Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Soirée à la Taverne Alsacienne avec le Club AOC de Barr (2012)

Publié par stephanew sur 27 Janvier 2012, 17:07pm

Catégories : #Soirées entre amis

Le club de dégustation AOC de Barr organise une fois par an une soirée chez un restaurateur. Initialement prévu en fin d’année 2011, ce repas a eu lieu le 25 janvier 2012 à la Taverne Alsacienne, lieu de presque toutes les grandes soirées vins de ce coin d’Alsace.


Apéritif

 

Champagne blanc de blanc Brigitte Foury

Nez fin, délicat aux touches grillées, mie de pain et agrume. La bouche présente une petite bulle, fine et légère dans un style charmeur, évanescent, aérien, mais précis. Peut être un peu trop dosé mais cela lui apporte du corps sans pour autant l’alourdir. 14/20

 

Champagne Vieilles vignes sélectionnées 2004 Berèche.

Nez plus expressif, plus intense, franc et net sur les agrumes. La bouche est dense avec du gras, du coffre mais aussi une bulle plus stricte, plus brutale. Un champagne de table pour faire passer la fougue. 15/20

 

Champagne La grande Dame 1996 Veuve Cliquot Ponsardin

Nez oxydé et vieux voire bouchonné. La bouche est ronde avec une bulle enrobée mais les défauts du nez reviennent vite. NN

 

L'escalope de Foie Gras d'Oie chaud aux pommes fruits et vinaigre balsamique

 

Quarts de Chaume 1987 Domaine des Baumard

Nez évolué, torréfié sur le café, le moka, la croute de pain et le sous-bois. Bouche moelleuse, douce avec une acidité bien faible sur un profil monolithique, constant sans relief. Toute petite sensation minérale en finale qui est par contre bien courte. 13/20

 

Alsace Grand cru Brand Pinot Gris 1990 Albert Boxler

Nez sur les épices, la rose puis les fruits jaunes, le kumquat, le pamplemousse, mais aussi le cuir, le sous-bois noble, la fleur sèche. Diantre presque un gewurztraminer !! La bouche est fraiche, dense, concentrée mais sur la finesse du granit avec une rondeur propre qui ne déborde pas. Finale épicée. 18/20

pinot gris brand 1990 Boxler

 

Alsace Pinot gris Clos Windsbuhl vendanges tardives 2002 Zind-Humbrecht

Nez exotique, torréfié sur les fruits jaunes, l’abricot. La bouche est élancée en attaque avec beaucoup de gras et beaucoup de corpulence en milieu de bouche sur une forte acidité qui balance sans problème les 103 g de SR pour rendre l’ensemble glissant, fluide, évident, caressant et ferme à la fois. Finale en queue de pan pour faire le beau dans le verre. Absolument superbe. 19/20 

 pinot gris Clos Windsbuhl 2002 VT ZH

Vouvray clos du bourg 1ère trie 2005 Domaine Huet 

Le contraste est brutal avec ce Vouvray bien jeune au nez pas très en place sur la truffe, le sous-bois et le blanc d’œuf en meurette. La bouche est grasse avec une grosse acidité dans un ensemble fermé, restant pour l’heure assez superficielle. En devenir mais quand ? Dans 15 ans certainement. 15/20 dans l’état.

 

Le blanc de Barbue saisi à la Plancha à la crème de truffes (vins issus de la cave de la Taverne)

 

Meursault 2008 Domaine Coche-Dury.

Nez grillé, réduit au maximum avec une trace de poivre blanc et du bois, du bois. La bouche est acidulée, fine, sèche mais asséchante, la finale est vive avec quelques notes citronnées. Bu trop jeune mais alors trop jeune !! Le boisé s’arrondira t-il un jour car le verre vide embaumé bon la planche pendant plusieurs minutes ! Grosse déception au niveau de l’attente que l’on a de ce genre d’étiquette.

 

Meursault 2006 "Les Luchets" Guy Roulot

Nez sur les fruits rouges comme la framboise puis les épices et la pêche. La bouche est ample, crémeuse, compact avec une belle matière, plus que le précédent. Vin suave, charmeur à la belle finale longue et aromatique. 16/20

 

Meursault 2002 "Les Criots" Jean-Philippe Fichet.

Nez sur les fruits jaunes dans un style crémeux, beurré. La bouche présente une forte acidité, presque mordante rendant le vin strict et raide. Pas beaucoup de fruit à présenter. C’est un peu terne comme vin. 14,5/20

 

A noter qu’aucun des 3 meursaults n’a tenu le plat qui est beaucoup trop riche et trop aromatique. Un riesling calcaire aurait lui fait le poids mais on a voulu essayer la bourgogne dans sa couleur blanche!

 meursault coche, roulot, fichet

 

Le Pigeon fermier rôti au four, son jus aux épices (vins issus de la cave de la Taverne)

 

Vin de pays des Bouches du Rhône 2000 Domaine de Trévallon

Nez sur la truffe, la garigue, la suie, l’olive noire mais aussi la violette. La bouche est ample, grasse avec des tannins charpentés, enrobés, corpulents. Vin généreux, puissant dans un gros volume au profil résolument sudiste. 17/20

 

Hermitage 2001 Jean-Louis Chave

Nez sur la griotte puis délicatement herbacé, complexe et envoutant. La bouche est dense, harmonieuse, veloutée avec des tannins très fins en filigranes dans une structure entre finesse et fermeté. Une très belle bouteille. 19/20

 

Châteauneuf-du-Pape 2004 Château Rayas.

Pointe de volatile au nez, puis de petits fruits rouges, de sous-bois noble, de fleurs, d’agrumes, de rose. La bouche est très fine, longue, dense, franche qui forme une belle droite à l’opposé des vins de l’appellation. Un grand vin tout en élégance et distinction et surtout frais et digeste. 18/20 

trevallon 2000, chave 2001, rayas 2004 

Les Fromages affinés

 

Coteaux Du Layon Chaume 1999 Château de Pierre Bise

Nez sur les fruits secs à l’ouverture, poudreux avec de l’abricot puis moins net sur des notes de sac plastique. La bouche est douce mais présente toujours ces notes de botrytis pas top. Pas grandiose du tout, mauvaise bouteille ? NN

 

Alsace Grand cru Kircheberg de Barr gewurztraminer 2001 Vincent Stoeffler

Nez sur la truffe blanche, les fruits, le citron, l’écorce d’agrume. La bouche est fluide, pas monstrueuse mais fraiche et sur patte dans un style plutôt léger et aérien. L’accord avec le munster bien coulant est très joli. 16/20

 

Château Chalon 1981 Macle

Nez pas très explosif, plutôt contenu sur le chocolat et la menthe façon after-eight avec quelques touches de noix fraiche et de curry plus classique. La bouche est très droite, fine avec acidité dans la masse qui ne semble pas pouvoir bouger d’un pouce. Elégance et race pour ce beau jaune de la plus grande maison jurassienne. Devrait tenir 100 ans comme çà ! 18,5/20 

 chateau chalon 1981 macle

Le carpaccio d'Ananas au thé vert et à la menthe

 

Pacherenc du Vic-Bilh vendages tardives 2009 Vendange de la Saint Albert.

Nez très fruité sur la crème anglaise et d’autres notes pâtissières. La bouche est boisé, grasse, fumée et je n’ai plus de crachoir pour déguster la suite…..pas mal, pour le prix c’est même bien. 14,5/20

 

Alsace grand cru Schoenenbourg  sélection de grains nobles 1994 Marcel Deiss

Nez fumé, évolué sur le cuir et les agrumes. La bouche est puissante, sérieuse, fluide mais toujours évolué et sans grande ampleur. Je ne comprends pas cette bouteille qui dans ce millésime et ce terroir devrait envoyer du lourd. A revoir car là c’est 15/20

 

J’avais dans mes résolutions de 2012 noter « déguster des grands noms pour se faire une idée du haut du panier » Avec cette soirée je suis comblé et j’ai sérieusement entamé la liste des « nice to drink » Big up pour Rayas, Chave, Macle, Boxler, Humbrecht mais j’enfonce des portes là !

 

Stéphane

Commenter cet article

epicurien du jura 18/06/2013 15:56


bonjour


 


comment vous rejoindre pour participer à vos dégustations ? merci 

stephanew 18/06/2013 17:32



Vous pouvez participer en prenant contact avec le président fondateur du club suivant le lien ci-dessous.


http://hotelchateauandlau.fr/aoc_index.html


Stéphane



vinblog 27/01/2012 17:50


je veux bien venir la prochaine fois :-)

stephanew 30/01/2012 06:36



pour cela, tu prends une "carte" du club de dégustation AOC à Barr mais l'année prochaine on ira dans une pizzeria, tu aimes le muscato d'asti et le lambrusco j'espère  


Stéphane



Archives

Articles récents