Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Soirée Meursault 1ers crus Club AOC Barr

Publié par stephanew sur 15 Avril 2015, 17:53pm

Catégories : #CR Club AOC de Barr

On ne présente plus ce village bourguignon célèbre pour ses blancs. Je vais donc directement passer aux vins.

 

Dégustation à l’aveugle en mars 2015 au club de Barr.

 

Meursault 1er cru Sous le dos d’Ane 2011 Domaine Leflaive

Robe jaune paille pale. Nez plein et riche sur les fruits jaunes, le bois fin, le chèvrefeuille avec des touches torréfiées. La bouche est grasse, d’ampleur moyenne avec une impression de sucrosité. L’ensemble est riche mais le terroir est fin et à du mal à poindre derrière cette grosse matière. La définition n’est pas encore au rendez vous mais le vin est élégant, fin et harmonieux. Finale un peu courte. 15/20

Soirée Meursault 1ers crus Club AOC Barr

Meursault 1er cru Les Charmes 2009 Virely-Rougeot

Robe dorée. Nez réduit sur le silex, des notes fumées, un boisé fin et de subtiles notes florales. L’attaque est franche sur une acidité ciselée, de la profondeur et une forte minéralité calcaire. L’ensemble est droit, il est vrai encore étroit mais j’aime ce coté tranchant. Une découverte pour moi. 16/20    

 

 

Soirée Meursault 1ers crus Club AOC Barr

Meursault 1er cru Genévrières 2009 Latour-Guiraud. 

Robe dorée. Nez discret sur les agrumes, une pointe de poivre, des fleurs mais aussi des relents lactés, grillés, avec de l’anis, de la rhubarbe et une touche torréfiée mode café. La bouche est marquée par le bois mais elle va se réveiller dans la soirée avec une bonne minéralité, de l’ampleur mais aussi un coté sec, apporté par le bois. Ensemble plein avant une finale tannique sur le pamplemousse. 15,5/20 

Soirée Meursault 1ers crus Club AOC Barr

Meursault 1er cru Les Charmes 2008 Henri Germain.

Nez lacté, beurré sur les fruits jaunes très murs mais aussi du bonbon au sureau. La bouche est franche et sphérique, un poil légère, avec une acidité présente sans être tout much, elle apporte réellement quelque chose avec son coté juteux. Le milieu de bouche est plus racé avant une finale sèche et sapide. Un vin que j’ai eu du mal à déguster partager entre un nez trop mur, une bouche légère mais juteuse…Peut être une phase ingrate. 14,5/20 

 

 

Soirée Meursault 1ers crus Club AOC Barr

Meursault 1er cru Poruzots 2007 François Mikulski.

Robe dorée. Nez fin sur le bonbon, le chèvrefeuille, la fougère, le tilleul avec une petite pointe de caramel. La bouche est ample, grasse et ciselée mais surtout racée avec de la profondeur et une acidité précise. Très minérale il devra encore manger un peu son boisé mais l’équilibre fraicheur tension est superbe. La classe. 16,5/20 

Soirée Meursault 1ers crus Club AOC Barr

Meursault 1er cru La Goutte d’Or 2007 Arnaud Ente.

Robe pale. Nez fumé avec une petite pointe de réduction et des fleurs blanches. La bouche est finement boisé, très racée et structurée par une forte minéralité sur une acidité fine et gourmande. Style efficace, évident avec un gras fondu. Superbe bouteille. 17,5/20

 

 

Soirée Meursault 1ers crus Club AOC Barr

Meursault 1er cru Les Cras 2006 Domaine Buisson-Charles.

Nez très mur sur l’abricot, la pêche. La fraicheur est discrète mais l’ampleur est de mise pour ce vin qui joue sur une longue amertume et la puissance sans sombrer dans la lourdeur. Un millésime pas simple et un placement dans la série défavorable. Un vin que j’ai mieux dégusté il y a quelques années. 14,5/20

Soirée Meursault 1ers crus Club AOC Barr

Meursault 2005 J-J Coche-Dury.

Nez sur le poivre, les épices, le bois dans un style austère. L’attaque est minérale et cette sensation ne va pas quitter la bouche donnant un sérieux austère et cistercien au breuvage. L’ensemble profite de cette rigueur pour filer tout droit. Finale jus de citron. Belle bouteille pour les amateurs du genre strict et pas drôle. 16/20 

 

 

Soirée Meursault 1ers crus Club AOC Barr

Meursault 1er cru Les Perrières 2001 Domaine des Comtes Lafon

Robe viel or. Nez évolué sur le vieux bois, le yaourt aux fruits confits, le caramel, le pain toasté, le chocolat et le miel. La bouche est souple, oxydative mais gourmande et pleine. Finale piquante. Le vin est mort !! Un peu les boules vu le prix. NN  

Soirée Meursault 1ers crus Club AOC Barr

Meursault 1er cru Les Perrières 2000 Bouchard père et fils.

Nez un peu réduit sur le chèvrefeuille, l’anis avec de toutes petites touches sauvages. La bouche est racée, nerveuse et franche avec une minéralité bien en place sur une acidité longue et puissante. L’ensemble est juteux droit sur une amertume fine. Finale en queu de pan. Et boom, encore un Meursault de Bouchard qui me tape dans l’œil. 17/20

 

 

Soirée Meursault 1ers crus Club AOC Barr

Meursault 1er cru Poruzot 2000 Domaine Jobard-Morey. 

Nez un peu sauvage sur les fleurs, le miel d’acacia, le cuir neuf, les épices et de belles notes de pierre à fusil. La bouche est gourmande, ample sur une belle acidité longue, une amertume bien en place. Un vin encore bien jeune, très expressif, presque exubérant. Finale grasse mais un peu courte. 15/20 

Soirée Meursault 1ers crus Club AOC Barr

Meursault 1er cru Les Charmes 1999 Vincent Girardin.

Robe trouble. Nez fermé sur les fleurs, le poivre, le bois. L’acidité est présente en bouche sur un ensemble un peu simple qui n’exprime pas grand chose. Il manque un peu de magie et de caractère. L’élevage est fondu et propre. 13/20 

Soirée Meursault 1ers crus Club AOC Barr

Une sélection intéressante de meursault présentant tous un caractère franc, sans lourdeur loin de l’idée du gras pâteux omniprésent il y a quelques années. Le millésime 2000 semble en pleine forme ce soir, tout comme 2007. La grande révélation de la soirée est le Goutte d’Or d’Arnaud Ente. Deuxième bouteille pour moi après un Clos des Ambres 2007 de toute beauté. Je ne dois pas être le seul à apprécier ses vins en regard des prix sur le web. Les vins de Buisson Charles et d’Henri Germain ne m’ont pas tapé dans l’œil cette fois, millésime pas simple pour l’un et cuvée pas trop en forme en ce moment pour l’autre. Reste que la moyenne de la soirée est au niveau de l’appellation avec un très beau 15,5/20

Stéphane 

Commenter cet article

Archives

Articles récents