Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Quelques vins de la colline de Corton.

Publié par stephanew sur 11 Mars 2012, 09:50am

Catégories : #CR Club AOC de Barr

Les grands crus rouges de la Cote-d’Or sont tous en Côte de nuit il n’y en a qu’un seul en Côte de Beaune, situé sur 3 communes, Aloxe-Corton (qui a repris son nom), Ladoix-Serrigny, Pernand-Vergelesse. Nous avons voulu le découvrir avec le club AOC de Barr.

 

Corton, puisqu’il s’agit de lui, est à 97,5% rouge et 2,5% blanc sur un total de 100,60 ha.

L’AOC Corton-Charlemagne ou Charlemagne compte elle 51 ha, exclusivement blanche.   

 

L’AOC Corton est formé de plusieurs lieux dits, juste pour compliquer les choses simples.  Les Pougets, les Languettes, le Corton, les Renardes, les Grèves, le Clos du Roi, les Chaumes, les Perrières, les Bressandes, les Paulands, les Maréchaudes, les Fiètres, le Meix Lallemand, Clos du Meix, les Combes, la Vigne au Saint, Rognet, Clos des Cortons Faiveley, les Moutotes, les Carrières, les Basses Mourottes, les Hautes Mourottes, les Vergennes, les Grandes Lolières et la Toppe au Vert.

 

Corton charlemagne 2010 Domaine Nudan.

Robe or gris. Nez beurré sur des notes pierreuses, aromatique, expressif, avec des touches de fleurs d’acacia, de bois puis d’abricot. La bouche est fraiche, tendue avec un boisée en avant. Pas très gras et en demi corps il restera fin. Finale acidulée. Pas l’extase mais encore trop jeune. 13/20 

 

Corton Charlemagne 2001 Domaine Bonneau du Maratray.

Robe pale. Nez fruité, minéral, grillé, mûr sur des fruits juteux, avec des notes de caramel breton, de sauge, de cire, de sous-bois et de craie. La bouche est souple dans un volume généreux, ample avec une acidité fondue. L’élevage est précis donnant un joli touché de bouche. Quelques notes résineuses en bouche et toujours ce caramel. Mouais, l’étiquette

Est ronflante mais j’attends plus d’un grand cru. 15/20

 

Corton Charlemagne 1998 Louis Jadot.

Puisqu’il en faut un dans une série de bourgogne, blanc !! Oxydé.

 

Chianti superior 2009 Domaine Melini (vin pirate)

Robe rubis foncé. Le nez est réduit, sur les fruits noirs, le cassis, la réglisse avec un fond végétal et floral. Bouche souple, aimable, aux tannins fins sur une fine acidité. Vin sans défaut, sans grande qualité non plus mais bien fait avec malgré tout un petit manque d’éclat. 13/20

 

Corton Les Bressandes 2009 Domaine Nudan.

Robe tendre. Nez épicé sur le poivre noir, le bois, la menthe, les fleurs. La bouche est ample, généreuse, sphérique avec un élevage appuyé et des tannins expressifs. Vin gourmand, dense, minéral, fondue et homogène qui présente une finale plus ferme. 15/20

 

Corton Les Bressandes 2007 Domaine Maratray-Dubreuil.

Robe tendre. Nez chaud presque cuit, très mûr avec des épices fines, du graphite, de la mine de crayon, mais aussi des touches plus animales comme la fourrure. Bouche friande, avec des tannins très fins sur un bel élevage. Beaucoup de mâche et de générosité qui demandera du temps pour gagner en définition. Un vin atypique dans ce millésime donnant souvent des vins plus étroits. 15/20

 

Corton 2004 Domaine Bonneau du Martray.

Nez réduit, torréfié, fermé éventuellement sur la myrtille. Les tannins sont hyper secs et la bouche est maigre de chez maigre. J’ose espérer au problème de bouteille car ce flacon est plus que pas bon. 10/20

 

Corton Le Rognet 2001 Domaine Bruno Clavelier.

La robe présente quelques traces d’évolution. Le nez est évolué, sur des fleurs, de la pivoine, du cuir et de la réglisse. La bouche est soyeuse, ronde, fine et élégante sur des tannins serrés, plus ciselée en milieu de bouche mais manquant de profondeur et de coffre. 14,5/20

 

Corton Les Maréchaudes 2001 Domaine Chandon de Brialles.

Robe évoluée. Nez sur le graphite, la suie, des notes confites, des fleurs comme la pivoine, des fruits comme l’églantine. La bouche est pleine, généreuse, ample avec de la puissance, du coffre des tannins gras, enrobés dans un ensemble long. 17/20

 

Corton 1999 Domaine Latour.

Robe tendre. Nez fin, floral, avec de la réglisse, de la menthe, de l’anis, de la fraise. La bouche est très soyeuse, souple et racée à la fois. Profondeur, densité et fermeté sont au rendez vous. Bonne acidité et tannins précis complète le tableau. 17/20

 

Corton Les Pougets 1997 Louis Jadot.

Robe sombre. Nez sur le cèdre, le tabac, la suie, le bois noble, les fruits noirs avec des touches torréfiées. La bouche est soyeuse, ample et grasse, avec de la virilité sur des tannins puissants. La bonne fraicheur et le bel élevage ne vont rien gâcher. 18/20

 

Petite série de 11 bouteilles dont deux bouteilles flingués, pas de quoi faire le tour de l’appellation. Restera dans mon esprit le Corton 99 de Latour et 97 de Louis Jadot.

 

Stéphane

Commenter cet article

Archives

Articles récents