Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Les 2008 au domaine Lucien Boillot.

Publié par stéphanew sur 27 Avril 2009, 21:25pm

Catégories : #Informations diverses

Domaine Lucien Boillot à Gevrey-Chambertin.

 

Dégustation sur fûts du millésime 2008 en date du 23 avril 09 au domaine Lucien Boillot à Gevrey-Chambertin en compagnie de Pierre Boillot.
Voila quelques années que je suis client de ce domaine et je ne me lasse jamais de descendre dans la cave, vers en main pour taster le nouveau millésime.

Les vins sont tous élevés avec 30% de fûts neufs au maximum. Les 70% restant sont répartis entre des fûts de 1 ou 2 vins.

 

Tous les vins sont en cours de malo, il est donc assez difficile de se prononcer précisément sur les vins. Je vais donc me contenter de vous relater mes impressions au sein même d’une AOC.  

 

-Bourgogne 2008

 

Nez de framboise. La bouche est dense et structuré, sans excès. Un rouge plaisant qui annonce le niveau de la cave. GRAND.

 

-Les « Volnay 2008 »

 

Le « village » a un nez assez discret avec des tannins fins donnant une belle texture. La cuvée « Les brouillards » se présente plus floral avec des notes fumés. La bouche est grasse mais ferme avec plus de profondeur. Beaucoup d’élégance et de finesse malgré une pointe d’austérité. La cuvée « Les angles » est elle aussi floral. La bouche est fine, plus ramassé avec moins de gras en attaque mais plus de longueur aujourd’hui.  La cuvée « Les caillerets » et épicée avec une bouche charnu, ronde avec beaucoup de matière. Beaucoup plus costaud que les précédentes.

 

Pour résumer : « Brouillards » austère et droit, « Angles » fin et long, très volnay et « Caillerets » charnu, massif et puissant.

 

-Les « Pommard 2008 »

 

Le « village » présente un nez fumé et assez fermé. La bouche est charnu avec des tannins serrés et pour l’heure assez massif. Il ne souffre pas de passer après « Les Caillerets »

La cuvée « Les Croix Noires » a un joli nez de cerise. La bouche est très souple pour un pommard avec beaucoup de soyeux. Nous sommes loin de la caricature du gros rouge de pommard que l’on croisait il y a encore peu, et que l’on croise encore de nos jours. La cuvée « Les Frémiets » a à peu de chose prêt le même nez de cerise mais en plus puissant. La bouche a le même style de bouche, soyeuse et charnu avec un supplément de longueur et peut être de profondeur.

 

Pour résumer : « Croix Noires » soyeux et fin. « Frémiets » avec plus de matière.

 

-Les « Gevrey-Chambertin 2008 »

 

Passons maintenant à la cote de nuits et la le constat est malheureusement sans appel. Même si les Cotes de Beaune sont d’un très beau niveau chez Pierre Boillot, les vins suivants vont encore plus loins.

Le « village » présente un nez de fruits rouges avec des touches de suie. La bouche est droite, complète avec de très beaux tannins d’une très belle présence. Superbe. La cuvée « Les Evocelles » est sur la griotte et autre fruits noires. La bouche est charnu, pleine. La cuvée « Les perrières » propose un nez plutôt floral. La bouche est aérienne, fine et délicate avec des tannins soyeux. La cuvée « Les corbeaux » est discrète au nez. La bouche est plus riche, plus dense avec plus de matière et de gras. La cuvée « Les cherbaudes » est réduite au possible. La bouche est du niveau de la cuvée « Les corbeaux »

 

Pour résumer : « Evocelles » toujours aussi gourmand et proche d’un 1er cru.  

«Perrières »
fin et aérien. « Corbeaux » et « Cherbaudes » riches, pleins et complets avec beaucoup de complexités.

 

-La cuvée de Nuits Saint Georges du fond de la cave ….issue de vignes de 95/96 ans.

 

La cuvée « Les pruliers » a un nez fruité. La bouche est feutrée avec une très belle trame tannique avec une profondeur de tout premier ordre.

 

Voila pour mes impressions sur le millésime 2008 qui selon Pierre Boillot et légèrement supérieur au 2007 qui était déjà bien bon. Une partie sera confirmée en bouteilles dans 4/5 ans.

 

Le prochain article sera consacré au domaine Joseph Voillot sur le millésime 2007 en bouteille cette fois.

 

Stéphane

Commenter cet article

Archives

Articles récents