Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Les rouges de la Loire.

Publié par stéphanew sur 31 Mars 2008, 19:55pm

Catégories : #avec mon ancien club

Deuxième soirée ce vendredi 28/03/08 avec l’autre moitié du groupe n’ayant pu se rendre à la soirée Languedoc.

Cette fois nous avons regardé du coté de la Loire pour y explorer les bourgueils, les chinons et autres Saumur Champigny.

 

Les vins sont servit à l’aveugle. Le passage des vins ci-dessous est entrecoupé de vin moins prestigieux issu de la grande distribution, histoire de ne pas perdre de vu la qualité des vin que nous avons sous les yeux. Le résultat de ces vins n’est pas glorieux et n’apporte rien au débat.

 
Bourgueil les Galichets 2005 – Catherine et Pierre Breton
. La robe est assez trouble. Le nez est épicé et légèrement viandé. La bouche présente des tannins fin et gras sur des notes de fourrure. La finale est un poil rêche. Pas la grande émotion. 13/20


Saint Nicolas de Bourgueil Les Malgagnes 2005 – Dom Amirault
. Nez grillé sur le moka, le café. La bouche est plus ample, plus soyeuse que la précédente avec beaucoup de précision et une bonne allonge dans le gras. Beau potentiel. 15/20


Saumur Champigny Montée des Roches 2006 – Domaine st Just.
Partons en Anjou avec ce Saumur-Champigny qui fleur bon le cassis et le poivron. La bouche est tout en finesse et en équilibre dans un ensemble très classe. On ressent une belle et vraie profondeur dans cette jeune bouteille. 14.5/20.


Saumur Champigny Le Clos Rougeard 2003
. Bon et bien le voilà ce fameux Clos Rougeard dans un millésime qui ne doit pas être le plus simple pour découvrir le domaine et pourtant. Pourtant que ce nez est complexe, de fruits, de fourrure, de gibier frais. La bouche est fraîche comme ne l’indique pas son millésime. Beaucoup de finesse et de race dans ce flacon que tout le monde apprécia, amateurs comme avertis.16/20


Anjou haut de la garde 2005 Château Pierre Bise
 : Passage sur un blanc pour discuter du Rougeard et surtout pour faire une pause avant les Chinons. Le nez pète le citron, la gelée de coing mais je n’arrive pas à me défaire d’une petite note oxydative. Vision de l’esprit ou défaut de bouteille ? Dommage car la bouche est bien droite avec de la profondeur et beaucoup d’élégance. 14/20.


Chinon la Croix Boissée 2005 – Dom Baudry
 : Le nez grillé est réduit sur la cacahouète. Pas très expressif mais on sent que cela va pousser dans quelques années. La bouche semble également réduite mais on sent une trame assez puissante avec des tannins qui donnent beaucoup de structure et signent une belle matière. Une bouteille qu’il va falloir garder des années pour l’apprécier. 15/20.


Chinon vieilles vignes 2005 – Dom Alliet :
Le nez est plein de fruits noirs assez dense. La bouche est pleine avec beaucoup, beaucoup de matière mais avec une grande digestibilité mais le tout encore un peu retenu par une jeunesse bien présente. 16/20.

Les vins de la soirée sont en générales ouverts et déjà plaisants en l’état sauf les deux chinons qui vont demander un peu plus de bouteille pour se laisser faire. Ils sont tous d’un bel équilibre avec une matière qui leur donne beaucoup de classe et d’élégance dans un style assez rond pour les bourgueil et saint Nicolas de Bourgueil et plus viril dans les chinons. Les Saumur-Champigny semblant être les plus fins et les plus racé.



Stéphane

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents