750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Série de champagne au club de la Wantzenau dont une série découverte de Laurent-Perrier/Delamotte. Plusieurs info en même temps, Delamotte est le petit vin de Salon et le tout est sous la houlette de Laurent-Perrier qui ne fait pas d'eau. 

 

Champagne Laurent Perrier La Cuvée

Propre, frais. Bouche fine, acidité maîtrisée, bulles fines mais un rien anguleuses qui lui donne du corps et du relief. Pas de grosse mousse. Frais et étincelant, droit. Sec. 15/20

Série de Champagne à La Wantzenau

Champagne Laurent Perrier cuvée rosé

Nez vineux, petit fruit rouge. Bouche sans arôme, plus ample, acidité plus floue. Finale trop sèche un peu courte. Je n’aime pas le rosé mousseux et celui là ne va pas changer mon fusil d’épaule. 13/20

Série de Champagne à La Wantzenau

Champagne Canard Duchesne brut.

Nez simple avec touche oxydative qui donne toutefois un peu caractère. Mousse expansive, puis plus grand fond. Finale sèche et austère. LOL. 11/20

Série de Champagne à La Wantzenau

Champagne Bollinger spécial cuvée.

Mie de pain et craie au nez, on reconnaît assez vite la patte Bollinger. Bulles qui roulent sur une mousse sèche, puis beaucoup de longueur et de corps. Finale plus stricte mais toujours la classe. 15/20

Série de Champagne à La Wantzenau

Champagne Pommery

Nez frais sur la craie. Bouche crémeuse, 1/2 sec, sphérique, bien en place sans excès. Finale plus simple mais franche. Un champagne d’entrée de gamme assez bien amené. 13,5/20

Série de Champagne à La Wantzenau

Champagne Piper Heidsieck

Réserve propre sur la mie de pain moins intense que Bollinger. Il mousse un peu trop à mon gout, puis a tendance à se décomposer par la suite. Trop de tout avec amertume en finale. Mouais. 12,5/20

Série de Champagne à La Wantzenau

Champagne Grande réserve Gosset

Nez de grande classe sur un fruité agrume. Bulle très fine, acidité calibrée, mousse légère puis plus crémeux avant finale très vive. Ensemble droit et frais. Belle quille 15,5/20

Série de Champagne à La Wantzenau

Champagne Nicolas Feuillatte 2006 pinot noir.

Pomme cuite. Attaque creuse, puis taillé à serpe sur acidité un peu confuse. Petite amertume en finale. ReLOL. 12/20

Série de Champagne à La Wantzenau

Champagne Delamotte blanc de blanc 2007

Nez discret. Bulle franche et ferme, mousse qui dégaze rapidement pour finir presque en vin tranquille. Beaucoup d’expression et de relief pour ce  champagne produit avec les millésimes n’entrant pas dans la cuvée S de Salon. 15/20

Série de Champagne à La Wantzenau

Champagne Orpale grand cru blanc de blanc 2002 De Saint Gall

Mie de pain avec des notes évoluées. Bouche élégante, ronde, sexy et gourmande, acidité très longue. Un peu trop de sucre pour être totalement honnête. A réserver à l’apéro. 14,5/20

Série de Champagne à La Wantzenau

Comme souvent un champagne est une affaire de goût et de style. Tendre, ciselé, vineux, rond, il en faut pour tout le monde.

Je n’ai pas vraiment de style, fuyant simplement le champagne trop rond qui masque souvent quelque chose et le trop sec que les bulles, l’acidité parfois tranchante et la minéralité va finir de rendre serré et raide.

Tout est donc question d’équilibre comme disait Cabrel et sur cette série mon choix se porte sur le Gosset.

 

Stéphane

Tag(s) : #avec mon ancien club, #Champagne

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :