Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


L'Alsace dans les années '30

Publié par stephanew sur 25 Octobre 2009, 09:47am

Catégories : #Informations diverses

En plein tourment sur le devenir de l’AOC grand cru en Alsace il est bon de se remémorer la vision des vins d’Alsace des amateurs du début du XXième siècle. 

 

Voici un extrait du livre « Les grands vins de France » sorti en 1931.

 

.....Les grands crus sont des produits du Riessling, du Gentil, du Traminer et quelques fois du Tokay. Puis viennent le Kniperlé et le Sylvaner. Ci-dessous la liste des meilleurs Alsace de l’époque….

 

Haut-Rhin :

 

Riesling de Riquewihr, Riesling de Ribeauvillé, Sporen et Muscat de Riquewihr, Gentil de Ribeauvillé, Zanacker, Geisberger, Trottacher, Kanzelberg de Bergheim, Schoenenburger, Windsbühl de Hunawihr, Beblenheim, Mittelwihr, Kientzheim, Gries d’Ammeschweier, Geisburger de Kayserberg, Ingersheim,, Katzenthal, Brandt de Türkheim, Clevener de Colmar, Hardt de Colmar, Eguisheim, Hengst de Wintzenheim, Gueberschwir, Wettolheimer, Isenburger, Kitterlé de Guebwiller, Wannen, Olver et Kessler de Guebwiller, Binsburger de Jungholtz, Olwiller et Soultz, Rangen de Thann.

 

Bas-Rhin :

 

Riesling de Wolxheim, Riesling de Molsheim, Clevner de Heiligenstein, Sylvaner de Barr, Andlau, Kintzheim, Dambach, Chatenois.

 

Rouge :

 

Türkheim, Ottrott, Roderer, Marlenheim,  Saint Hippolyte.

 

La notoriété de certains crus est donc lointaine, pas que les récents soient moins qualitatifs, mais cela peut expliquer la position de certains domaines comme Hugel, Beyer, Trimbach a ne pas vouloir revendiquer l’origine des raisins.  

 

Stéphane

Commenter cet article

Thierry Meyer 25/10/2009 19:27


Ben oui, la mention du lieu dit est réservé aux Grands Crus qui ont protégé leur nom. Hugel ne peut pas mettre sur ses contre-étiquettes que son riesling jubilée vient du Schoenenbourg, puisque
cela reviendrait à revendiquer une origine grand cru de manière illégale. J'imagine que les mêmes précautions s'apliquent sur les descriptions postées sur Internet, hors notes de dégustation.

Maintenant les descriptions anciennes ne correspondaient pas forcément à des délimitations strictes, à moins qu'on arrive à retrouver d'anciennes cartes de cadastre. Le Brand a donné son nom à un
terroir réputé qui va au delà de la parcelle cadastrée "Brand", peut-être par abus de langage pour ne pas utiliser les noms inprononçables des parcelles voisine. Un travail de recherche qui a du
être fait au moment de la créatione l'aoc grand cru, enfin j'espère.

Thierry


Thierry Meyer 25/10/2009 15:56


Je crois qu'il ne faut pas confondre origine des raisins et appellation. Beyer, Trimbach et Hugel revendiquent tous l'origine des raisins qui produisent leurs grandes cuvées de vins de terroir
(Rosacker, Trottacker, Osterberg, Geisberg, Mandelberg, Schoenenbourg, Sporen, Eichberg, Pfersigberg...). C'est en revanche l'appellation Alsace Grand Cru qu'ils ne revendiquent pas, pour des
raisons qui leur sont propres. Il ne s'agit donc pas de renier le terroir, bien au contraire.

Thierry


stephanew 25/10/2009 18:06


oui par origine je pensais AOC Alsace Grand cru. Maintenant dans le descriptif des vins de la maison Hugel il n'est pas mentioné que le riesling Jubilee provient du Schoenenbourg. Ils parlent de
coteaux réputés sans plus d'information.
http://www.hugel.com/fr/jubilee.php
Il faut aller dans les commentaires de dégustation pour lire Schoenenbourg ou Sporen.
stéphane


EricL 25/10/2009 10:11


Bien vu Stéphane,
En effet les classifications actuelles sont très éphémères, on peut parier sans risque qu'elles ne survivront pas à l'Histoire qui ne connait pas les règles des hommes eet leurs petits
arrangements.


Archives

Articles récents