Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Dégustation du 21/03 avec Thierry Meyer (Agapé, Deiss, Schlumberger, Stoeffler, Josmeyer)

Publié par stéphanew sur 27 Mars 2009, 22:23pm

Catégories : #avec l'oenothèque Alsace

Nouveau rendez vous avec Thierry Meyer le 21 mars 2009. Ces dégustations s’appellent maintenant Masterclass. Une grande série de 19 bouteilles sur presque 50 ans. Que rêver de mieux pour un samedi après-midi.

 

 

1-Riesling grand cru Pfingsberg vin de paille 1997 Domaine Lucien Albrecht : Nez poudreux sur la poire mure et juteuse, le café froid, la menthe, le tabac blond, le miel avec une touche boisée et de poivre blanc. La bouche est moelleuse avec une acidité fine et moyenne profonde. Un peu compact et ramassé sur lui-même. Manque un peu de nerf et d’élégance. Encore en vente au domaine. 14.5/20

 

2-Pinot noir 2008 les Princes Abbés Domaines Schlumberger (11.30 euros) : La robe est tendre avec des reflets violets. Nez sur la cerise rouge, les fruits de la même couleur avec une toute petite pointe de suie et d’épice. La bouche est ferme et fine à la fois avec juste ce qu’il faut de mâche et de caractère pour un faire un rouge de soif, léger, fruité et gouleyant. Dommage pour le prix un peu élevé en regard de l’attente que l’on a de ce type de vin. 14.5/20

 

3-Crémant Brut Henri Schoenheitz (8.20 euros) Une cuvée 100% auxerrois. Nez de pomme évoluant sur des notes florales et fermentaires donnant un caractère pas très nette à la cuvée. La mousse en bouche est grasse, légère sur une acidité fine. Le dosage est léger avec 8g de sucre. Je ne suis toutefois pas convaincu par ce crémant. 13.5/20

 

4-Crémant extra brut Paul Gaschy (6.60 euros) : Assemblage de chardonnay et de pinot noir. Nez classique sur les fleurs et la mie de pain. La bulle dégaze longuement en bouche mais l’ensemble est un peu brutal, presque rustique mais le coté vineux est sympathique. Manque peut être quelques grammes de sucre pour arrondir les angles à cette cuvée extra brut. 13/20

 

5-Crémant Wolfberger : Nez sur le biscuit rose et la fraise. En bouche la fraise domine, la bulle est fine l’acidité est faible et le dosage confortable voire excessif. Un crémant chiant. 12/20

 

6-Crémant Chardonnay Wolfberger : Nez très expressif pendant 10 secondes puis plus rien. On dira donc floral.  Le volume de gaz est généreux. Un peu brutal. A peine mieux 13/20.

 

7- Pinot blanc vieilles vignes 2007 Klee Frères (5 euros) : Nez entre fruité blanc et floral. La bouche est sèche avec moins de 2 grammes de sucre mais grasse avec de la matière. L’acidité est fine et discrète. La finale est moyennement longue. Pinot blanc un peu simple et neutre mais gouleyant et facile d’approche. 13.5/20

 

8-Pinot blanc 2007 Vincent Stoeffler (5.60 euros) : Nez mur sur les fruits jaunes presque confits avec une touche fumé. Bouche plus complexe et plus profonde que celui de Klee avec des notes torréfiées et une touche saline du plus bel effet. Une belle bouteille de Stoeffler avec un rapport Q/P énorme. 15/20

 

9-Pinot blanc les Lutins 2007 Domaine Josmeyer (13.30 euros) : Nez muet, peu causant au premier abord évoluant sur des notes florales et fermentaires. La bouche est ample, avec un gras très fin mais également très structuré avec une acidité bien fondu et bien en place. Seul hic, le prix de la bouteille. Le rapport de 2.5 avec le pinot de Stoeffler, n’est à l’aveugle pas justifier. 15/20.

 

10-Sylvaner Brandstatt 2007 Domaine Otter (10 euros) : Nez très aromatique sur les épices, la glycine le chèvrefeuille. La bouche est sèche (moins de 1g de sucre) raide, compact avec une sensation astringente prononcé faisant penser à un cidre. Une cuvée atypique dans un style sans concession. 13.5/20

 

11-Sylvaner grand cru Zotzenberg 2007 Domaine Lucas Rieffel (10 euros) : Nez floral et épicé. Bouche ample, profonde avec une belle acidité bien fine. Un sylvaner salin, structuré. Un bel exemple de sylvaner maintenant grand cru sur ce terroir. 14.5/20

 

12-Sylvaner « Z » 2007 Domaine Paul Kubler (14 euros) : Issu du Zinnkoepflé. Nez torréfié, boisé sur les fruits jaunes juteux. Bouche droite avec moins de 2 grammes de résiduel. La fraicheur est superbe et la cuvée est aérienne mais il reste encore quelques traces d’élevage. 15/20

 

13-Gewurztraminer grande cru Kaefferkopf 2007 Domaine Simonis (10 euros) : Nez dense, épicé, torréfié sur des notes confites. La bouche moelleuse reprend les notes du nez, confites et torréfiées. Ensemble généreux, compact et puissant. Un vin de caractère. (55g de sucre) 15/20

 

14-Gewurztraminer Rotenberg 2007 Domaine Louis Sipp (11.50 euros) : Nez plus fin que le précédent avec des touches épicées, sur la réglisse. La bouche est franchement sucrée en attaque et moins grasse que la précédente en présentant plus de profondeur. Il devrait passer devant le Simonis mais cette touche « bêtement » sucrée en attaque me dérange même si cette cuvée de garde que 38g de sucre. 14.5/20.

 

15-Gewurztraminer grand cru Schoenenbourg 2007 Domaine de l’Agapé (15.90 euros) : Vincent Sipp a quitté récemment son frère et le domaine Sipp-Mack pour créer sa propre maison de vin. Le nez est typique sur la belle rose fraiche et les épices. La bouche est dense, tendue avec des sucres parfaitement en place et fondus. Complet et profond ce vin présente déjà des notes minérales salines. Très beau vin de terroir avec 30g. 16/20

 

16-Grasberg 2005 Domaine Marcel Deiss (35 euros) : Nez riche sur le pralin, les raisins de Corinthe, la menthe, les agrumes confits. La bouche est magnifique, dense, compact et pourtant très fine avec une acidité très ferme et longue. Vin pourvu d’une allonge qui semble ne pas pouvoir finir. Une complantation de Riesling, de pinot gris et de gewurztraminer. 17/20

 

17-Pinot gris 1997 réserve Rolly Gassmann : Nez sur la truffe blanche, l’asperge, le moka, le café avec un coté poudreux annonçant probablement un peu de botrytis. La bouche est fondue, moelleuse, douce et compotée. L’acidité est très précise comme toujours au domaine et apporte beaucoup de profondeur. Finale sapide. Encore en vente au domaine. 16/20

 

18-Riesling Furstentum 1973 Domaine Paul Blanck : Bouteille issue de la cave de la confrérie Saint Etienne et acquise par Thierry lors de la vente aux enchères. Nez de fleurs sèches, de menthe, de cuir et d’origan. La bouche est droite, strict avec une pointe de sucre. Elégant comme tous les 73 alsaciens.

 

19- Gewurztraminer 1959 Cave d’Eguisheim : Bouteille issue cette fois ci de la cave Wolfberger qui comporte encore pas mal de veille bouteilles des années ’50-’60 et ’70. Nez sur la cire, l’encaustique, le cuir, le mousseron, le sous-bois avec une touche fumée. La bouche est évoluée et présente une oxydation fine à l’instar des vieux jaunes lui donnant des aromes de morille en finale.

 

Belle série avec des coups de cœur comme le Pinot de Stoeffler, le Gewurztraminer du domaine de l’Agapé ou encore le Grasberg de Deiss.

 

Stéphane

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents