Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


vendanges de glaces au domaine de l'Oriel, Claude et Sandrine Weinzorn

Publié par stéphanew sur 7 Janvier 2009, 17:55pm

Catégories : #Informations diverses


Vendanges de glaces au domaine de l'Oriel à Nidermorschwihr


 

la parcelle est en haut sous les filets bleus.(en bas dans les filets bleus, des vignes de Boxler)


05h00 ce matin du 07/01/09, réveil qui sonne alors que je suis en congés !! Drôle d’idée me direz vous ! Oui sauf que là, le motif est plus que valable et motivant pour l’amateur de vin d’Alsace que je suis, à savoir, vendanger du gewurztraminer au Domaine de l’Oriel sur le grand cru Sommerberg à la levée du soleil. Tout un programme qui se trame dans la tête d'un vigneron, passionné, authentique et fort sympathique, Claude Weinzorn.

Pourquoi si tard donc? Pour en faire un Alsace grand cru Sommerberg gewurztraminer vendanges tardives Vin de Glace ou  Alsace grand cru Sommerberg gewurztraminer sélection de grains nobles Vin de Glace ou Alsace grand cru Sommerberg gewurztraminer .........c'est long mais c'est comme ça en Alsace, on aime la précision.


Ce type de vin n’est pas réglementé en Alsace mais les vignerons s’y essayant suivent les dictats allemands, experts en matière de vendanges glacées. Il faut que la vendange subisse un gel en dessous de -7° ce qui est le cas depuis presque une semaine sans passage du coté positif.
Ensuite, l’eau étant gelée dans les baies seul le jus le plus sucré et donc le plus concentré reste liquide et peut s’écouler lors du pressage. L’eau restant gelée n’entre pas dans le jus et le vin en résultant est donc très concentré et riche en sucre. C'est le principe de la cryoextraction naturelle.


Un petit saut pour chercher l’ami Pierre dans sa ville, et en route pour l’aventure par -6°.

 

Voici la parcelle que nous allons vendanger





06h45, arrivée à Nidermorschwihr. Le temps d’un café, le petit groupe d'une douzaine de personnes se dirige vers la dernière parcelle non vendangée du grand cru. 4 rangs de gewurztraminer encore partiellement protégés des bipèdes par des filets. 

Cette parcelle de 25 ares est sur le grand cru Sommerberg, plein est. Ce terroir est granitique et la vigne a été plantée en 1995 par le papa de Claude, Gérard Weinzorn.


Nous prenons place dans la voiture et nous attaquons la pente enneigée du Sommerberg, un des grands crus les plus pentus d'Alsace. Va pas falloir se louper dans les virages !!
 

Arrivée sur place. Les raisins sont dans un état remarquable pour la saison, il n'y a que le froid et la neige, et bien évidement l'absence de feuille pour nous rappeler, que nous sommes en janvier et non pas en septembre.

Premier coup de sécateur, cela réchauffe, il faut dire que malgré les tenues de circonstances, les -7° ont assez vite raison de nous et encore il n'y a pas de vent.
Le plus délicat dans l'histoire est d’attraper la grappe dans son intégralité car le gel les rend assez fragile. Un geste brusque et toutes les baies tombent au sol. Mais pas de danger pour la qualité, elles sont gelées et dures comme des billes. On s'organise rapidement en plaçant les seaux directement sous les pieds afin d'y récupérer les baies gelées qui tombent.


et oui c'est moi en plein boulot, enfin boulot, loisir passionnant !!




 











Dans le calme général, loin de l'ambiance festive des vendanges estivales j'entends "Qui veut un vin chaud" Plus un bruit de sécateur dans les rangés
. Moi ! Moi ! Un vin chaud fortement épicé à base de vins du domaine, du rosé, de l’Oriel on chauffe et hop…Ca fait vraiment du bien, je sens nettement mon orteil gauche reprendre vie.


beaux exemples de grappes....il y en a des seaux pleins....

     







Les baies sont très belles et de plusieurs types. Des baies parfaitement saines aux baies atteintes de pourritures nobles. Pourriture noble + baies gelées = plus beaucoup d'eau dans la baie, juste du sucre chargé d'arômes.












Claude appelle l’INAO pour déclarer la récolte et peut être obtenir l’agrément VT ou SGN en fonction du taux d’alcool potentiel de la cuvée.
Cet appel est presque irréel "Bonjour, Claude Weinzorn du domaine de l'Oriel, j'appelle pour déclarer une vendange"
On ne sait jamais, autant faire la démarche, cela ne coute rien, ou presque rien. Je ne sais pas si l'employé de l'INAO avait prévu d'aller dans les vignes début janvier.

2h30 sont passées et nous avons terminé de couper les 4 rangs de ce cépage emblématique de l'Alsace. On range tout et on redescend dans le village.

Chargement du pressoir pneumatique. Les baies tombent sur le tapis et sonnent comme des billes de verres. Ce bruit est vraiment très particulier et hors norme .......le pressurage peut commencer. Les 7 botiches sont rapidement déchargées, toujours pour ne pas perdre le bénéfice de la gelée des baies. Un fond de raisin se trouve dans le pressoir, il faut dire qu'il peut contenir 35 botiches.



 

Le jus coule très doucement à une température de -3° et titre une densité de 1140 soit pas loin de 19° potentiels. C’est très bien partie pour la VT et encore dans les clous pour la SGN. 
 

 

Passons à la dégustation. Pas évident de mettre des noms sur les aromes mais nous sommes sur les fruits exotiques très frais avec une bouche fine, riche mais équilibrée par une belle fraicheur. Un tour au domaine dans les prochaines semaines permettra j'espère de regouter cette cuvée à un autre stade d'évolution.

 



Le pressurage va encore durée une bonne partie de l'après midi pour Claude en espérant ne pas passer sous les 1130 de densité. Le reste du pressoir sera décongeler pour en faire une autre cuvée extraordinaire en fonction de l'envie du patron.

Merci à Claude et Sandrine pour m'avoir fait partager cette expérience unique de vendanger en janvier en plein Sommerberg.

Dernière nouvelle du domaine. Le jus a été mesuré à 19.2° potentiel soit le niveau d'une sélection de grains nobles.


Commenter cet article

Phil 07/01/2009 21:49

Superbe expérience et excellent reportage ! "La levée du soleil ? La récupération est difficile :)" A bientôt pour en parler in vivo !

stéphanew 08/01/2009 07:31


Une belle expérience de presse également, DNA, l'Alsace et TF1....Il y avait plus de journalistes que de vendangeurs


Archives

Articles récents