750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les 2017 au Domaine Schoenheitz de Wihr au Val

Une année vinique est ponctuée par plusieurs événements dans un ordre qui est presque immuable. Elle commence par les soirées au CLUB AOC de Barr puis, fin février, le salon des vignerons à Strasbourg, salon ou je mets finalement de moins en moins les pieds. Suite du programme avec une porte ouverte à Eguisheim fin mars, le pique-nique chez le vigneron quelques part en Alsace puis le salon Millésime Alsace 1 an sur 2 pour finir début décembre à Rouffach. Un peu avant ces rendez-vous, il y a la porte ouverte au Domaine Schoenheitz avec la découverte du dernier millésime, ici 2017, non sans refaire un tour des 2016, 2015, un tour de cave ou dans les vignes. En résumé, je ne suis pas un grand coureur de salon ou de dégustation mais je vais où l'on veut bien de moi.     

Pinot noir classique2017, nez net sur la cerise, les fruits à noyaux. La bouche présente déjà une grosse mâche, c’est du costaud mais l’ensemble reste ciselé sur des tannins gras dans un style gourmand et assez immédiat. Le Pinot noir Saint Grégoire 2017 présente des fruits noirs, de l’amande. La bouche est large, puissante, très grasse dans un style compact et des tannins du même styles. Le pinot noir Herrenreben 2017 est marqué par un boisé fin, des fleurs et des touches fumées et tourbées. La bouche est large, juteuse, dense sans perdre la gourmandise de sa jeunesse. La finale est très tactile. Annoncer Crozes-Hermitage à l’aveugle ne serait pas faux. Enfin le Pinot noir Linsenberg 2017 est plus fin, plus droit, sur le menthol de la barrique, une bouche croquante, élégante sur des tannins structurés, plus ciselés, de la salinité dans une matière plus stricte, plus fermée aujourd’hui. Un vin de longue garde produit en toute petite quantité. 

 

Entorse à la dégustation des 2017, un crémant 2010récemment dégorgé au nez de pêche et d’abricot. Petite mousse droite et racée marqué par une acidité ferme et serrée. 

 

L’Alsace 2017, assemblage japonisant de sylvaner, de chasselas, de muscat et de pinot gris, très marqué par le muscat et le fumé du pinot gris. La bouche est ronde, légère, souple sur une acidité un peu courte. Un vin parfait pour découvrir la maison et la région avec son coté désaltérant. Le muscat 2017est franc, net et muscaté. Rien d’original mais il est très aromatique. La bouche est lisse, fluide sur une acidité qui aura encore besoin de temps pour s’affirmer.

Les 2017 au Domaine Schoenheitz de Wihr au Val

Pinot blanc Val Saint Grégoire 2017est comme tous les ans marqué par les fruits blancs gorgés de soleil. La bouche est croquante sur une acidité diffuse, de beaux amers, de la réglisse qui claque, du gras. Un vin très homogène, expressif d’une grande buvabilité. 

 

Riesling Linsenberg 2017est encore réduit et coincé dans le verre. La bouche est fraiche sur des beaux amers, des notes de peau apportant des tannins, une structure corpulente dans un fond plus souple. Le Riesling Herrenreben 2017sent bon le melon, les fleurs et les épices. La bouche est franche, posée, large et puissante dans un esprit plus sage et sans doute plus sec. Enfin pour finir lesrieslings, le Holder 2017 est marqué par les classiques agrumes. La bouche est solide, sèche, très structurée avec une acidité fondue et du gras. 

 

Pinot gris Val Saint Grégoire 2017, herbacé et un rien végétal au nez. La bouche est croquante, plaisante, léger sous-bois mais reste sur la fraicheur avant une finale épicée. Le Pinot gris Herrenreben 2017 est lui aussi solide, gourmand, style ½ sec dans un beau volume. Pinot gris Holder 2017sera la bombe du millésime avec son nez discret sur le froment. La bouche est dense, élégante, éclatante malgré un indice 4 de sucrosité, tout est déjà remarquablement en place donnant un vin très homogène. 

 

Gewurztraminer Linsenberg 2017présente un nez très fin sur la rose. Bouche fraiche sur une amertume bien maitrisée, de l’élan et de la gourmandise. Pour finir les 2017Gewurztraminer Holder sur les fruits plus blancs. La bouche est sphérique sur une structure ferme ayant beaucoup de caractère. 

 

Le millésime 2017 est un des millésimes les plus précoces des 40 dernières années avec 2003-2005-2007 et 2011. C’est également un millésime marqué par des gelées printanières les 20 et 21 avril avec une température entre -3°C et -6°C !! De quoi toucher fortement les rendements de gewurztraminer qui passe à 7,5 hl/ha !! Les pinot gris et noirs ont le moins soufferts de ce gel, pas étonnant alors de les trouver en si grande forme.    

 

Les vins sont énergiques, carrés dans leurs structures avec des acidités franche voire stricte. Un millésime de garde sur les plus belles cuvées. 

 

Merci aux Schoenheitz, Dominique, Henri et Adrien pour cette invitation annuelle. 

 

Stéphane

 

Tag(s) : #Visite chez le vigneron

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :