Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Visite au Domaine Frédéric Mochel à Traenheim

Publié par stephanew sur 8 Mars 2017, 17:41pm

Catégories : #Visite chez le vigneron, #Alsace grand cru Riesling, #Alsace Gewurztraminer

J’ai récemment parlé de mon premier domaine alsacien au travers d’un Pinot noir 1997 et bien aujourd’hui c’est vers le second que je me suis rendu. J’ai nommé le Domaine Frédéric Mochel à Traenheim.

Ce domaine exploite depuis 1669 des vignes autour du village de Traenheim et Bergbieten dont le fameux Altenberg de Bergbieten, 1 des trois portant ce nom avec ceux de Wolxheim et Bergheim dans le 68.

Ce grand cru de 29 hectares, l’Altenberg de Bergbieten, relativement modeste dans l’échelle alsacienne, présente un sol argilo-marneux gypsifères du Keuper. Terroir tardif possédant de bonne réserve hydrique pour affronter les étés chauds de notre belle Alsace.

Ce terroir est situé quasiment au centre du vignoble de la couronne d’Or formé de 19 communes, entre Westhoffen et Scharrachbergheim. L’encépagement y est classique avec 75% de riesling, 19% de gewurztraminer, 3 % de muscat et 3% de pinot gris et le domaine en propose les trois premiers sur pas loin de 5 hectares, dont 3 hectares rien qu’en riesling, permettant ainsi de proposer cette année 4 millésimes différents (2011-2012-2013-2014) Je ne connais pas beaucoup de domaine pouvant en dire autant.

Ici, tout respire le sérieux et le respect de la clientèle. De la cour parfaitement entretenue et fleuris (la maman est fleuriste) au remarquable caveau de dégustation en passant par la verrerie, tout est fait pour mettre le consommateur à l’aise. Sans oublier la petite attention avec le Kouglof à l’approche du repas, tout inspire confiance et la très bonne réputation de cette maison est incontestable.

La carte des vins est classique, AOC Alsace et AOC Alsace Grand Cru, sans nom de cuvée délirant ou autre accroche vendeuse voire racoleuse sur l’étiquette. Ici on produit et on vend du vin de terroir.

A propos de vin, passons à la dégustation des vins en vente plus quelques autres

Visite au Domaine Frédéric Mochel à Traenheim

Crémant d’Alsace

Sur une base de 2013 dégorgé en 2016 avec 80% de chardonnay et 20% de pinot noir. Nez très expressif et très mûr pour un crémant. La bouche est sphérique, la mousse grasse sur un dosage un peu appuyé donnant de la souplesse à l’ensemble. Belle finale nette. 14/20

Crémant d’Alsace « Emotion » 2009

Même assemblage mais un dosage un poil plus faible. Nez plus classique, plus vineux sur le pain avec une fine touche oxydative qui apporte du caractère. La bulle est précise, plus franche avec sur une structure croquante et une finale ferme. 15,5/20

Alsace Klevner 2015

100 auxerrois pour ce vin au nez fumé sur le caillou. La bouche est lisse sur une acidité souple dans un style léger et sec avec une fine amertume. Finale simple. 13/20

Alsace Riesling 2013

Nez grillé, pointe amylique et fruits jaunes, pêche et abricot. La bouche est élégante pleine de charme, très consensuel, sèche et souple. 14/20

Alsace Riesling 2014

Nez plus discret sur les épices. La bouche est franche, claque en bouche avec une grande allonge tout en restant fin. Finale fraiche. Très beau riesling avec une incroyable acidité tartrique (10 g/L).15/20

Alsace grand cru Altenberg de Bergbieten riesling Cuvée Henriette 2013

Nez mûr sur l’abricot, la pêche et autres fruits jaunes et la fraise. La bouche est aimable, large et tactile qui file droit avant une finale sèche. 16/20

Alsace grand cru Altenberg de Bergbieten riesling Cuvée Henriette 2014

Nez très complexe, sur des notes pierreuses, de plâtre. La bouche est enveloppée, homogène, très sexy tout en largeur et en puissance, bien plus que le 2013. Finale sèche et tactile. Les chiffres s’affolent, 9 g/L de SR, 9,6 g/L en AT. 17,5/20

Alsace grand cru Altenberg de Bergbieten riesling Cuvée Henriette 2012

Nez un peu évolué sur cette bouteille avec des notes de cuir. La bouche est large, très souple sur une acidité grasse, une bonne sapidité et une finale sur des amers nobles qu’il faudra savoir apprécier. 15,5/20

Alsace grand cru Altenberg de Bergbieten riesling Cuvée Henriette 2010

Nez complexe, résine, terroir, pierres chaudes. La bouche est franche, juteuse, pleine avec de la puissance dans la densité. Grand vin qui s’impose dans la noblesse du cru. On retrouve en gros l’analyse du 2014, 8,6 g/L de SR, 9,3 g/L en AT. 17/20

Alsace riesling 1988

Nez sur la menthe sèche, le sous-bois noble et net avec des touches de croute de pain. La bouche est élancée sur une acidité puissante et intégrée, beaucoup de gras avant une finale sapide complexe et longue. Ce riesling ne devait pas être très rigolo dans sa jeunesse mais le résultat est aujourd’hui plus que plaisant. 17/20

Visite au Domaine Frédéric Mochel à Traenheim

Alsace Riesling « K »2015

Nez riche sur les fruits blancs à tendance exotiques. La bouche est ample, massive et riche cherchant un peu son équilibre. Ce vin m’avait été proposé au salon Millésime Alsace comme étant le grand cru cuvée Henriette 2015 mais le domaine hésite encore à le commercialiser sous cette AOC. 14,5/20

Alsace muscat 2015

100% ottonel. Nez très aromatique, classique, épicé avec du poivre. La bouche est ferme, cohérente avec le nez sur la réglisse avec de la largeur du gras et une acidité fine. 15/20

Alsace grand cru Altenberg de Bergbieten muscat 2015

Nez pas très expressif mais net. La bouche est opulente tout en restant raffinée sur une acidité fondue dans les 25 g de sucre. L’ensemble est glissant, délicat et plein de charme. Une bouteille à partager au coin du feu. 16/20

Alsace pinot gris 2014

Nez sur le sous-bois. La bouche est large sur une acidité souple dans un style compact mais la finale est un peu heurtée. 13/20

Alsace pinot gris 2015

Nez grillé. Bouche sphérique, plus soyeuse et joviale dans un style gourmand et demi-sec. 14/20

Alsace Traenheim 2014

Cuvée qui va bientôt passer en appellation communale sur base 70% Auxerrois et 30% pinot gris. Nez discret sur les épices et un léger sous-bois. La bouche est ample, aérienne avec une bonne densité. Petite amertume en finale. 13/20

Alsace Trovium 2013

Même concept que la cuvée précédente sauf qu’il s’agit là d’une création du domaine antérieure sur base 50/50 auxerrois et pinot gris. Le nez est parfumé sur les fruits jaunes. Bouche sphérique avec de la largeur, une bonne structure apportant de la mâche que le 2014 n’avait pas. Effet millésime ou surplus de pinot gris ? Très beau amer en finale. 14,5/20

Alsace pinot noir 2015

Nez net et franc sur la cerise. La bouche est dense sur des tannins solides qui appellent la table. Un vin ferme en devenir qui aura besoin de temps pour s’assouplir. 14,5/20

Alsace pinot noir « barriques » 2015

L’élevage est très fin au nez sur des notes de fruits rouges. La plus est plus élancée, plus ouverte tout en restant ample et généreuse, sans retenue. 15,5/20

Alsace gewurztraminer 2013

Nez sur les fruits blancs comme la poire. La bouche est élégante, demi-sèche avec une bonne sapidité. Vin tactile ouverte et plein de charme. 16/20

Alsace grand cru Altenberg de Bergbieten gewurztraminer 2013

Nez classique. Bouche ample, très large bien assise sur une bonne matière tout en restant comme le précédent, plein de charme la complexité en plus. 17/20

Alsace gewurztraminer 2008

Un nez un peu plus fermé et curieux. La bouche est un poil austère mais reflète bien son terroir. 15/20

Alsace grand cru Altenberg de Bergbieten riesling VT 2014

Nez marqué par le botrytis, mirabelle et pruneau. La bouche est tactile, un peu plus pure que le nez (je n’aime pas trop la mirabelle) mais on retrouve bien la minéralité du terroir. 17/20

Alsace grand cru Altenberg de Bergbieten riesling SGN 2007

Grand vin, élégant, raffiné, délicat et précis dans une grande année pour les grains nobles. Un vin à l’allemande (10% d’alcool, 130 g/L de SR et 7,8 g/L AT) 18/20

Visite au Domaine Frédéric Mochel à Traenheim

Une carte des vins simple, en deux volets, sans médailles, sans concours, sans 10 cuvées avec des noms pas possible apporte de la cohérence dans la dégustation et dans la compréhension de la démarche du domaine.

De passage au domaine vous pouvez sans aucune hésitation miser sur le grand cru Altenberg de Bergbieten, en riesling où il n’y aura que votre palais et vos gouts personnelles pour vous guider dans les millésimes, en gewurztraminer et c’est plus rare en alsace sur cet AOC, en muscat.

Les pinots sont un peu plus discrets, plus difficile à apprécier. Pour finir les crémants vont exceller sur des apéritifs, à toutes heures de la journée.

Merci Guillaume pour cette matinée.

Stéphane

Commenter cet article

Archives

Articles récents