750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Série de Côte-Rôtie au club de dégustation de la Wantzenau avec une sélection courte mais fort plaisante. Dotant plus courte d’ailleurs qu’une bouteille présentait un défaut rédhibitoire de bouchage. Les vins sont servis étiquettes découvertes. 

 

Côte-Rôtie Rozier 2014 Domaine Pichon

Nez sur le poivre et les fruits noirs. Structure ferme mais nette non sans une certaine élégance, de la finesse et une acidité bien en place. Un vin déjà fondu, prêt à boire grâce à des notes d’élevage digestes. 15/20

Quelques Côte-Rôtie à la Wantzenau

Côte-Rôtie La Barbarine 2011 Domaine Gangloff

Nez complexe sur le lard, les herbes aromatiques comme le laurier et quelques touches racinaires. La bouche est délicate, de la dentelle dans le verre mais l’ensemble se resserre en finale. Il faudra de la patience pour celui-là mais la finesse est ici redoutable de précision. 16/20 

Quelques Côte-Rôtie à la Wantzenau

Côte-Rôtie Château D’Ampuis 2011 Guigal

Nez fumé, un peu brulé sur le lard. La bouche est puissante, grasse, sur des tannins tout aussi gras donnant beaucoup de mâche dans un jus large à la fraicheur pointue. On peut ne pas aimer le style mais cette cuvée reste une référence dans la région. Après quelques années de verre elle sera comme toutes les autres, superbe. 17/20

Quelques Côte-Rôtie à la Wantzenau

Côte-Rôtie Les Rochains 2009 Domaine Bonnefond 

Nez sur les fruits noirs, des notes torréfiées, petit relent végétal. La bouche est franche, puissante sur des tannins saillants et une structure carrée. Pointe d’alcool en finale. Un vin qui force à mon gout un peu le trait de l’appellation. 15/20 

Quelques Côte-Rôtie à la Wantzenau

Côte-Rôtie Amphoralis 1999 Domaine Levet

Nez très parfumé, floral, rose, lys, pointe viandée. Bouche à l’amertume un peu trop prononcée sur des touches de café. 14/20

Côte-Rôtie la Chatillonne 1999 Domaine Vidal-Fleury

Nez poudreux sur les fruits rouges et les plus belles fleurs du jardin. La bouche est sphérique, ultra fine sur un boisé léger, des tannins fins et ciselés. Vin très plaisant avec son petit jus minéral. Bouteille magnifique qui procure un grand plaisir même si la charpente n’est pas monstrueuse. 16/20

Quelques Côte-Rôtie à la Wantzenau

Côte-Rôtie Brune et Blonde 1990 Domaine Guigal

Bouteille malheureusement impactée par un bouchage plus que moyen. Je me demande même si j’ai déjà bu un bon Guigal dans ces années-là. (88-89-90)

Quelques Côte-Rôtie à la Wantzenau

A chaque fois que je savoure une Côte-Rôtie je me demande pourquoi je n’en n’ai pas plus en cave. Des vins structurés, alliant puissance et finesse, rarement décevants, disponibles, et finalement pas si chers en regard d’une autre région qui flambe le billet de 500 par les deux bouts.  

 

Stéphane 

Tag(s) : #Les vins du Rhône

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :