750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fleurie 1959 B.Denoune-Naudin. La robe est tendre avec des reflets orangés. Le nez est fermé à l’ouverture avec un coté végétal évoluant sur le cèdre et la fraise écrasée. La bouche est très ample et très soyeuse. Les tannins sont polis par le temps et il y règne comme un semblant de sucrosité. Le plus marquant et de rencontrer des notes de cassis dans ce beaujolais de bientôt 48 ans. La fin de bouche est par contre assez éphémère. Un moment sympathique que de boire ce vin issu d’un Négociant éleveur de Saint-Romain qui démontre une fois de plus que 1959 est un sacrée millésime, peut-être le dernier d’une autre ère et que l’on pouvait sans rougir noter « grand vin de Bourgogne » sur l’étiquette.BIEN+

stéphane
Tag(s) : #CR vieux millésimes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :