750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le Bio se banalise, c’est le constat que j’ai fais hier en voyant les nouveaux rayons de mon supermarché, signalés par d’énormes pancartes vertes « AB » !! Un ilot vert au milieu de ce qui représente le summum de la consommation à outrance et du productivisme de masse.  Mac Do avait déjà fait couler de l’encre à l’époque sur la toile  ! Comment un fabricant de bouffe de merde peut faire du Bio ? Et pourquoi pas, si personne ne détient la vérité sur la qualité d’un vin, personne n’a le monopole de la préservation de la planète et chaque action positive devrait être saluée. Le Bio chez Mac Do ne doit pas être pire que l’espagnol.  

 

Sauf que nombre de vignerons ont misé une partie de leur communication sur ce créneau autrefois novateur et porteur et beaucoup ont flanqué cet acronyme sur leur étiquette en guise d’argument qualité. Je ne parle même pas du bandeau « En cours de reconversion Bio » Si l’expansion des rayons bio dans les grandes surfaces continue, les bouteilles portant ce logo vont passer pour des vins de marque de distributeur. 

 

Même si plus de 50% de ma cave est constitué de vin Bio, je n’ai jamais prêté plus d’attention à cette mention, préférant de loin découvrir les vins à l’aveugle sans indication particulière des convictions de son créateur. Vu la proportion des vins que j’ai en cave, la qualité que je recherche est souvent du coté des BIO et cela ne me pose pas le moindre problème. Mais par ouverture d’esprit je ne mettrais jamais les pieds chez un caviste revendiquant ce créneau. Je ne veux pas rater l’opportunité de boire un bon vin, même non bio.   

 

Mais plutôt que de mettre en avant une conviction personnel ce qui est respectable, , pouvons nous parler, lire des arguments voire débattre sur les terroirs, la densité de plantation, l’adéquation cépage/terroir, qualité des portes greffe, maitrise des rendements, l’absence de vendange en vert, rognage et machine à vendanger, choix de la date des vendanges en fonction des maturités, égrappage, influence de la vendanges entières, maitrise des pressurages, les pompe pour charger les pressoirs, le travail par gravité, la qualité des foudres, des barriques et de la cave et des cuveries, la chaptalisation, l’investissement dans des bonnes bouteilles rondes au niveau du goulot, maitrise de la mise en bouteille, lutte contre les mauvais gouts liés aux bouchons, les bouchages alternatifs.

Plein de sujets qui font certainement la qualité d’un vin mais dont je lis trop peu de chose sur la toile, faute à une vulgarisation à outrance du monde du vin ! A trop vulgariser les choses on les banalise.

 

Stéphane

 

Tag(s) : #Indispensables pour ne pas mourir idiot

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :