Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Rencontre en Brunello di Montalcino.

Publié par stephanew sur 10 Décembre 2012, 21:03pm

Catégories : #CR Club AOC de Barr

Avant dernière soirée 2012 du club AOC avec comme thème les vins de Brunello di Montalcino. Une des DOCG les plus réputées avec Chianti Classico et Barolo. Les DOCG proviennent de zones géographiques déterminées par un cahier de charge de production, approuvé par un décret ministériel. Les DOCG sont réservés à des vins déjà reconnus comme DOC depuis au moins cinq ans. Ils doivent avoir des qualités intrinsèques particulières par rapport à la moyenne des vins analogues, qu'ils soient dus à des facteurs traditionnels naturels, humains ou historiques. Ils doivent aussi avoir une renommée et une valeur commerciale au niveau national et international.

Ces vins, avant d'être mis dans le commerce, doivent subir en phase de production une première analyse physico-chimique et un examen organoleptique qui certifient le respect du cahier des charges; l'examen organoleptique doit être répété jusqu'à la phase de la mise en bouteille. Enfin une commission spécialisée doit effectuer une analyse sensorielle. Si le vin ne respecte pas ces différents tests, il ne peut être mis dans le commerce sous le label DOCG.

 

Appellation italienne située en Toscane, au Sud de la ville de Sienne sur une superficie de 6000 hectares, classée DOCG et exclusivement plantée en Sangiovese. Le mode de conduite de la vigne le plus diffusé est le cordon speronato, obtenu par taille courte, avec 2 bourgeons. Cette appellation est une des plus récente. C’est en effet en 1870 que Ferruccio Biondi-santi commence à planter dans ses vignobles un clone du cépage Sangiovese connu sous le nom de Brunello. Une variété de ce cépage, le Grosso, produisait des grains plus petits et plus résistant aux attaques du phylloxéra.

 

Petit lexique pour les dénominations.

Poggio =  Coteau

Podere = Ferme

Tenuta = Domaine Viticole.

Corte = Cour

 

 

IGT Toscana Il Chiuso 2009 Castello di Ama (Pirate) 18 €

Robe tendre légèrement évoluée. Nez net, fruité, groseilles, ronce, agrume. C’est assez simple et proche d’un pinot noir. Les tannins sont fins, fermes dans une belle fraicheur. Ensemble correct, bien fait, gourmand mais sans ampleur, sans grande concentration. A boire sur son fruit son trop tarder. C’est tout de même assez loin des productions de ce beau domaine toscan. 12/20

 il chiuso 2009

Brunello di Montalcino 2006 La Poderina 31 €

Robe sombre aux reflets orangés. Le nez est mûr, épicé sur le poivre noir avec un élevage un poil trop appuyé, le tout sur des fruits passerillés. La bouche est souple sur un beau volume avec du gras mais la verdeur dans les tannins rend le breuvage difficile à apprécier. Une petite vendange dans trop de bois. 11/20

 la poderina 2006

Brunello di Montalcino 2006 Poggio San Polo 31 €

La robe est noire. Nez boisé, fumé, sur les fruits comme la myrtille avec une touche de vernis annonçant la présente de volatile. La bouche est corpulente, brutale sur des tannins costauds mais précis. Style massif pour ce vin un peu chaud en finale. Rien ne manque dans ce Brunello ou tout est très expressif, presque trop.  Finale sur le chocolat et la menthe. 14/20

 san polo 2006

Brunello di Montalcino 2006 Lagerla 32 €

Robe grenat. Nez élégant, discret, sur la ronce. La bouche est ample, riche et soyeuse sur des notes amyliques. Ensemble sans aspérité à la finale propre mais l’ensemble est trop lisse, trop consensuel, pas déplaisant donc mais sans trop d’intérêt. 13/20

 lagerla 2006

Brunello di Montalcino 2006 Lisini 32 €

Robe encore une fois sombre. Nez complexe, intense, épicé, sur les fruits noirs avec une touche de volatile. La bouche est fraiche et intense, dynamique sur des tannins fermes avec de la profondeur, du relief et du nerf. Premier vin de la soirée qui envoi vraiment du bois et sans laisser d’écharde. 16/20

 lisini 2006

Brunello di Montalcino 2006 Conti Constanti 41 €

Robe noire. Nez, fermé, discret un peu cuit avec quelques touches de menthol qui allègent le tout. La bouche est généreuse, ample avec du gras et une bonne mâche. Vin équilibré, haut perché dans la maturité et l’extraction mais bien maitrisé sur un fond minéral. Très beau vin et 41 euros, ce n’est pas cher pour un Conti. 17/20

 conti constanti 2006

Brunello di Montalcino 2006 Uccelliera 60 €

Robe sombre. Nez boisé, sur des fruits rouges d’expression propre avec à nouveau une touche de vernis. La bouche est tendue, stressée, piquante, raide et acidulée sur des tannins verts et rustiques. Finale étrangement pâteuse et collante. 12/20

 uccelliera 2006

Brunello di Montalcino 2006 Tenuta « Greppo » Biondi-Santi 102 €

Nez fermé, poussiéreux sur des notes de réglisse, de cèdre, de résineux et d’herbes aromatiques. La bouche est sphérique, large. Les tannins sont souples mais l’ensemble a du mal à s’exprimer malgré un bon volume. Finale serrée sur la myrtille. Un vin certainement à revoir car une moitié du groupe pense à un défaut de bouteille. 15/20

biondi santi 

Brunello di Montalcino 2005 Ugolaia Lisini 50 €

Robe toujours dans le même style. Nez épicé, très mur et puissant sur des fruits noirs. La bouche est riche sur des tannins amples et gras. Ensemble costaud, concentré mais hautement buvable grâce à une finale rafraichissante. 16/20

lisini ugolaia 2005 

Brunello di Montalcino Corte Pavone 1997 Loacker 30 €

Vin bouchonné.

 loacker 1997

Brunello di Montalcino Podere Bellarina 1994 Palagetto 20 €

Robe foncée. Nez complexe, minéral, avec des notes de graphite de fruits noirs de camphre un peu à la façon d’un Pessac. Les tannins sont gras, souples apportant harmonie et équilibre au breuvage. Vin complet, juste comme il faut sans excès de rien sur une fraicheur qui tire l’ensemble. Manque juste un peu de profondeur pour être dans les grands. 15/20

podere bellarina 1994 

Une soirée en demi teinte. La déception, même relative, est fonction de l’attente, je devais en attendre trop. Le 2006 de Conti Constanti est toutefois une bien belle bouteille. Reste les prix, très élevés avec une pointe à 102 euros pour un vin que je n’ai pas compris.

 

Stéphane 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents