750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grande dégustation de « Pinot noir » alsaciens avec un superbe casting sur et autour de la table.

Sur la table, dans les verres, une belle brochette de cuvées provenant de belles maisons de la région. Des classiques, des challenger, puis des interrogations, des confirmations, des déceptions.

Autour de la table, vignerons, professionnels du vin.....et moi !

 

Dégustation à l’aveugle par 2/3/4 parfois 5 cuvées en même temps avec révélation des vins tous les 15-20 bouteilles pour ne pas donner trop d’indice.

 

Moi qui rouspète sans arrêt devant le nombre de cépage en Alsace me voilà en route pour un marathon de 44 pinots noirs…..

 

Dégustation le 20/03/2019. 

Grande série de 44 pinots noirs alsaciens

JEAN PAUL SCHMITT RITTERSBERG RESERVE Personnelle 2014

Robe trouble et robe légère. Nez réduit sur les fruits noirs. Bouche légère, fraiche, tannins lisses sur un élevage un peu marqué. 12/20


HENRI SCHOENHEITZ Saint Grégoire 2014

Belle teinte. Nez un rien sauvage mais de belle définition. Bouche du même tonneau, ciselée, bien définie, dans un corps moyen mais gras et dense. Un vin ouvert et ample. 15/20


DOMAINE ROTH Terres de Grès 2017

Nez végétal avec des relents de sauce soja, de réglisse et de viandox. La bouche est pointue, sauvage, mordante avec une acidité stressante. 11/20


HENRI SCHOENHEITZ Saint Grégoire 2017

Nez sur les fruits noirs, la ronce avec une petite chauffe. La bouche est gourmande, pleine sur des tannins juteux. Beaucoup de relief et de mâche. 14,5/20


MARCEL DEISS SAINT HIPPOLYTE 2017

Nez floral, froid. Bouche serrée, droite et dure. 10/20


HENRI SCHOENHEITZ Linsenberg 2017
Nez sur un boisé coco. La bouche est ample, volumineuse avec des tannins centrés, une acidité nette, du caractère et de la force. Finale juteuse. 14,5/20

 

ALBERT MANN Clos de la faille 2017
nez grillé avec des relents floraux. La bouche est plutôt sphérique, en demi corps de style faux léger. Ensemble homogène cohérent avec une impression de SR. 14/20

 

JL ET FABIENNE MANN STEINWEG Chemin de Pierre 2016
Nez discret sur l’orange. La bouche est fine, ciselée avec du croquant et file tout droit. 13,5/20

 

HENRI SCHOENHEITZ Saint Grégoire 2016
Nez sur le cheval évoluant sur le fumé. La bouche est pleine, charnue avec une acidité marquée dans une finale un peu courte. Caractère néanmoins affirmé. 14,5/20

 

CAVE DE TURCKHEIM T 2016

Nez réduit avec une pointe de gaz et de barrique neuve. Bouche gourmande, posée, pleine avec du coffre, des amers nobles avant une finale plus serrée. 14/20


HENRI SCHOENHEITZ Herrenreben 2016
nez délicat, floral avec des relents poudreux. La bouche est large sur des tannins gras non sans une certaine plénitude et beaucoup de sérieux dans la construction. 15/20

 

ALBERT BOXLER SOMMERBERG 2016
Nez sur un fruité noir intense, pointe florale. Bouche sphérique sur un acidité flou mais fine avec des touches plus amyliques. 13/20

 

DOMAINE ROTH Orschwillerbourg 2016
Robe légère. Nez fumé mais aussi métallique. Attaque sur une impression sucrée dans une matière serrée assez facile d’approche. Amertume sur la largeur. 11/20

 

HENRY FUCHS Rouge comme renard 2016
Robe terne. Nez croquant, cohérent sur les fruits rouges. Bouche sur des tannins ciselé avec de la fraicheur dans un profil droit, un peu strict mais précis. 16/20 COUP de CŒUR.

 

MAURICE SCHOECH Cuvée Arthur/ VOGELGARTEN 2016

Robe légère. Nez sur la réglisse qui semble bien travaillé en fût. Bouche élégante avec de la mâche, un élevage beaucoup plus fin, de la longueur et du caractère. 15,5/20


RIEFLE STRANGENBERG 2016
robe légère. Nez boisé, coco/vanille. La bouche est ample, dans la largeur mais semblant plus légère, un peu haut perché, aérienne dans un jus gras. Finale boisée. 14,5/20

 

HENRI SCHOENHEITZ Linsenberg 2016
Nez sur les fruits noirs et la réglisse. La bouche est franche, juteuse, ciselée, strict et ferme sur des tannins gras. Un vin solide. 15,5/20

 

ALBERT MANN HENGST 2016
Nez réduit sur les fruits noirs. La bouche paraît sphérique, légère sur des tannins discrets un style croquant avec une impression de SR. Un peu flou pour l’heure. 13/20

 

RENE MURE CLOS SAINT LANDELIN 2016

Nez végétal sur le petit pois. La bouche est croquante, fumée, svelte avec une matière discrète pour l’heure. Curieux à ce niveau-là ! 11/20


JEAN PAUL SCHMITT RITTERSBERG (GRANDE RESERVE) 2013

Nez sur la belle framboise, la réglisse. La bouche est charnue, pleine sur des tannins mûrs, de beaux amers. Un gros volume un peu chaud mais belle bouteille. Finale ample. 16/20


HENRI SCHOENHEITZ Linsenberg 2013
Nez discret, plutôt sur les fruits rouges. La mise est légère, en demi corps avec un petit creux dans le déroulé malgré une matière compacte. 14,5/20

 

MURE VORBOURG 2013
Nez sur les légumes verts et quelques fruits noirs. La bouche en ronde sur une mâche sèche, une finale stricte mais une longue aromatique. 14/20  

 

FRANCOIS SCHMITT BOLLENBERG 2013
Nez floral, évanescent. La bouche est ample, bien construite, dans un jus dense dans un style corpulent. Petite chaleur et une belle fraicheur en finale. 15/20

 

HENRI SCHOENHEITZ Linsenberg 2012
Nez fumé sur des notes végétales nobles. La bouche est croquante, juteuse, punchy, intense, bien en place sur des tannins gras. Petite chaleur en finale. 16/20

 

ANDRE PFISTER RAHN 2012
Nez discret. La bouche est lisse, sur une acidité mordante, un peu dure, sans doute une extraction un peu forte. 13/20

 

BARMES-BUECHER HENGST vieilles vignes 2012
Nez grillé, un rien brulé avec des notes de tabac. L’attaque est svelte, fraiche puis généreuse, pleine, dynamique et frétillante. 16/20

 

DENIS HEBINGER EGUISHEIM vieilles vignes 2012

Nez sur les fruits noirs, des touches grillées et de la réglisse. La bouche est gourmande avec du mordant dans une matière un peu collante, compacte. 14/20


MARCEL DEISS BURLENBERG 2012
Sphérique, tannins très serrés, strict et austère. 12/20

 

GESCHICKT KAEFFERKOPF K 2010

Bouchon.


HENRI SCHOENHEITZ Herrenrenben 2010
Nez pas tout à fait en place sur les fruits rouges. La bouche est nette, franche sur des tannins gras. Ampleur, générosité pour ce rouge bien construit, salin en finale. 15/20

 

PAUL BLANCK FURSTENTUM 2010

Nez finement boisé, un peu évolué sur le pruneau, la mûre. La mise en bouche est fraiche, les tannins sont ciselés dans une grande droiture et un profond sérieux. 14,5/20


LUCIEN ALBRECHT WEID 2015

Nez sur les fruits rouges et la réglisse. La bouche est structurée sur des relents fumés dans un style sérieux, un peu strict mais intense et salin. 16/20


BECK-HARTWEG FRANCKSTEIN 2015
Nez fumé, réduit sans tirer trop dans l’animal. La bouche est fraiche, assez lisse avec un petit croquant dans une matière généreuse mais un peu collante. 14,5/20

 

HENRI SCHOENHEITZ Herrenreben 2015

Le nez est végétal avec des relents de fruits noirs. La bouche est sphérique sur de larges amers, impression de SR dans un profil un peu too much, expansif. 14/20


RIEFLE Strangenberg 2015
Nez encore un peu boisé avec des touches de menthe. La bouche et juteuse, intense, un peu strict sur un élevage qui devra encore se faire. 14/20

 

CAVE DE BESTHEIM VORBOURG l’impatient 2015
Nez discret sur un boisé qui l’est tout autant. La bouche est pleine, expressive mais pataude avec des touches plancheuses en finale. 13/20

 

ACHILLE THIRION ST HIPPOLYTE 2011
Nez discret sur la mie de pain. La bouche est fine, croquante, gourmande, consensuelle mais bien faite avec une mâche suffisante. 15/20

 

BERNARD BOHN ROCHES ROUGES 2011
Nez sur les fruits noirs, la réglisse. La bouche est fraiche, ciselée, un peu austère mais salivante et pleine. Belle structure. 15,5/20

 

HENRI SCHOENHEITZ Linsenberg 2011

Nez grillé sur l’encre. La bouche est sphérique, lisse sur de beaux amers, un style jovial et jouant de sa race. 16/20


HENRI SCHOENHEITZ Herrenreben 2009
Nez sur les fruits rouges et une touche de vernis. La bouche est croquante, juteuse, dense avec beaucoup de relief et de mâche. 15/20

 

JB ADAM Fut de chêne 2009
Nez discret sur les fruits noirs et autre chose que je n’arrive plus à relire. La bouche est pleine sur de beaux amers, petite évolution mais l’ensemble reste encore frais, un peu compact. 14/20

 

DIRLER Grès (Cuvée Ludivine) 2009
Nez racé et fin. La bouche est lisse, tactile, dense mais collante, un peu lourde. Too much. 13/20

 

JM HAAG CLOS BAUMHAUER 2009

Nez solaire rappelant les portos ou le grenache. Bouche volubile, pleine de charme avec du peps et de caractère. 16/20

 

 

 

Mon classement sur cette série.

 

Vins notés 16/20 :

 

JEAN PAUL SCHMITT RITTERSBERG (GRANDE RESERVE) 2013 16/20

 

BARMES-BUECHER HENGST vieilles vignes 2012 16/20


HENRI SCHOENHEITZ Linsenberg 2011 16/20

 

HENRY FUCHS Rouge comme renard 2016 16/20

 

LUCIEN ALBRECHT WEID 2015 16/20

 

JM HAAG CLOS BAUMHAUER 2009 16/20

 

Vins notés 15,5/20

 

MAURICE SCHOECH Cuvée Arthur/ VOGELGARTEN 2016 15,5/20

 

HENRI SCHOENHEITZ Linsenberg 2016 15,5/20

 

BERNARD BOHN ROCHES ROUGES 2011 15,5/20

 

Vins notés 15/20

 

HENRI SCHOENHEITZ Saint Grégoire 2014 15/20

 

HENRI SCHOENHEITZ Herrenreben 2016 15/20

 

FRANCOIS SCHMITT BOLLENBERG 2013 15/20

 


Exercice très difficile que des déguster autant de rouge d’une seule région et qui ont finalement plus ou moins le même profil aromatique, la même finesse. 

Alors oui il y a certaines surprises dans mes notes qui ne concerne qu’un bouteille « B » à un instant « T » avec un dégustateur « D ».

 

Dans le haut du panier, des confirmations, et des découvertes personnelles comme Henry Fuchs que je connais très mal, JM Haag dont je ne connais rien de la production, et, étonnement, un Weid de Lucien Albrecht passé sous la houlette de la cave coopérative d’Eguisheim alias Wolfberger.

 

En embuscade, un Schoech, encore, et un Bohn, comme souvent lorsque l’on pense à placer un de ses rouges.  

 

Niveau terroir, je ne semble pas être sectaire, du granit, du calcaire, de la marne, du grès/schiste, ils sont tous là.

 

Merci d’avoir pensé à moi pour cette dégustation.

Et pour ceux qui vont dire "il en manque" je peux me libérer pour une autre séance !! 

Stéphane

Tag(s) : #Alsace Pinot noir

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :