Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Chez Seppi.....Landmann

Publié par stéphanew sur 5 Mars 2008, 19:21pm

Catégories : #Soirées entre amis

Thierry  m’a permis de participer à un repas organisé par Seppi Landmann à Soultzmatt. Vigneron dont la réputation et les vins ne sont plus à présenter. Cette soirée c’est déroulée en deux parties. Une première partie dans le local de dégustation et une autre en la demeure de notre hôte d’un soir. Nous étions une petite trentaine. La prise de notes fût difficile car Seppi avait prévu énormément de vin comme à son habitude. Une dégustation très sympathique dans une ambiance chaleureuse Alsacienne parsemé d’anecdotes dont seul Seppi a le secret. Il a une histoire pour chacune des bouteilles.
 
DEGUSTATION
 
Série des crémants et champagne.
 
1-Crémant d’Alsace 1996 Paul Blanck. Le nez est très expressif et très frais sur les fruits blancs. La bulle est fine avec une acidité moyenne bien intégrée. L’ensemble nez bouche est homogène.
 
2-Crémant d’Alsace 1996 Lentz. Mousse plus importante au service. Le nez est floral finement grillé. La bulle est grossière en bouche, l’ensemble est plat et sans relief avec une acidité dissocié.
 
3-Crémant d’Alsace 1983 Seppi Landmann. Nez un peu plus vineux avec une mousse fine. La bouche est agréable avec de fines bulles sur des notes florales.
 
4-Sekt Chardonay Brut Dirk Kessler (Mosel Allemande) Nez de carton. La bouche est légère avec une rondeur certaine. Un ersatz de champagne comme ils aiment dire de l’autre coté du Rhin.
 
5-Crémant blanc de blanc NM Wolfberger. Plus de bulle. Le nez est plaisant sur des notes de beurre, de fruits avec un coté toasté agréable. Plus de gaz. La bouche est ronde avec du gras et une acidité net. Un vin sympa
 
6-Champagne Denis Patoux. Joli nez floral, assez vineux avec des notes de pain. Beaucoup de bulles en bouche mais la bouche reste agréable sur des notes toastées.
 
7-Champagne Brut 1981 cuvée Jean de la Fontaine du Baron-Albert. Nez de bonbon anglais sans mousse. La bulle est désagréable avec beaucoup de mousse et je trouve l’ensemble sans nerf.
 
8-Champagne Blanc de blanc Pierre Lesage (<1974) Nez de champignon frais avec des notes florales. La bulle est fine avec une belle acidité et encore beaucoup de fraîcheur.
 
9-Crémant d’Alsace 1980 Cave coop de Westhalten. Beurk au nez. Pas goûté
 
10-Champagne 1978 Christian Serez. Nez finement torréfié. La bouche est toasté est très complexe. Une fine acidité sur la langue donne de la vie à ce vin.  
 
 
Série de Riesling alsaciens et étrangers.
 
 
1-Grand cru Altenberg de Bergheim 1996 Georges et Claude Freyburger. Nez puissant sur le camphre et les agrumes. Attaque douce mais la bouche est déséquilibrée sur le sucre et il faut toute l’acidité de 1996 pour contenir se sucre.
 
2-Grand cru Zinnkoeplé 1982 Seppi Landmann. Nez expressif dans un registre de belle évolution. Notes d’encaustique, de cire de miel et d’agrumes avec une pointe fraîche de menthe et d’encaustique. L’attaque est dans un premier temps souple puis gagne en vigueur. Belle finale.
3-Grand cru Muenchberg 1982 André Ostertag. Un premier nez poussiéreux mais tout s’arrange à l’agitation. Le nez est plus fin que le Zinnkoepflé sur des notes de camphre. La mise en bouche est plus vive dans un registre floral.
 
4-Altenberg 1979 Gustave Lorentz. Nez discret sur la menthe. Bouche sur le cuir ou le liège. La bouteille présente un défaut. Dommage car l’acidité très net de ce vin laissé entrevoir une belle bouteille.
 
5-Vallée noble 1983 Seppi Landmann. Nez de citron confit et menthe. L’attaque est vive avec une belle fraîcheur. La bouche n’est pas très complexe mais le vin est très agréable à boire.
 
6-1983 Château Ollwiller. Nez de houblon, très minéral. La bouche est grasse avec une belle trame acide, à nouveau peu complexe mais moins charmant que le précédent.
 
7-Brundealmayer 1971 Andreas Gluber (Autriche). Nez de champignon de bonbon et de poussière. Attaque molle. Vin mort
 
8-Mosel Saar Ruwer 1980 Kabinett Alwig Römervogt (Allemagne) Nez de champignon très évolué. Bouche désagréable.
 
9-Mosel Saar Ruwer 1975 Auslese Peter Paul Justen (Allemagne) Nez très net de thé vert à la menthe. Bouche est par contre très marquée par le liége. Dommage car certainement une belle bouteille.
 
10-Cuvée du patron 1982 Lucien Bauer. Nez discret très peu expressif mais sans défaut. La bouche est ronde mais ne présente aucun intérêt.
 
11-1982 Adam. Nez de paille sèche et de menthe. L’attaque est vive avec une structure assez moyenne. L’ensemble est sec mais sans intérêt.
 
12-1975 Jung Roger. Nez encore une fois discret. L’attaque est moelleuse mais est bien équilibré par une belle trame acide. L’ensemble est discret mais fort agréable. Peut être faudrait il plus de temps pour l’apprécier.
 
13-Kaefferkopf 1969 Victor Gaertner. Nez agréable, très minéral avec des notes de cuir. Un riesling dans un style vin vieux mais qui a encore gardé une petite vigueur qui le rend encore intéressant à boire.
 
14-Sporen 1969 Jung Roger . Nez de menthe entre le foin et la paille. L’attaque est ample avec une rondeur certaine et beaucoup de gras. Un petit peu plus d’acidité n’aurait rien gâché
 
15-1974 cave de Bennwhir. Nez discret sur un registre floral avec une point de mentholée. Attaque vive avec un peu de sucre perceptible. Un vin qui se tient encore bien grâce à cette belle fraîcheur.
 
Série de savoie.
 
1-Savoir Chasselas 1990 Clos du pont C.Delalex. Nez de pomme cuite avec une pointe grillée. L’attaque est d’abord souple puis vive en milieu de bouche. Ensemble peu complexe.
2-Savoie Grincet Domaine Belluard et fils. Nez horrible de fromage s’ouvrant sur rien. La bouche est toutefois encore agréable mais sans complexité.
 
3-Savoie Jacquère Coteaux de Freterive Domaine Vullien. Nez toasté sur les fruits blanc. La bouche est comme le nez toasté et fruits blancs. Un vin homogène.
 
4-Seyssel Altesse et Roussette Domaine J.Chameau. Nez nettement médical. Vin un peu mou sur des notes grillées et florales.
 
5-Chignin Bergeron Domaine Claude Quenard. Nez discret. La bouche est sèche avec une belle structure acide.
 
 
Série Vins d’ailleurs.
 
1-Vin Géorgien Cépage Gourdjroani. Nez poussiéreux sur l’alcool blanc. Pas goûté
 
2-Muscadet 1987. Nez discret puis floral à l’agitation. L’attaque vive sur la pomme et le pain. La bouche est parfaitement sèche. Un muscadet simple mais encore efficace après 19 ans.
 
3-Château Malfourat 1996 Bergerac sec. Nez réduit sur le choux. Un vin désiquilibré entre acide/sucre.
 
4-Beaujolais blanc (jeune) Nez de pomme et de caramel. La bouche n’est pas net. La bouteille doit avoir un défaut.
 
5-Sauvignon blanc 1988 Domaine Hunter’s (Nouvelle Zélande) Nez très net de cassis. La bouche est tendue par une acidité redoutable. La bouche présente les mêmes arômes de fruit que le nez avec des notes végétales très désagréable de poireaux.
 
6-Montlouis 1985. Le nez n’est pas net. L’attaque est moyennement grasse avec une belle fraîcheur dans un style demi-sec. La final n’est à nouveau pas net.
 
7-Vouvray 1928 Marc Bredif. Nez puissant est complexe dans un registre floral et miellé avec une pincé de coing. L’attaque est ample et très riche mais le vin est sur la pente descendante. Une bouteille à respecter.
 
Repas
 
1-Crémant 1994 Cuvée Erotique en magnum Seppi Landmann. Nez de fruits blanc finement miellé et toasté. La bulle est très fine. Le vin n’est presque plus sous gaz et l’ensemble est assez rond mais très plaisant sur des notes florales et de pain. Un vin qui se tient encore bien mais qu’il ne faut pas trop tarder à boire.
2-Pinot gris 1983 vendanges tardives Bollenberg Seppi Landmann. Nez expressif d’agrumes de cire avec des notes de pralin et de coing le tout complété par des petites notes grillées. La bouche présente beaucoup de matière avec beaucoup de gras et de corps mais je le trouve un peu juste au niveau de l’acidité. La finale est finement épicée.
 
3-Chardonnay L’Insoumis 2000 cuvée Depardieu Vin de pays du jardin de France. Présence de volatile puis le nez se fait assez simple sur le bonbon. La bouche présente une petite rondeur avec une acidité légère sur la langue.
 
4-Meursault Laquin 1985. Nez poussiéreux, de cuir, de pralin et de fleurs séchées. La bouche est désagréable et ne présente pas plus d’intérêt que d’exister.
 
5-Corton Grand cru blanc 1992 Domaine Chandon de Briailles. Nez floral accompagné de champignons et de beurre. La bouche est simple, fluette sans aucune fraîcheur. La finale est inexistante. J’avais à l’aveugle placé ce vin sur Fixin ou Marsannay dans un petit millésime !!!! Il y a comme un problème.
 
6-Meursault 1909. La robe est entre noire et grise. Un nez de planche noble humide s’ouvrant sur des notes de pomme et de noix. La bouche est droite mais a la limite de l’évanouissement mais grade encore un peu de nerf. A l’aveugle nous étions sur un très vieux jaune !!!
 
7-Coteaux Champenois rouge 1987. Robe rouge pelures d’oignons. Nez de fruits rouge (cerise) mais l’ensemble est très discret. La bouche est maigre avec des tannins présents rendant la finale très courte asséchante sur des notes type viandox.
 
8-Pinot Noir Clos Saint Landelin en pièces de chênes 1986 en Magnum de René Muré. Nez de fruits rouges assez classique. L’attaque est agressive par une acidité débordante et des tannins à l’emporte pièce.
 
9-Château Constantin-Chevalier 1994 Cuvée Hugo en magnum. Nez végétal sur la ronce. L’attaque est souple puis la bouche est prise d’assaut par des tannins agressifs.
 
10-Vin mystère en magnum. Nez et bouche d’écurie. Un modèle du genre
 
11-Sancerre rouge 1982 René Daulny. Nez discret dans un registre animalo-végétal. Encore un vin déséquilibré par une acidité assommante et des tannins qui font danser le clavier.
 
12-Pinot noir 1986 Armand Haag. Nez net de cerise. Bouche rude est asséchante aux arômes marqués de fruits rouges à l’eau de vie.
 
13-Nuits Saint Georges 1972 Michel Bernard. Le nez est très évolué mais reste assez net. L’acidité est assez présente sur ce vin mais c’est grâce à elle que le vin est encore debout. L’ensemble est encore agréable à boire.
 
14-Gewurztraminer 1998 Morges Pierre Sauty (Suisse) très frais au nez sur les raisins avec des notes épicées. L’attaque est douce mais manque cruellement de relief.
 
15-Gewurztraminer 2000 vendanges tardives en fût « Folie » Jeff Carel (34). Nez oxydatif sur la pomme est le pain. La bouche est grasse puis sèche.
 
16-Traminer 1979 Kabinett Winzergenossenschaft Durbach (Allemagne) Bouchonné.
 
17-Gewurztraminer 1969 Kaefferkopf Victor Gaertner. Nez de fleurs séchées avec des pointes végétales. La bouche est nette dans un registre évolué mais encore très sympathique à boire sur des notes de cire et d’encaustique. La finale est moyennement longue.
 
18- Gewurztraminer 1976 Kaefferkopf Victor Gaertner. Nez également vieux mais sur des senteurs de menthe avec une pointe minérale. La bouche est ample, grasse avec de beaux arômes floraux. La finale est belle est épicé.
 
19-Gewurztraminer grand cru Zinnkoepflé 1981 René Fleck. Vin mou sur des notes de paille.
 
20- Gewurztraminer grand cru Zinnkoepflé 1982 Seppi Landmann. Nez d’encaustique avec des notes florales. L’attaque est grasse et ample et pourtant très fine en même temps.  
 
21- Gewurztraminer grand cru Zinnkoepflé 1997 Léon Boesch. Le vin parait beaucoup plus vieux. Soit la date n’est pas exacte, soit la bouteille a prit une claque. La bouche présente peu d’intérêt avec une attaque sucré.
 
FIN DE REPAS
 
Ne sachant pas combien de vin nous allions déguster, j’ai bien pris le soin de recracher les 58 premiers vins. J’ai donc pris beaucoup de plaisir à voir arriver ces trois bouteilles. Ces vins là ont été bus. Pas de prise de note juste du plaisir. 
 
1-Riesling 1995 Grand cru Zinnkoeplé vendanges tardives Vin de glace Seppi Landmann.
 
2-Riesling 1998 Vin de glace élevé en Barrique neuve Seppi Landmann en magnum.
 
3-Sylvaner 2000 L’Inédit en magnum Seppi Landmann
 
 
Un immense merci, une fois de plus, à Thierry pour m’avoir ouvert cette porte. Un grand merci à Seppi pour son accueil et sa gentillesse.
 
Stéphane
 
 
 

Commenter cet article

Archives

Articles récents