Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Verticale Domaine de Trevallon club AOC de Barr.

Publié par stephanew sur 10 Décembre 2016, 08:20am

Catégories : #CR Club AOC de Barr

Après une soirée consacrée à un seul millésime pour les 15 ans du club voici une soirée consacrée intégralement à la découverte d’un domaine et pas de moindre puisqu’il s’agit du célèbre Domaine de Trevallon d’Eloi Dürrbach.

C’est en 1950 que le père Dürrbach, René, achète le Mas Chabert puis Trevallon mais ce n’est qu’en 1973 qu’Eloi plante les 15 ha de vignes. 50%, de cabernet sauvignon et 50% de syrah pour les rouges sur 13 ha et Marsanne et Roussane pour les 2 ha pour les blancs.

 

L’AOC Baux de Provence considère comme secondaire le cabernet sauvignon qui ne doit pas dépasser 20% de l’encépagement. Le cahier des charges impose en outre au moins 60% pour deux des trois cépages principaux que sont grenache, mourvèdre et syrah. Ne pouvant se résoudre à modifier ses choix, Eloi Dürrbach décide de déclasser sa production en Vins de Pays des Bouches du Rhône puis en IGP les Alpilles avec le changement de réglementation. 

 

Toutes les bouteilles de la soirée ont été achetées au domaine en 2016. Dégustation à l'aveugle novembre 2016.  

Le père d'Eloi Dürrbach, dessinateur, a laissé 50 étiquettes différentes au domaine. Elle change donc chaque année.

Le père d'Eloi Dürrbach, dessinateur, a laissé 50 étiquettes différentes au domaine. Elle change donc chaque année.

IGP Les Alpilles blanc 2014 Domaine de Trevallon

Robe or aux reflets gris. Le nez est fruité, musqué et très frais sur une pointe d’épices, de l’amande et une fine volatile. La bouche est souple, dense sur une matière généreuse et bien en place. Acidité large, pointe de chaleur en finale mais le retour aromatique est plus que sympa. Cette soirée démarre très fort. 15/20

IGP Les Alpilles blanc 2013 Domaine de Trevallon

Robe or gris. Nez végétal puis floral mais aussi plus austère sur la menthe presque sèche, l’eucalyptus, le beurre, une touche de cuir et de l’abricot. Bouche marquée par une pointe d’élevage, une acidité marquée donnant une bouche stricte mais en même temps plus fine et plus racée, élancée. Caractère affirmé avec un petit plus de profondeur. 16/20  

IGP Les Alpilles blanc 2012 Domaine de Trevallon

Robe dorée.  Nez net sur le poivre blanc, l’abricot, des touches exotiques et de l’ananas. La bouche est charnue, lisse et grasse sur une acidité mordante. L’ensemble reste ample et généreux avec de la chaleur. Finale aromatique et épicée. 15/20

IGP Les Alpilles rouge 2013 Domaine de Trevallon

Robe sombre et profonde, reflets grenat. Nez sur la cerise, le poivre noir, la tomate mûre, un fond sanguin et ferreux. La bouche est large, assez aérienne sur des tannins puissants mais digestes. L’ensemble est bien évidemment très jeune et pour tout dire un peu collant et manquant un peu de tension. Finale plus souple. 14/20   

IGP Les Alpilles rouge 2012 Domaine de Trevallon

Robe très sombre. Nez très parfumé sur le cassis, la mûre, fond végétal tout en délicatesse avec un fond plus sauvage. Bouche fraiche, tannins ciselés dans cet ensemble droit, franc et net d’un bien bel équilibre d’où l’on perçoit une pleine maitrise du sujet vinique. Jus dense, bien en place avant une finale qui claque. 16,5/20

 

IGP Les Alpilles rouge 2011 Domaine de Trevallon

Robe sombre. Nez sur les fruits noirs très mûrs, le quatre-épices, le poivron, la tomate et un rien de coca-cola. La bouche est ample, racée et juteuse, structurée et sauvage sur de superbes tannins rangés en rang d’oignons, pas un qui dépasse de la meute. Finale est un peu ferme. 15/20

IGP Les Alpilles rouge 2010 Domaine de Trevallon

Robe toujours sombre. Nez délicat, cerise, poivron assez net, coca cola. La bouche est pleine, charnue sur une acidité marquée dans une structure ciselée, puissante mais dans un gant de velours. Un vin qui claque, qui se pose en bouche avec un équilibre d’enfer. Très longue finale. Un vin qui pourra sans doute attendre ma retraite. 18/20

IGP Les Alpilles rouge 2009 Domaine de Trevallon

Robe sombre. Nez mûr, cassis, cerise, assez discret avec des touches de quetsche, de tabac, du poivre dans un style compact manquant un peu de définition. Présence de gaz mais les tannins sont fins pour une bouche assez lisse et évolué. Vin longiligne mais monolithique. Finale collante. 14/20

Vin de pays des Bouches du Rhône rouge 2007 Domaine de Trevallon

Robe sombre. Nez compact sur la tomate, la boite à cigare, le sous-bois, la vanille et une pointe de volatile. La bouche est ample, généreuse avec de la mâche, des tannins gras, un gros volume et une acidité fondue. Finale plus franche sur des tannins toujours gras. 16/20

Vin de pays des Bouches du Rhône rouge 2005 Domaine de Trevallon

Robe sombre. Nez épicé, végétal noble, poivron, truffe et volatile. Bouche fine, délicate sur des tannins expressifs très frais mais digestes. Un vin très dense, long et classe qui impressionne sans pour autant passer en force. Style bourguignon. 17/20

Vin de pays des Bouches du Rhône rouge 2004 Domaine de Trevallon

Robe toujours sombre. Nez sur les fruits noirs, le sang, les fleurs avec une touche ferreuse. La bouche est dense, charnue sur des tannins francs dans un vin très dynamique, présent, aromatique mais trop serré et un peu brouillon. Finale sèche. 13/20  

Vin de pays des Bouches du Rhône rouge 2001 Domaine de Trevallon

Nez sur les épices, le menthol, le cèdre. La bouche est grasse, large sur des tannins ciselés, très précis avec une grande fraicheur. Vin éclatant de jeunesse, étincelant, touchant la perfection de prêt avant une finale franche et précise. Enorme ! la messe est dite. 19/20

 

Certainement la soirée la plus homogène de ces dernières années au club AOC de Barr, un résultat finalement assez logique en regard de la qualité et de la notoriété des vins du Domaine de Trevallon. Quelques millésimes sont un peu plus faibles sans pour autant générer des bouteilles décevantes. Le travail en cave est remarquable car les vins sont toujours équilibrés, sans excès de puissance ou de tannins. A noter les très belles réussites en blanc !

Mon tiercé, 2001-2010-2005 !

 

Stéphane

Commenter cet article

Archives

Articles récents