750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce grand cru de 29 hectares, l’Altenberg de Bergbieten, relativement modeste dans l’échelle alsacienne, présente un sol argilo-marneux gypsifères du Keuper. Terroir tardif possédant de bonne réserve hydrique pour affronter les étés chauds de notre belle Alsace.

 

Ce terroir est situé quasiment au centre du vignoble de la couronne d’Or formé de 19 communes, entre Westhoffen et Scharrachbergheim. L’encépagement y est classique avec 75% de riesling, 19% de gewurztraminer, 3 % de muscat et 3% de pinot gris.

On retrouve encore ce type de terroir entre Bergheim et Riquewihr, dans le champ de fracture de Ribeauvillé.

 

Alsace grand cru Altenberg de Bergbieten Riesling Cuvée Henriette 2011 Frédéric Mochel

Nez mur sur les fruits jaunes, la pierre chaude avec une pointe aromatique plus fraiche. La bouche est ample, suave, sec avec du gras dans un style assez lisse d’où se dégage une certaine plénitude, ou cohérence évidente. 15/20

Série de vins de l'Altenberg de Bergbieten Club de La Wantzenau

Alsace grand cru Altenberg de Bergbieten Riesling 2010 Roland Schmitt

Nez évolué sur le pétrole, le caramel au beurre et la vieille chaussette. La bouche est souple, douce et fatiguée avec des relents herbacés. 12/20

Série de vins de l'Altenberg de Bergbieten Club de La Wantzenau

Alsace grand cru Altenberg de Bergbieten Riesling 2009 Roland Schmitt

Nez encore une fois sur le gazole et une touche de pomme. La bouche est ample, avec des SR, un milieu de bouche sphérique sur une acidité élégante sans excès dans un profil léger et presque aérien pour le terroir et le millésime chaud. 14/20

Série de vins de l'Altenberg de Bergbieten Club de La Wantzenau

Alsace grand cru Altenberg de Bergbieten Riesling Cuvée Henriette 2008 Frédéric Mochel

Nez confit sur l’ananas et les fruits confits. Belle trame acide, profonde et bien centrée sur du gras pour se vin qui s’étire de tout son long. 16/20

Série de vins de l'Altenberg de Bergbieten Club de La Wantzenau

Alsace grand cru Altenberg de Bergbieten Riesling 2007 Etienne Loew

Nez austère sur le poivre. Bouche ronde, charnue, non sans charme sur une acidité directe qui va devenir stricte en finale. 15/20

Série de vins de l'Altenberg de Bergbieten Club de La Wantzenau

Alsace grand cru Altenberg de Bergbieten Riesling Cuvée Henriette 1998 Frédéric Mochel

Nez confit, grillé sur les fruits jaunes et une légère touche de caramel. Grande bouche, éclatante, dense sur une acidité nette avec une belle matière, quelques sucres enrobés mais l’ensemble reste juteux. 17,5/20

Série de vins de l'Altenberg de Bergbieten Club de La Wantzenau

Alsace grand cru Altenberg de Bergbieten Riesling Cuvée Henriette 1997 Frédéric Mochel

Nez sur la boite à pharmacie, le camphre. La bouche présente une grande cohérence sur une acidité souple mais précise dans une bouche sèche, dense et large. 18/20

Série de vins de l'Altenberg de Bergbieten Club de La Wantzenau

Alsace grand cru Altenberg de Bergbieten Riesling 1996 Mochel-Lorentz

Vin mort. NN

Série de vins de l'Altenberg de Bergbieten Club de La Wantzenau

Alsace Riesling 1988 Frédéric Mochel

Nez sur le miel, le pain, la résine, l’orange amer et une toute petite touche de sous-bois. Belle acidité en bouche tout en élégance mais restant dynamique sans forcer avec toujours cette plénitude du terroir de l’Altenberg dont il est issu, le domaine ne possédant pas de vignes de riesling hors grand cru. Bouteille un peu moins fraiche que celle dégusté au domaine en mars 2017. 15/20

Série de vins de l'Altenberg de Bergbieten Club de La Wantzenau

Alsace grand cru Altenberg de Bergbieten Muscat 1988 Frédéric Mochel

Nez variétal sur le cassis, le poivre blanc. La bouche est riche sur une acidité flottante ne structurant plus le vin. Reste le moelleux fort agréable. 14,5/20

Série de vins de l'Altenberg de Bergbieten Club de La Wantzenau

Les vins de l’Altenberg de Bergbieten, à ne pas confondre avec ceux de Wolxheim ou Bergheim, sont atypiques dans la grande famille des grands crus. Ils peuvent presque passer inaperçus dans leur jeunesse et il faudra bien 10 voire 20 ans pour qu’ils s’expriment parfaitement avec cette facilité, cette plénitude qui pour moi est la particularité de ce terroir. Si vous cherchez des vins démonstratifs il faudra passer votre chemin.

Gouter des 2010 et 2009 fatigués est du coup très inquiétant quand on voit la jeunesse et l’expression des 1998/1997 voire 1988, même si l’étiquette ne revendique pas le terroir.

 

Stéphane

 

Visite au Domaine Mochel mars 2017.

Tag(s) : #Alsace grand cru Riesling, #avec mon ancien club

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :