


« les meilleurs vins…Je n’ai pas le temps pour faire les découvertes ». Je ne suis pas critique viticole, je n’ai pas le temps, les moyens ni les capacités de l’être aussi je fais comme toute les personnes ayant un peu de bon sens, je lis les blogs, les forums et les guides pour faire mes achats. J’ai aussi la faiblesse de vouloir déguster, découvrir à mon niveau, les vins encensés par la presse et les amateurs. Par « Je n’ai pas le temps pour faire les découvertes » il faut comprendre que la bouteille parfaitement inconnue ne m’intéresse pas, car de nos jours avec tous les moyens de communications qui nous entourent, il n’est plus possible qu’un grand vin reste inconnu du public plus de 6 mois.

N’oublions pas non plus que le vin soit avant tout un alcool avec tous les dangers que cela engendre. Alors pourquoi se détruire le foie à essayer de trouver la perle inconnue ? Il faut viser juste pour toucher, atteindre son but et boire bon longtemps. Je le vois d’ailleurs sur mon blog, un article d’un très grand vin va susciter beaucoup plus de visiteurs qu’un vin de pays des jardins de France. Et puis dans une communauté, comment discuter, d’échanger des avis sur un vin inconnu ?


« Je me fous de savoir quelle tête a le vigneron ». Je pense pouvoir sans trop de difficulté isoler un mauvais vin d’un bon mais vous trouverez toujours un gars qui va vouloir vous expliquer que vous n’avait pas compris sa démarche ou sa façon de faire. Je peux me tromper mais je l’ai vécu plusieurs fois déjà et bien quand ce n’est pas bon ce n’est pas bon et le discours loyaliste et fédérateur n’y changera rien. Je me suis laissé attendrir trop souvent par le passé, j’en ai acheté des merdes sans nom par le passé à coup de beaux discours et de bouteilles cadeaux car j’avais gentiment écouté le discours commercial alors que je ne connaissais presque rien au vin. C’est terminé, la primeur est donnée au contenu dans le verre et cela ne m’empêche pas de côtoyer des vignerons toute l’année, de passer du temps avec eux, parfois à table en parlant des grands vins de France. Faire un bon vin est une chose, le vendre en est une autre et malheureusement les meilleurs vendeurs ne sont pas toujours ceux qui font les meilleurs vins.


stéphane

 

Tag(s) : #Informations diverses

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :