750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Soirée de reprise post-Covid au club AOC de BARR avec une série de Saint Peray ce lundi 06 juillet 2020. 

 

Petite appellation par sa surface de 90 d’hectares, soit la taille de certain grand cru alsacien. Cépage marsanne et roussane et on le sait un peu moins, 15% de vins mousseux. Le sol est granitique et le rendement tourne autour de 30 hl/ha. 

 

 

Saint Peray 2018 Pierre Gaillard 

Robe un rien dorée. Nez mur, fruits jaunes avec une touche de beurre assez plaisante. Touche végétale et fumée sur le chèvrefeuille et l’anis. Bouche large, joli gras sur une tension délicate. Impression torréfiée et amertume digeste en finale. Un vin solide bien en place sans lourdeur. 13,5/20

 

Saint Peray 2017 grand classique Cave de Tain. 

Robe claire. Nez pierreux, plutôt citronné et floral, froid sur la menthe et une fine touche de chocolat. La bouche est plus droite, plus simple aussi, aérienne mais sans grande impression avec une acidité qui ne dessine pas les traits du breuvage. Finale sèche un peu plus frétillante. 12/20

 

Saint Peray 2017 cuvée de l’Elegance Jacques Lemenicier

Robe or. Nez très fumé sur la menthe, le bois sur des notes d’abricots. Attaque ferme avec de la matière, une certaine sapidité sur une acidité qui tire le vin. Belle précision dans le caractère et ce côté un peu mordant qui le rend attirant. Finale large. 14/20

 

Saint Peray 2017 Domaine du Tunnel. 

Robe or. Nez grillé façon cacahuète sur les épices, la moutarde, le soufre, le bonbon anglais, le chèvrefeuille. La bouche est large, soyeuse, délicate avant une acidité plus pointue en milieu de parcours le rendant plus sphérique avec un beau jus. La finale présente une légère amertume. Un vin plus posé un peu technique. 14/20

 

Saint Peray 2017 cuvée Version François Villard 

Nez sur les fleurs façon lessive sur un fond grillé de la menthe sèche. L’attaque est sphérique, d’un beau volume avec de la matière, une acidité bien centrée et granuleuse structurant à merveille l’ensemble. Finale juteuse tout en sagesse. 15/20

 

Saint Peray 2017 version longue François Villard. 

Nez très expressif voire explosif sur le poivre les fruits jaunes et les herbes aromatiques. La mise est très large, immédiatement salivante avec forte minéralité une acidité franche dans le contexte. Le vin progresse avec toujours la même constance. Finale pleine de vigueur. 16,5/20

Soirée Saint Peray Club AOC Barr

Saint Peray 2017 Auguste Clape 

Nez réduit sur le schnaps mirabelle, le cuir. La bouche est grasse, manquant de finesse et d’élégance avec de la chaleur et un structure bancale. 10/20

 

Saint Peray 2016 les bialères Vins de Vienne. 

Nez vieux, lactique sur les fruits jaunes trop murs et la chaussette. La bouche est large avec une acidité mordante une structure rustique avant une finale raide. Je penche pour un problème de bouchage ou de conservation. 

 

Saint Peray 2016 Les Faures Vins de Vienne. 

Nez fumé pierreux épicé dans un profil froid avec des fleurs blanches. L’attaque est franche, assez délicate puis présente une matière un peu plus ronde avec une minéralité grasse. Finale courte. Un vin plein de peps mais manquant un peu de charme sur une finale un peu malique. 13/20

 

Saint peray 2016 Chalaboud Jean-Baptiste Souillard 

Nez fin plutôt girly sur les fleurs avec un beau poivre blanc tout en délicatesse. Attaque un peu flou, consensuel plutôt étroit sur une acidité souple. Vin sans esbroufe sur la finesse. Pas mauvais mais plutôt léger. 12/20

 

Saint Peray 2016 Le Mialan Ferraton père et fils

Nez grillé sur le fenouil, anis et quelques fleurs dans la finesse. Bouche fine et délicate dans l’élégance avec du gras en milieu de bouche. Beaucoup de souplesse mais une tension qui réveil l’ensemble tout en s’étalant. 15/20

 

Saint Joseph 2016 Nicolas Badel. 

Nez sur les fruits jaunes, mirabelle, abricot et une petite note lactique. Ample, généreux, gourmand et glissant un peu lourd sur une belle amertume qui tend la finale. Ensemble jeune et net. 14/20

Soirée Saint Peray Club AOC Barr

Saint Peray 2014 Fleur de Roc Cave de Tain

Nez sur l’anis et la menthe, herbe et miel. Bouche sapide, dense sur le miel, un peu punchy, minérale avec une amertume bien dessiné.  Un vin caractériel. 14/20

 

Saint Peray 2013 Les bulles d’Alain Alain Voge

Nez grillé sur la groseille à maquereaux. Bouche sphérique, ouverte sur une bulle fine, une mousse qui dégaze rapidement dans une structure sèche avant une finale droite et un rien mordante. 14/20

 

 

Une soirée honorable avec de belles découvertes et confirmations. Des vins de soleil, avec des structures larges, des nez murs, des acidités souples et une belle générosité toute sudiste. A noter que l'une des belles réussites de cette soirée est le Saint Peray mousseux avec une belle structure fine et digeste, avec de la droiture et du caractère. A revoir donc. 

 

Une fois de plus la notoriété d’une appellation tient également à sa surface d’exploitation et avec moins de 100 hectares la production de Saint Peray est plutôt confidentielle même si elle reprend la base des Crozes-Hermitage, Saint Joseph, Hermitage et toute la ribambelle de CDR village. Diviser pour mieux régner.  

 

Stéphane 

Soirée Saint Peray Club AOC Barr
Tag(s) : #CR Club AOC de Barr

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :