750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Champagne Egly-Ouriet

 

Ce domaine possède nombre de beaux terroirs sur une dizaine d’hectares dont des parcelles sur les Grands Crus Ambonnay, Bouzy et Verzenay avec 2 tiers de pinot noir et le reste partagé entre le pinot meunier et le chardonnay. 

 

Champagne les vignes de Vrigny 1er cru Egly-Ouriet (36 mois lattes, dégorgement 07/2017)

Nez ouvert sur le pain grillé, les fruits jaunes, et la noisette. Mousse très large sur des bulles fines, grand amer, beaucoup de gras et de présence dans un style gourmand. Acidité très fine et droite, bien centrée. Dégaze lentement. Finale vineuse et longue. 14/20

 

Champagne Brut Nature Christophe Vignon 

Nez semblant plus froid, fumé, petite oxydation ménagée noisette à fond. Bouche plus tendue sur une mousse sèche, des bulles plus raides qui roulent mais manquant un peu d’harmonie. Finale acidulée. Quelques grammes de sucre auraient contribué à cette harmonie.  12/20

 

Champagne Brut tradition grand cru Egly-Ouriet (48 mois lattes, dégorgement 07/2017)

Robe dorée. Nez sur la craie, fruits blancs plus ciselé, plus jeune. Bouche gourmande, très ample sur une mousse crémeuse, petit dosage bien intégré, tout dans la largeur avec une acidité plus fondue plus aimable sur une fine oxydation. Finale brut et franche dans l’esprit brut sans année. 14,5/20

Champagne Egly-Ouriet au club AOC Barr

Champagne Brut rosé grand cru Egly-Ouriet (54 mois lattes, dégorgement 01/2019)

Robe saumonée. Petits fruits rouges au nez assez discret et délicats. Fruité rouge persistant en attaque et qui se maintient en bouche sur une amertume très fine, mousse sèche pas folle sur bulle discrète. Un peu évolué à mon gout sur une acidité large et un peu mordante pas très longue. 13/20

 

Champagne Blanc de noir Egly-Ouriet (66 mois lattes, dégorgement 01/2019)

Beau nez complexe sur une belle évolution, des épices, de l’agrumes, mais aussi de la pomme, du cuir, de la cire et du miel. Vineux en bouche, sur une mousse droite, une certaine race dans la bulle qui est fine et nerveuse avec une petite rondeur pour calmer le tout. Acidité très fine, centrée presque pointue. Superbe équilibre. 16/20

 

Champagne VP grand cru Egly-Ouriet (84 mois lattes, dégorgement 07/2018)

Nez sur la fraise, les fruits jaunes avec une discrète touche de mie de pain. Ample en bouche, sphérique sur un gros volume, bulle grasse, avec une petite amertume. Style compact cette fois sans grande impression de fraîcheur mais un petit mordant dans l’acidité. Finale simple. 14,5/20

 

Champagne VP grand cru Egly-Ouriet (80 mois lattes, dégorgement 03/2014)

Délicatement grillé, évolution très noble. Bouche sphérique sur belle fraîcheur avec une bulle très fine et nerveuse dans un profil sec mais pas chiant. Bien en place, long et plein de dynamisme. Très ouvert et athlétique en finale. 16/20

Champagne Egly-Ouriet au club AOC Barr

Champagne brut grand cru 2009 Egly-Ouriet (99 mois lattes, dégorgement 10/2018)  

Nez jeune sur les fruits jaunes, avec une élégante touche de cuir neuf. Élégance toujours en bouche, avec de l’ampleur de la générosité, bulle grasse et souple, pas gros gaz, sur fine évolution tout en largeur avec acidité centrée fondue mais nerveuse. Champagne puissant avec de la mâche. 15/20

 

Champagne brut grand cru 2007 Egly-Ouriet (111 mois lattes, dégorgement 10/2017)

Bouchon. 

 

Champagne brut grand cru 2002 Egly-Ouriet (124 mois lattes, dégorgement 11/2013)

Mousserons et sous-bois au nez, avec des notes de croûte de pain et une oxydation très noble. Bouche très élégante, fine, élancée sur une bulle au millimètre, très précise dans un équilibre parfait. Très intense malgré l’âge et les plus de 10 ans de lattes dans une acidité fondue longue et juteuse, avec une vraie personnalité. Finale qui claque pour en remettre encore une couche. 18/20

Champagne Egly-Ouriet au club AOC Barr

Coteaux Champenois Cuvée des Grands Côtés Ambonnay rouge vieilles vignes 2016 Egly-Ouriet 

Nez sur la rafle, les fruits rouges, touche végétale façon bouillon de légume, poivre. Bouche ample, très grasse sur des tannins tout aussi gras et une acidité large mais souple. Boisé noix de coco brulé trop en avant. 13/20

 

Coteaux Champenois Cuvée des Grands Côtés Ambonnay rouge vieilles vignes 2013 Egly-Ouriet 

Nez un rien sauvage sur la fourrure, encore de la rafle, beaucoup de poivre noir, et des fruits noirs. La bouche est lisse, sur un boisé qui assèche le palais malgré  des tannins fins, fraîcheur fondue, boisé plus intégré et moins punchy. Finale intense. 12/20

 

Ratafia de Champagne Egly-Ouriet

Nez sur le coing, les raisins secs, la tomate confite, et le marc de raisin. C’est rond, gras et moelleux, sur une acidité pointue , une certaine amertume et un boisé brutale. Aromatique bancale, manque cruel de finesse. 10/20

 

Champagne Egly-Ouriet au club AOC Barr

On parle de plus en plus de “temps de lattes” dans les effervescents, ce temps pendant laquelle le vin reste avec ses lies et que la prise de mousse opère. Ce temps est au minimum de 12 mois pour les bruts sans année et de 36 mois pour les cuvées millésimées. Les plus belles cuvées de champagne restent souvent bien plus longtemps, 10 ans, voire 15 ans sur lattes avant le dégorgement (séparation des lies du vin). Le domaine Egly-Ouriet ne fait pas exception et ce temps de maturation varie de 3 ans à plus de 10 ans sur notre sélection. Cette longue période rend la mousse plus onctueuse, la bulle plus fine, le champagne prend alors cette dimension unique dans le monde des effervescents. Toute cette démarche prend son sens sur les cuvées millésimées. Des vins magnifiques d'équilibres, précis, racés mais avec cette souplesse, ce fondue dans la texture. Je suis un peu plus, voire beaucoup plus perplexe sur les rouges tranquilles, une autre approche avec des élevages beaucoup plus appuyés. 

Stéphane 

Tag(s) : #CR Club AOC de Barr, #Champagne

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :