Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Pinots noirs alsaciens sur le millésime 2003.....

Publié par stephanew sur 8 Mai 2013, 07:45am

Catégories : #avec l'oenothèque Alsace

Thierry Meyer a rassemblé depuis la sortie du millésime 2003 un certain nombre de pinots noirs alsaciens pour les déguster lors d’une même et unique session dans le cadre de masterclass de l’Oenothèque Alsace. Le moment est venu, 10 ans après, de voir si le millésime tient toutes les promesses que l’on portait en lui. Les vins sont dégustés par trois, à l’aveugle dans un ordre complétement aléatoire défini par un des participants. Les vins ayant été transvasés dans des bouteilles neutres alsaciennes il n’est pas possible de trouver les pirates de la séance.   

 

pinot noir

 

0-Alsace Pinot Noir Clos Saint Imer 2003 - E. Burn

Robe terne, sombre avec des reflets bruns. Nez cuit sur le pruneau, la cerise noire, la quetsche, la boite à pharmacie avec une forte présence de volatile. La bouche est ample, grasse avec des tannins souples mais l’acidité est mordante et le coté sucraillon est dérangeant, dommage car la matière est belle. Finale chaude pour ce vin correct sans plus. BIEN- 

 

Cette bouteille est en fait le numéro 0 car elle va réapparaitre à nouveau dans la dégustation. A nous de la retrouver.

 

1-Alsace Pinot Noir Vieilles Vignes 2003 - A. Hurst

Robe tendre, orangée avec des reflets plus bruns. Le nez est superbe, sur le cassis, la menthe, l’eau de vie, les herbes aromatiques, la fraise écrasée, la réglisse le tout sur une minéralité affirmée. La bouche est droite, fine et souple sans grande ampleur car l’exubérance du millésime est bien maitrisée. Toujours ces notes d’eau de vie mais l’ensemble est raffiné. Vin provenant du grand cru Brand. BIEN+   

 

2-Alsace Pinot Noir Rotmurlé Terrasses 2003 - Pierre Frick

Robe rubis avec des reflets violets. Nez complexe, sur des notes fumées, la suie. La bouche est franche avec des tannins serrés sur une belle matière, bien en place apportant la bonne dose de puissance, de densité. Un vin plein d’énergie avec du corps. TRES BIEN

 

3-Alsace Pinot Noir "F" 2003 - Vincent Fleith.

Robe sombre. Nez réduit, grillé sur le tabac froid, le foin avec des relents végétals. La bouche est gourmande, généreuse sur des tannins gras mais le retour des aromes pas terrible du nez gâche le tableau. Vin provenant du grand cru Furstentum. BIEN-

 

4-Marsannay Les Champs Salomon 2003 - Domaine Bart

Robe rubis sombre. Bouche boisée sur la fraise écrasée, le pamplemousse, les agrumes.  A noter la parfaire maitrise de l’élevage qui m’oriente de suite vers la Bourgogne. La bouche est très souple, enveloppante, sur des tannins très précis et une concentration remarquable. La finale est soyeuse élégante. TRES BIEN+  

 

5-Alsace Pinot Noir Fut de Chêne 2003 – Wolfberger.

Robe terne, orangée. Nez de serpillière, pas net avec un fond de groseille à l’aération puis de grenadine, de vernis et enfin de vinaigre. La bouche est acide complètement passée. BEURK

 

6-Alsace Pinot Noir "F" Rouge de Zellenberg 2003 – Becker.

Robe brillante avec des reflets évolués. Nez sur la pierre, la réglisse, les fruits noirs, le tout encore bien fermé. La bouche est pleine avec des tannins gras, sur une matière riche et concentrée, gourmande. La finale est un peu chaude et les tannins sèchent pas mal. Vin provenant du grand cru Froehn. BIEN+

 

7-Alsace Pinot Noir Cuvée Frédéric 2003 - Frédéric Becht.

Robe brillante mais évoluée. Le nez est fumé sur des notes de suie, de bois, de sous-bois, d’humus. Les tannins sont secs et l’ensemble est austère malgré une bonne construction. J’attendais plus de cette cuvée que j’ai bu à plusieurs occasions. BIEN-

 

8-Alsace Pinot Noir Kugelberg 2003 - Cave de Ribeauvillé

Robe sombre. Nez déviant sur le cuir, le cul de cheval sortant d’un l’hippodrome. La bouche est sphérique, ronde sur des tannins gras mais l’ensemble est un peu bancal et le cheval revient au galop. Finale fluide et simple. BOF

 

9-Alsace Pinot Noir Clos Saint Imer 2003 - E. Burn

Nez confit, floral, fermentaire avec des notes de cerise. La bouche est très gourmande, riche et ronde, souple et généreuse mais l’impression de moelleux est à nouveau perturbante. Finale plus ferme, plus serrée. Je n’ai pas retrouvé le vin initialement dégusté. BIEN

 

10-Alsace Pinot Noir Rouge de Marlenheim Tradition 2003 - Romain Fritsch.

Robe tendre, orangée. Nez poussiéreux sur la vieille barrique. La bouche est raide, décharnée, bancale et agressive. Vin provenant certainement du grand cru Steinklotz. BEURK.

 

11-Alsace Pinot Noir Kanzel 2003 - Henrick Moebitz (Allemagne)

Nez grillé, sur la noisette avec des fruits noirs à l’eau de vie, un fin boisé et des relents fumés. La bouche est sphérique, légère et creuse en milieu de bouche. L’ensemble reste toutefois souple et plaisant à boire. Finale acidulé et fluide. BIEN

 

12-Alsace Pinot Noir Hommage à Gérard 2003 - Domaine de l'Oriel.

Robe tendre. Nez plaisant sur les agrumes, des notes florales comme le lys, la pivoine, le lilas, la violette avec des touches plus simple de fraise. La bouche est bien en place, juteuse, dense, minérale avec une belle sapidité. Beaucoup de précision et de race dans ce vin. Vin provenant du grand cru Brand. EXCELLENT.

 

13-Alsace Pinot Noir "F" 2003 - Paul Blanck.

Robe noire. Nez sur la sauce soja, le viandox, le sang, les graines de sésame. Les tannins sont secs, raide malgré une concentration très correcte. Finale très sèche. Vin certainement désavantagé par un service en demi bouteille même si je retrouve souvent ce caractère sanguin, animal au nez. Vin provenant du grand cru Furstentum. BOF.

 

14-Alsace Pinot Noir Letzenberg 2003 - Vincent Fleith.

Robe tuilée. Nez sur le vieux vin cuit, le pruneau, la cerise. La bouche est vieillissante, fluide et manque de maintient sur des notes de café froid. Pas franchement la joie dans le verre. BIEN-

 

15-Alsace Pinot Noir Rouge de Marlenheim Tradition 2003 - Romain Fritsch

Nez très parfumé, floral sur le jasmin, le lilas, très féminin finalement. La bouche est harmonieuse, un peu légère mais agréable, bien faite, élégante avec la bonne dose de fermeté dans les tannins. Vin identique au n°10 provenant certainement du grand cru Steinklotz. Ce vin prouve bien que le précédent présentait un problème de bouchon. BIEN+

 

16-Alsace Pinot Noir Les Rocailles 2003 - Paul Ginglinger.

Robe noire encore jeune. Nez ferreux sur le sang, la suie, les fruits noirs confits. La bouche est ample, bien structurée sur des tannins fermes et absolument pas secs dans un style puissant. Vin solidement assis sur ses tannins. Vin provenant du grand cru Eichberg. BIEN+

 

17-Alsace Pinot Noir Strangenberg sans soufre 2003 - Pierre Frick.

Robe jeune et sombre. Nez sur le cul de poule, la menthe. La bouche est acidulée, fine sur des tannins qui montent en puissances pour finir secs. BOF

 

18-Alsace Pinot Noir "Hengst" 2003 - Paul Buecher.

Robe tuilée. Nez crémeux, discret, plutôt floral. La bouche est gourmande, avec la juste dose de fermeté dans les tannins qui sont bien en place. Un vin puissant comme son terroir mais tout dans la retenue, l’élégance et le raffinement, une main de fer dans un gant de velours. Grand vin. TRES BIEN+

 

19-Nuits Saint Georges 1er Cru Clos de la Maréchale 2003 – Faiveley.

Robe sombre un peu évoluée. Nez sur un beau boisé, des épices, de la fraise écrasée. Les tannins sont fermes en bouche et le vin est massif, concentré, il prend tout l’espace. TRES BIEN-

 

Une dégustation vraiment intéressante et éducative avec plusieurs constats. La plupart des alsaces 2003 de cette série présentent des tannins secs et pas très élégants sur des matières pourtant, ou heureusement, concentrées. Excès de confiance lors des vendanges, ou manque d’expérience devant ce type de millésime, en tout cas les extractions sont allées trop loin pour nous faire plaisir 10 ans après.

 

Reste les belles bouteilles de cet après-midi toutes issues des terroirs classés grands crus, pour les blancs, ainsi les vins du Hengst de Paul Buecher et du Brand de Claude Weinzorn ont largement dominé le débat. Ils vont rejoindre mon trio de tête avec le Marsannay de Bart, pirate facilement identifiable grâce à un élevage classieux parfaitement maitrisé et surtout grâce à la précision de ses tannins enveloppant. J’ai identifié le Clos de la Maréchale comme étant un bourgogne, également pour son élevage mais cette fois pour sa maitrise dans la puissance.

 

Stéphane 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents