Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphane Wasser

Stéphane Wasser

Le monde du VIN est passionnant, mes plus belles découvertes sont ici !!


Riesling Schlossberg et Pinot noir "F" avec Philippe Blanck (seconde partie)

Publié par stephanew sur 28 Décembre 2014, 11:35am

Catégories : #Alsace grand cru Riesling

Riesling Schlossberg et Pinot noir "F" avec Philippe Blanck (seconde partie)

En février 2012 naquit l’idée de faire une double verticale au domaine Paul Blanck. Une première série consacrée au grand cru Schlossberg au travers du riesling et une seconde consacrée à la cuvée « F » Pinot noir provenant elle du Furstentum voisin. La première série est commentée ici.

 

Prêt de 2 ans après le reste de la caisse est toujours en attente dans l’oenothèque du domaine.

 

Les bouteilles étant assez anciennes, les appréciations ne concernent que ces bouteilles là et non pas toutes des ces cuvées.

 

Alsace Grand cru Schlossberg riesling 1978 Domaine Paul Blanck.

Le niveau est très bas et la bouteille est couleuse. Le nez est toujours frais sur des notes d’amades, de résine de pin et de citron. La bouche est pleine de gaz, la bouteille à vraiment un défaut, rebouchée sans ajout de soufre selon Philippe. La structure est tout de même ample et profonde dans un style solaire. Dommage.

Alsace Grand cru Schlossberg riesling 1983 Domaine Paul Blanck.

Nez sur le pétrole, avec des touches d’évolution noble comme le cuir, le camphre, les fruits comme l’écorce d’agrume confit. La bouche est fraiche, très en forme et encore très jeune sur une forte salinité, elle est même d’une insolente jeunesse. Beaucoup de fermeté mais aussi d’élégance dans un profil sec. Certainement le meilleur 1983 alsacien que j’ai dégusté avec la cuvée Frédéric Emile. Excellent

Alsace Grand cru Schlossberg riesling vieilles vignes 1985 Domaine Paul Blanck.

Nez curieux sur le plastique, le latex, un coté bonbon anglais. La bouche est austère sur un gros jus de cailloux dans un style un peu brutal, sec et une finale un peu moins net que l’ensemble. Pour les adeptes du style franc et sans concession. Moi j’adore. Très bien.

Alsace Grand cru Schlossberg riesling 1989 Domaine Paul Blanck.

Echantillon Bouchonné.

Alsace Grand cru Schlossberg riesling vieilles vignes 1990 Domaine Paul Blanck.

Nez plaisant sur les fleurs, les épices avec des relents grillés, agrume fin avec une toute petite touche lactée. La bouche est souple, droite et relativement ample sur une fine minéralité en milieu de bouche apportant un peu de densité sur une grande fraicheur. Un vin charmeur, complet et homogène avant une finale en queue de pan. Très bien+

Alsace Grand cru Schlossberg riesling 1991 Domaine Paul Blanck.

Echantillon bouchonné.

Alsace Grand cru Schlossberg riesling vieilles vignes 1991 Domaine Paul Blanck

Superbe nez, pur et complexe sur l'écorce d'agrume, le pralin et de fines notes de caramel au beurre sur un fond de fleurs à peine sèches et de menthol pour encore rafraichir l’ensemble. La bouche est fraîche mais souple et grasse avec une bonne profondeur acquise avec le temps sur ce millésime froid. Bonne dose de mâche et une minéralité affirmée, sèche et dense. La finale est dans la suite logique des choses, fraîche et longue sur une minéralité ferme. 23 ans et pas une ride, qui a dit que les petits millésimes ne peuvent pas vieillir ?? J’aurais presque tendance à miser sur eux. Excellent

Alsace Grand cru Schlossberg riesling 1996 Domaine Paul Blanck.

Nez comme tous les 96 sur la truffe avec des touches d’amande et de pain. Belle balance en bouche entre les quelques SR, le gras de la matière et l’acidité de bonne maturité et bien en place. Un vin gourmand, charnu à l’opposé de certains 96 stridents et mordants. Très bien+

Alsace Grand cru Schlossberg riesling 1998 Domaine Paul Blanck.

Nez sur les agrumes doux, la bergamote, la mirabelle, l’abricot, les épices dans un profil franc et pur. La bouche est moelleuse, large et sapide tout en restant aérienne remplaçant la profondeur et la densité par le charme et la suavité. Très bien-

Alsace Grand cru Schlossberg riesling 2001 Domaine Paul Blanck.

Nez sur la crème pâtissière avec un fond de pierre chaude, de fruits jaunes de belle maturité proche du fruit confit. La bouche présente un certain moelleux sur une acidité digeste et une minéralité en filigrane avec une pointe de réglisse en finale apportant un peu d'amertume. Vin encore une fois charmeur, plaisant homogène et d’une grande cohérence d’ensemble. Très bien

 

Nous allons maintenant comparer deux Schlossberg 2004, embouteillés de la même cuve le même jour mais avec deux bouchages différents, liège et vis. 

 

Alsace Grand cru Schlossberg riesling 2004 Domaine Paul Blanck (liège)

Nez végétal comme souvent en 2004 avec des touches de persil, de malt le tout restant frais. La bouche est sphérique, légère et aérienne assez simple dans l’expression de sa minéralité. Un vin à boire aujourd’hui. Bien+

Alsace Grand cru Schlossberg riesling 2004 Domaine Paul Blanck (vis).

Nez net et très pur sur les fleurs blanches, les épices et des touches fumées sans la moindre trace végétale. L’attaque présente le même profil légèrement moelleux mais avec un supplément de profondeur que n’a pas ou plus la cuvée en liège. Le vin semble plus ciselé avec plus de définition. Très bien.

 

Le verdict est sans appel, la vis est largement devant après 10 ans de garde. Ce système de bouchage, vieux de 40 ans, apporte au bout de 10 ans un profil bien plus ciselé et précis que le bouchage liège. A croire qu’avec une capsule vis, le bonheur sera forcement au rendez-vous même 10 ans après, ce qui représente une garde suffisante pour 99% des clients.

 

Alsace Grand cru Schlossberg riesling 2005 Domaine Paul Blanck.

Nez grillé et complexe sur le cuir et le pralin. Une bouche exubérante, dense et marquée par une grande acidité presque calcaire dans un ensemble droit, sans concession que certains pourront trouver austère, assez proche du style du 85. Un vin qui va encore falloir attendre. Très bien.  

 

Alsace Pinot noir « F » 1994 Domaine Paul Blanck.

Robe rubis profond. Nez sur le noyau de cerise, les fleurs, le sirop de sureau avec des relents de sang. En bouche les tannins sont fermes et marqués dans une structure franche marquée par une grande fraicheur. Un style pas simple car explosif et manquant un peu de délicatesse pour moi. Bien

Alsace Pinot noir « F » 1997 Domaine Paul Blanck.

Robe tendre un peu trouble. Petits fruits rouges au nez avec une pointe de volatile et de sous-bois. Bouche souple et fluide sans tannin accrocheur et une aromatique plaisante. Un vin équilibré, fin et racé. Très bien-

Alsace Pinot noir « F » 2004 Domaine Paul Blanck.

Nez sur les fleurs comme la rose et la pivoine. La bouche est dense sur une bonne concentration, des tannins gras dans un ensemble qui ne manque pas de dynamisme et d’envergure. Un rouge de grande garde. Très bien  

Alsace Pinot noir « F » 2005 Domaine Paul Blanck.

Nez sur les fruits noirs, mûres, griottes, la noix de muscade, le poivre noir. Superbe bouche, suave sur des tannins bien place ou l’on retrouve toute la complexité et la profondeur du terroir du Furstentum. Un vin ferme mais docile, efficace sans exubérance inutile. Très bien+

 

Autre vins dégustés pendant cette journée.

 

Alsace Sylvaner 2012 Domaine de l’Oriel.

Nez mur sur les fruits jaunes. Bouche grasse, épaisse, douce sur une acidité souple. Parfait vin de soif sec et bien construit. Bien+

Alsace Sylvaner Vieilles vignes 2009 Domaine Paul Blanck.

Nez complexe sur l’amande et autres fruits secs. Bouche sèche, droite, racée et saline tendue en milieu de bouche. Vin juteux et long. Bien+

Alsace Auxerrois vieilles vignes 2010 Domaine Paul Blanck. 

Nez crémeux sur la pâtisserie et l’abricot. Bouche sphérique en ½ corps avec une acidité dans la masse. Fins amers en finale. Bien

Alsace Riesling Rosenbourg 2010 Domaine Paul Blanck. 

Nez minéral sur la pierre, les fleurs avec des touches d’hydrocarbure. La bouche est franche, droite tactile et sèche dans une style frétillant. Un vin aérien qui claque en bouche avant une finale acidulée. Bien+

Alsace Riesling Patergarden 2012 Domaine Paul Blanck. 

Nez sur les fruits rouges comme la fraise. La bouche est ronde mais sèche sur une acidité docile et contenue. Plus consensuel que le Rosenbourg, plus fondu et moins pointu. Un autre style radicalement différent. Bien+

Alsace grand cru Sommerberg riesling 2000 Domaine Paul Blanck. 

Nez exotique, fruits jaunes et touche de résineux. Bouche souple sur une bonne maturité avec une acidité fondue, polie par le temps. Il en ressort un vin délicat, fin qui glisse tout seul. Longueur un peu juste en finale. Bien+

Alsace grand cru Mambourg Gewurztraminer vendanges tardives 1997 Domaine Jean-Marc Bernhard.Nez sur les fruits secs, le safran, la menthe, le camphre, le café et la truffe.  La bouche est douce avec un petit moelleux sur une acidité fine et très parfumé. Un vin qui paraît presque aérien en regard de l’idée du terroir. Une danseuse les pieds dans les marnes. Très bien+

Alsace grand cru Steingrubler Gewurztraminer 1987 Domaine Barmes-Buecher.   

Nez froid, herbacé sur le foin frais. Bouche droite, presque raide restant dans la froideur du millésime. Un vin austère un peu brutal avec une amertume marquée en finale. Bien-

 

Un grand merci à Philippe Blanck pour son accueil et pour ses relances ces deux dernières années. C’est toujours avec un grand plaisir que j’aime partager l’histoire des grandes maisons alsaciennes au travers des anciennes bouteilles vénérablement conservées pour les générations futures. On peut ainsi sentir l’évolution de la viticulture et les progrès réalisés dans l’élaboration des vins. Elle permet également de se rendre compte que le niveau du Domaine Blanck ne date pas d’aujourd’hui comme peuvent en témoigner les anciennes bouteilles dégustées à de diverses occasions.

 

Stéphane

Commenter cet article

Anthony 29/12/2014 02:55

Genial! C'est assez rare de pouvoir s'informer sur des vins d'Alsace d'un certaine âge. Pour ça, les verticales sont ideales! Interessant la comparaison liège vs. vis après dix ans.

Je suis pas un grand Amateur des vins d'Alsace, je connais surtout Zind-Humbrecht et Trimbach, mais, si je tombe sur une bouteille de Paul Blanck je vais m'y mettre.

salutations de Zurich

stephanew 01/01/2015 11:31

merci pour votre visite.

oui les résultats avec les capsules vis sont surprenants mais le besoin d'utiliser une vrille pour ouvrir une bouteille est encore tenace en France même si'l faut jeter 5% de la production pour cause de gout de bouchon, et je ne parle même pas de toutes les autres dérives liées à ce type de bouchage.

stéphane

Archives

Articles récents