750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En prélude du salon Millésime Alsace 2018, les DiVINes ont organisé une soirée qui va rester dans les mémoires d’un bon nombre d’amoureux des vins d’Alsace. Une fois de plus, les vigneronnes, épouses de vignerons, accompagnatrices commerciales, femmes du vin, ont mis les petits plats dans les grands en proposant comme écrin de cette splendide manifestation, à la fois champêtre et mondaine le sublime Domaine Josmeyer à Wintzenheim. Quoi de plus évident en somme qu’un domaine dirigé aujourd’hui par deux femmes - Céline et Isabelle - pour accueillir cette soirée.  

 

Une fois n’est pas coutume, j’ai donc la chance d’être invité à cette soirée, n’étant ni professionnel, ni cuisinier, pas même journaliste, encore moins belge ou italien. Afin de nous donner une certaine contenance nous nous y rendons en petite sportive italienne, le plus petit modèle. Malheureusement elle sera garée trop loin de l’entrée pour faire de l’effet, mais la vue des invités belges descendant d’un « colectivo » me rassure sur l’impact potentiel de notre arrivée. 

 

Pour ne pas occulter mes chances pour la prochaine édition, les invitations étant suffisamment rares, je vais exceptionnellement dire que du bien des vins présentés lors de cette soirée (attention, le rédacteur signal « humour »). L’effort ne sera pas énorme tant la sélection est minutieuse et avenante, les plus belles maisons, terroirs sont présents comme toujours avec les DiVINes

Un soir de juin avec les DiVINes au Domaine Josmeyer

Ah oui, au fait. La soirée s’articule autour de plusieurs buffets de réceptions sur fond de Jazz en live. L’apéro Alsacienavec une série de vins de plaisir et de soif, pinot blanc et sylvaner, l’Alsace végétalepour se mettre en appétit avec une sélection de muscats. Des spécialités alsaciennesavec une sélection intéressante de crémants ou de pinots. A ce sujet, j’ai entendu un professionnel demander un verre de bulles. « j’veux des bulles », « un verre de bulles » Pourquoi pas du « roteux » !! 

Choucroute aux poissons et riesling de terroirs. Pinots noirs dans la cave, fromages, desserts…..il y en a absolument partout, la soirée va être longue et studieuse.       

Un soir de juin avec les DiVINes au Domaine Josmeyer

Le champ étant libre au premier buffet - en bon alsacien, du Nord je précise, je suis arrivé à 19h00 tapante ce qui me permet de sélectionner tranquillement mon premier vin avant l’arrivée du premier « colectivo »- je me dirige vers un AlsacePinot blanc Rosenberg 2016 du Domaine Barmes Buecher. Le nez est un rien végétal avec des notes fumées. La bouche est ronde, souple mais pleine de charme avant une finale dense. Un vin parfait pour commencer une soirée. Un autre bus arrive, vite un verre d’Alsace Sylvaner Peau rouge 2017 du domaine Josmeyermarqué par les épices et les fruits blancs. La bouche est dense, sapide, carrée et très bien dessinée. 

Un soir de juin avec les DiVINes au Domaine Josmeyer

Avec les spécialités alsaciennes je goute en rafale, Alsace grand cru Wineck-Schlossberg riesling 2014 Meyer-Fonné, pierreux à souhait au nez avec des notes fines d’agrumes. Une matière fine, élancée, dense et sèche qui reste droite dans un caractère aérien. Puis pour varier les terroirs, un Alsace grand cru Kirchberg de Ribeauvillé riesling 2014 Louis Sipp d’une très belle maturité au nez, bien plus large, ample avec une structure qui s’étale en bouche sur une acidité fondue sans austérité aucune malgré le millésime. Découverte cette fois avec un Alsace Riesling Vallée Noble 2016 Jean-Marie Haag, structure longiligne, avec du croquant, des touches pierreuses, sur un équilibre harmonieux et digeste. Pour tout dire je m’attendais à un vin plus rond dans la Vallée noble. Place à une danseuse maintenant avec l’Alsace grand cru Schlossberg 2015 Jean-Marc Bernhard. Millésime chaud et sec sur terroir drainant et pourtant il présente un nez ouvert sur les fruits jaunes. Une bouche très fraiche, sphérique, aérienne, en dentelle, très dynamique qui fait oublier son millésime. Une grande réussite. Puis retour pour la énième fois surl’Alsace Crémant Prestige 2012 Muré que je n’ai jamais gouté aussi bien que ce soir. Coquille calcaire au nez, fruits jaunes. Bouche sur un bel élevage sous bois, de la force dans la matière, de la douceur dans la structure de la mousse avant de beaux amers en finale. J’Adore ! Un petit dernier, Alsace pinot gris Cuvée Justin 2016 Maurice Schoech, nez fumé fruits jaunes assez classique.  Bouche sur la réglisse, lisse, sèche avec du gras, un élevage très propre et maitrisé qui structure l’ensemble.    

Avant de descendre en cave pour les rouges, petite halte devant les crémants accompagnants les bouchés et autres tartines de poisson. J’ai retenu l’Alsace Crémant brut 2014 Sipp-Mack, très frais sur une mousse ferme, dense et profonde, dosage sec. 

 

Direction la cave où nous allons déguster quelques rouges avec un Alsace pinot noir Terroir B 2016 d’Armand Hurst. Nez superbe, aromatique sur les fleurs. La bouche est souple, ronde, en place, très juteuse qui s’étale en longueur avec une certaine race retrouvée, gage d’un come-back en bonne voie. L’Alsace pinot noir Altenbourg 2016de Meyer-Fonné sera un rien plus sauvage sur une structure racée, très sapide. L’Alsace pinot noir Les Rocailles 2015de Paul Ginglinger sera ample et gourmand, sur la rondeur avec de la chair même s’il est encore dans une structure tannique qu’il faudra affiner sous verre. Je ne présente plus l’Alsace Pinot noir Linsenberg 2015 du Domaine Schoenheitz sur des notes fraiche de menthe et de fleur. Bouche fine grasse, enveloppante et gourmande avant une finale fraiche. A noter que la dégustation est effectuée dans des verres Riedel Veritas Bourgogne ! La classe à Dallas ! 

 

Il est déjà temps de remonté vers les fromages de la célèbre et incontournable Fromagerie Saint Nicolas de Colmar. Cet atelier a été victime de son succès, un monde dingue. Faut convenir que les fromages étaient tous excellents. Je me souviens avoir dégusté un Alsace grand cru Hatschbourg 2016 de Ginglinger-Fix de toute beauté. 

Un soir de juin avec les DiVINes au Domaine Josmeyer

Pour finir, Alsace Muscat Clos Saint Landelin Vendange Tardive 2014 Domaine Muré, au nez explosif de fruits, à la bouche délicate sur un équilibre hyper précis, une matière qui a de la force, du corps. 

 

Une belle soirée en charmante compagnie dans un cadre idyllique pour déguster des vins. Visiblement il y avait, ce jour-là, beaucoup d’autres manifestations plus ou moins bien relayées par les organisateurs mais comme à chaque fois ce sont bien les DiVINes qui ont remporté ma préférence. Bon faut avouer que j’avais presque 10 mails me proposant de venir, difficile de ne pas être au courant. 

 

Merci à vous toutes pour cette soirée, Aude, Valérie, Dominique, Mélanie, Véronique, Myriam, Nicole, Éliane, Céline, Martine, Marie, Carolyn…..Vous portez haut vos Domaines, vos vins, la région Alsace. BRAVO !! 

 

Et pour finir, toujours la même question « Que font les hommes ? »    

 

Article de Pierre Radmacher

 

Merci à lui pour les photos. 

 

Stéphane

Tag(s) : #Alsace grand cru Riesling, #Visite chez le vigneron, #A la confrérie Saint Etienne et CIVA

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :