Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


soirée Jura et Autriche blancs (1er partie Jura)

Publié par stephanew sur 27 Avril 2010, 19:22pm

Catégories : #avec mon ancien club

Soirée à deux thèmes préparée par Eric.

Toutes les bouteilles sont dégustées en aveugle.

Crémant du Jura – André et Mireille Tissot

Gras en bouche avec une belle finesse dans la bulle. Le fond est toutefois aromatiquement un peu vieux et passé ! J’ai déjà beaucoup mieux gouté ce crémant par deux fois. J’ai déjà remarqué de grande hétérogénéité dans les mises alsaciennes de crémant, le Jura ne semble pas épargné.

Côtes du Jura tradition 2005 – Baud père et fils

Nez sur le curry, la morille fraiche et la pomme verte. Dense en bouche avec beaucoup de fraicheur et une acidité saline du plus bel effet. Finale moyennement longue sur le pain de mie. Ouch, la grosse surprise car ce domaine ne semble pas connu du tout. Bon c’est un 2005 mais tout de même, bravo ! 16/20

Côtes du Jura tradition 2006 – Berthet Bondet

Nez sur une oxydation fine et complexe. L’oxydation est progressive en bouche pour quasiment disparaitre en finale. Parait beaucoup plus simple que le précédent mais aussi plus brouillon. J’ai là encore un bien meilleur souvenir d’un 2000 que je dois encore avoir en cave. Le potentiel est là, il faudra attendre certainement. 14.5/20

Arbois Savagnin 2004 – Domaine de la Pinte

Nez sur la racine, le céleri, l’asperge. Bouche douce et soyeuse, ronde mais manquant de profondeur. Finale sur le caramel. Le millésime est passé par là, au nez et en bouche. Une maturité perfectible ? 14.5/20

Arbois cuvée sélection 2006 - André et Mireille Tissot

Nez sur le curry mais aussi le chocolat apporté par la barrique, les épices douces et la pomme. L’acidité est franche rendant le vin vif et tranchant et très précis. La bouche est saline et la finale est marquée par des tannins provenant certainement eux aussi du fût. Pour moi, la bouteille de la soirée. 16.5/20

Arbois Pupillin 2000 – Fruitière viticole de Pupillin

Oxydation franche au nez avec une pointe de volatile ou d’alcool. Même sensation en bouche avec une acidité vraiment mordante. Une bouteille en fin de vie. 13/20

Arbois Pupillin 2000 – Pierre Overnoy

Nez pas très net. Bouche pleine mais d’acidité certainement malique tant la tension est désagréable. Pas brillant comme cuvée ou bouteille  et le deuxième Pupillin 2000 mort ou pas loin. 12/20

Arbois La Mallioche 2007 - André et Mireille Tissot

Nez sur le curcuma et autres épices. La structure est légère, ronde et plaisante. Tannique et boisé en finale. Encore une belle bouteille du domaine Tissot. 15/20

Château Chalon 1982 – Fruitière de Voiteur.

Nez vieillissant. Rond en attaque, l’acidité est très franche et vive. 14/20

Belle soirée avec deux coups de cœur pour les domaines Tissot et Baud. Les deux 2000, Puppilin pour l’occasion sont vraiment faible en comparaison des autres dans la série.

J’ai un faible pour les vins non ouillés de cette région, préférant largement les chardonnays du voisin bourguignon.

DSC_0640-2.jpg

désolé pour la photo mais il est quasiment impossible d'en prendre une bonne chez Florian.

Stéphane

 

 

 

 

Commenter cet article

Ericl 01/05/2010 10:00



Merci pour ce CR. Le domaine Baud était une belle suprise. Ca donne envie d'y retourner.



stephanew 06/05/2010 18:55



belle découverte en effet.


stéphane



Archives

Articles récents