Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Le domaine Etienne Loew.

Publié par stéphanew sur 23 Octobre 2008, 21:23pm

Catégories : #Informations diverses

Nouvelle rubrique, habituellement nommée best of,   consacrée aux CR sur un domaine en particulier. Je commence cette rubrique avec le domaine Etienne Loew car c’est le plus ancien vigneron (et pourtant un des plus jeunes) référencé dans mes tablettes et cela date maintenant de 2001 avec des achats sur le millésime 2000. 8 ans après cette adresse est toujours un des passages incontournables pour moi.

 

Un domaine accessible, à l’accueil chaleureux dans un superbe caveau. La liste des vins est dense, avec pas moins de 2 ou 3 sylvaners, des pinots de toutes les couleurs, 5 rieslings de terroirs, des pinots gris et gewurztraminer racés.

 

Le domaine fait la part belle aux terroirs, entre Muschelkalk, Marnes vertes, Ostenberg, Sussenberg, Bruderbach, Altenberg de Bergbieten…faite votre choix.

 

Les vins ont gagnés en précision avec le temps et les cuvées sous bois du début ont laissé place à des cuvées aux fortes personnalités.

 

Mes coups de cœur, tous les rieslings et le muscat qui est toujours aussi croquant et dense mais attention il n’y en a jamais bien longtemps.

 

 

Les vins du domaine Etienne Loew dégustés en 2007.......


Riesling Bruderbach 2004 Domaine Etienne Loew
. Le nez est floral évoluant sur des notes de fruits exotique avec une pointe grillée et crayeuse. Pas de doute possible sur la maturité. L’attaque est ample et grasse avec une acidité très fine qui monte en puissance mais qui reste très fine et surtout longue. Pour les matheu, grosse attaque+acidité en milieu de bouche = calcaire. En voici donc un bel exemple même si le terroir est plus complexe que cela. Une très belle bouteille qui fait plaisir à boire et qui prouve que l’on trouve de belle affaire en Alsace pour 7.5 euros.

 

Pinot noir 2005 Domaine Etienne Loew. La robe est rouge tendre avec de petits reflets violets. Le nez est marqué par la cerise évoluant sur les épices et la fraise. La bouche est souple avec des tannins fins et gras dans un style intermédiaire entre rustique et moderne donc consensuel. L’ensemble est un peu vif pour le moment avec une acidité un poil en avant en milieu et fin de bouche. La finale est moyennement longue. Un pinot noir simple et friand bien parti pour faire une belle carrière.

 

Riesling Grand cru Altenberg de Bergbieten 2004 Domaine Etienne Loew. Le nez est miellé avec des notes d’agrumes et de cassis façon bonbon. La bouche est ample en attaque avec une acidité très belle et fine en milieu de bouche. Une minéralité qui fait saliver prend le pas pour donner à ce flacon une vraie profondeur, une âme de terroir. Un vin qui plaira aux personnes qui cherche à connaître ce grand cru, qui est un de ceux qui marque le plus le breuvage de son empreinte gypsifère. Un vin qui commence vraiment à bien se boire aujourd’hui et qui tiendra le temps nécessaire à l’attaque des 2005. TRES BIEN.

 

Riesling Bruderbach Clos des frères 2004 Domaine Etienne Loew. Le nez est expressif sur les agrumes tendance pamplemousse, c’est une constante sur cette parcelle, avec une pointe de fruits exotiques. La bouche est toujours tendue en attaque mais gagne encore en expression avec une belle minéralité faisant saliver. Ce qui est remarquable sur cette cuvée c’est que la bouche tient, le vin ne s’écroule jamais. La finale monte même en puissance pour devenir presque exubérante. Toujours très bien.

 

Riesling Muschelkalck 2006 Domaine Etienne Loew. Nez net et classique sur les agrumes les épices fines et la pierre. L’attaque un poil souple laisse vite place à une belle vigueur désaltérante. Le milieu de bouche est ample et minérale avec une acidité longue et précise. La finale est assez longue. Superbe rapport Q/P avec ces 6.60 euros. TRES BIEN

 

Pinot Blanc Barrique 2000 Domaine Etienne Loew. Robe assez soutenue, brillante. Le nez est marqué, à l’ouverture par des notes torréfiées, évoluant dans le temps sur les fruits jaunes sur un fond de fruits secs. La bouche franche en attaque avec du gras en milieu de bouche le tout soutenu par une acidité assez confortable. Fine minéralité et notes torréfiées font de ce vin un bel exemple d’élevage en fut. La fin de bouche est fine, fraîche et longue et un rien tannique. Un vin à point aujourd’hui qui fait merveille à l’apéritif.  TRES BIEN

 

Pinot Barrique 2004 Domaine Etienne Loew. Un vin qui peine à s’ouvrir. Le nez est encore marqué par la barrique. En fonction de la température des notes de fruits jaunes pointent leur nez. La bouche est sèche mais ne semble pas encore en place. La fin de bouche est légèrement tannique. Il faudra attendre encore quelques années mais la dégustation récente du 2000 me laisse de l’espoir.

 

........Puis dégustés en 2008

 

Riesling Muschelkalk 2005 Domaine Etienne Loew. Robe pale, viel or. Le nez est expressif, plus floral que fruité avec un très léger grillé et des notes pierreuses. La bouche est très droite, franche et sèche soutenu par une acidité longue et mûre soulignant une minéralité bien en place. L’ensemble est aérien, prêt à boire comme c’est souvent les cas pour cette cuvée qui s’ouvre bien avant les autres rieslings de la maison que se soit le Bruderbach ou l’Altenberg de Bergbieten. C’est d’ailleurs une des premières cuvées épuisées. TRES BIEN

 

Muscat Les marnes Vertes 2006 Domaine Etienne Loew. La robe est très pale. Le nez est grillé, très fleurs blanches et épices. Assez classique en fait. La bouche est souple avec quelques sucres. La bouche manque un peu de enthousiasme et je ne retrouve pas le dynamisme du millésime 2004, grande année à Muscat. Cette cuvée est par contre très nette, ce qui, au vu des domaines visité ce week-end, est tout à l’honneur d’Etienne qui a su tirer le meilleur de cette année pluvieuse. BIEN

 

Pinot noir de Westhoffen 2006 Domaine Etienne Loew: La robe est très belle, tendre et brillante. Le nez est marqué par la ronce, la pivoine avec un rien de petits fruits noirs. La bouche est très souple en attaque avec un très beau volume sans être très profonde. Soyeuse, cette cuvée termine sur des saveurs plus dynamiques qui lui donnent du caractère. Les tannins se resserrent un peu en finale. Une belle cuvée, très jeune, qui, sans tapage, répond bien aux attentes que l’on a d’un vin à 7.20 euros. 14.5/20

 

Pinot Barriques 2004 Domaine Etienne Loew. Robe toujours un poil soutenue. Le nez est maintenant floral et encore un peu boisée, mais cela reste très correct. L’acidité est un peu masqué par le bois et l’ensemble peu paraître un peu mou. Cuvée assez atypique pour l’Alsace mais le boisée et assez propre par rapport à d’autre cuvée. La finale commence à se dégager.

 

Sylvaner Le préféré de Mathilde 2005 Domaine Etienne Loew: Nez mûr sur les fruits jaunes et les épices. L’ensemble est assez moelleux mais il manque un peu de fraicheur pour contenir le sucre. L’ensemble est pour le moment massif et manque un peu de finesse. A revoir dans quelques années. 11 euros 14/20

 

Riesling Muschelkalk 2006 Domaine Etienne Loew: Le nez est discret et fin. La bouche est ample avec une belle acidité et du gras. De petites notes de sous bois viennent rappeler le millésime mais elles n’apparaissent qu’au réchauffement. L’ensemble est assez proche de l’idée que je me fais d’un bon riesling. 14.5/20

 

Gewurztraminer Ostenberg 2005 Domaine Etienne Loew : Robe d’un beau jaune. Le nez est marqué par les fruits exotiques avec une touche de miel. La bouche est ronde en attaque avec une richesse à la limite de la liqueur. Beaucoup d’ampleur et de gras donnant beaucoup de corps et d’exubérance à ce vin. On présent que cette cuvée n’est qu’a l’aube de sa vie. La finale est finement poivrée et demande encore à s’ouvrir plus. Ouvert pour l’apéro il trouvera plutôt sa place en fin de repas car trop riche pour commencer la soirée. A revoir dans plusieurs années. 15/20

 

Pinot noir de Westhoffen Domaine Etienne Loew 2005 : Robe légère. Nez complexe sur la cerise et un genre de pate d’amande. La bouche est souple presque douce, très fluide avec des tannins discrets. Plus large que long se vin ne fait pas dans l’esbroufe. Il faudra peut être l’attendre encore un peu pour qu’il s’ouvre pleinement. 14.5/20


Stéphane

Commenter cet article

docdn 24/10/2008 16:24

Merci pour ce panorama vinesque d'un domaine que je ne connais que par la littérature croisée ça et là et bienvenue dans la communauté du vin dans tous ses états.
Cordialement

stéphanew 24/10/2008 17:28


c'est une belle adresse, vraiment. Merci pour votre accueil dans votre communauté.


Archives

Articles récents